Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Actualités

Le livre fait le pont

Oui, entre la rive droite et la rive gauche, ou encore la rive Nord et la rive Sud de l’estuaire de la Loire, figure un pont. Il figure, et il est, culminant à une hauteur « libre » de 61 mètres, défiant les vents, d’où qu’ils tournoient. C’est le pont de Saint-Nazaire et depuis quatre ans, des autrices et des auteurs le découvrent, l’empruntent et en font le point d’ancrage d’un texte de création, disant l’expérience que c’est qu’un livre qui fait, littéralement, le pont.
Il lie et relie. C’est ainsi que, symbole ouvert sur d’autres horizons, l’équipe qui a créé cette action d’éducation artistique et culturelle en Pays de la Loire, a décidé de l’imaginer, livre effilé et courbe sur l’estuaire, filant la métaphore, et portant fort la relation de l’un à l’autre. 
Vous vous souvenez : Like a bridge over trouble water, scellant l’alliance de deux amis, en 1969. Eh bien le Pont de Saint-Nazaire c’est aussi cela. Il scelle et restaure. Pendant une semaine, chaque année, des écrivains, dont les ouvrages sont lus dans le cadre du Prix de l’Estuaire, viennent rencontrer les élèves, les enseignants bien sûr, mais il faut ajouter à cela deux rencontres publiques, pensées, imaginées par les élèves, ouvertes à tous, au Nord, comme au Sud.


La Maison des écrivains et de la littérature, partenaire de ce projet dès l’origine, remercie chaleureusement les professeurs, les documentalistes, les libraires, les bibliothécaires, les élèves et les écrivains qui font de cette action une aventure parfaitement singulière.
Cette année, c’est Xavier-Laurent Petit qui a rencontré, en quelques jours, des centaines d’élèves. Pour lui, ce marathon de classe en classe, s’est achevé le samedi 2 avril par sa présence au Salon de la littérature et de l’illustration jeunesse de Saint-Brévin-les-Pins. C’est là, dans ce cadre à taille humaine, qu’il a lu ce magnifique texte de commande lié à ce projet, que vous pouvez lire ICI


Ultime échange avec les élèves qu’il avait croisés et avec lesquels s’est décidément construit une relation, lecture lui a été faite par un groupe d’élèves participant, sous la houlette magistrale de leur professeur, aux Petits champions de la lecture. Silence, écoute, émotion joyeuse. Lire, interpréter, partager, la boucle était bouclée, et l’on n’en revient pas de tant d’histoires à venir encore que la rencontre - ici avec l’artiste qu’est l’écrivain, et son œuvre -,  a posées pour aller de l’avant, toujours de l’avant.