Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Yaël Hassan

Jeunesse
photo Yaël Hassan

Je suis née à Paris en 1952. Après avoir passé mon enfance en Belgique, mon adolescence en France, et ma jeunesse en Israël, je reviens en France en 1984 avec enfants et mari pour m’y installer de manière définitive…
Un accident de voiture survenu en 1994 mettra fin à une carrière de plus de vingt ans dans le tourisme. Mettant à profit le temps d’une très longue immobilisation, je rédige mon premier roman «Un grand-père tombé du ciel » Celui-ci remportera le Prix du Roman Jeunesse 1996 du Ministère de la Jeunesse et des Sports (Jury des jeunes) puis le Grand Prix du Jeune Lecteur de la PEEP en 1998 et le Prix Sorcières, la même année. Depuis, c’est avec infiniment de plaisir et de bonheur que je me consacre à la littérature pour la jeunesse.

http://www.yaelhassan.com
Bibliographie

Littérature jeunesse
- Un grand-père tombé du ciel, Casterman 1997
- Manon et Mamina, Casterman 1998
- Momo, petit prince des bleuets, Syros 1998
- La promesse, Père-Castor Flammarion 1999
- Quand Anna riait, Casterman 1999
- À Paris sous l’occupation, Casterman Coll. Des enfants dans l’histoire 2000
- Le professeur de musique, Casterman 2000
- Un arbre pour Marie Syros 2001
- De Sacha à Macha, (co-auteur Rachel Hausfater-Douieb) Père-Castor Flammarion 2001
- Ni d’Eve ni d’avant, Syros 2001
- Un jour, un jules m’aimera, Casterman 2001
- Alex, Syros 2002
- Sans raison particulière, Syros 2002
- Lettres à Dolly, Casterman 2002
- Petit roman portable, (co-auteur Rachel Hausfater-Douieb) Hachette 2002
- De l’autre côté du mur, Casterman 2003
- Défi d’enfer D’Lire Bayard Avril 2003
- Hé, petite, La Martinière, 2003
- L’ami, Casterman, 2003
- L’ombre, (co-auteur Rachel Hausfater-Douieb), Je bouquine, Octobre 2003
- L’amour méli-mélo, D’Lire, Bayard, Mars 2004
- Etre Juif aujourd’hui, La Martinière, Hydrogène, 2004
- Souvenirs de Bab el-Oued, Nathan, Collection Thémalire 2004
- Souviens-toi Léah, Eden productions, (Roman adultes) 2004
- Tant que la terre pleurera, Casterman 2004
- L’ombre, (co-écrit avec Rachel Hausfater), Bayard, 2005
- La Châtaigneraie, Casterman avril 2005
- Sacré Victor, Magnard, 2005
- Le journal d’un enfant pendant la Seconde Guerre Mondiale, Gallimard, 2005
- Défi d’enfer, Réédition en roman J’aime Lire, Bayard, 2006
- La bonne couleur, Casterman, 2006
- J’ai fui l’Allemagne Nazie, Gallimard 2007
- Ensemble, Collectif, de la Martinière, 2007
- Dans la maison de Saralé, Casterman 2007
- Léna et La vraie vie, Le Seuil 2007
- Suivez-moi-jeune-homme, Casterman 2007
– Une grand-mère comment ça aime, La Martinière, 2008
– Albert, le toubab, Casterman, 2008
– Le garçon qui détestait le chocolat, éd. Oskar Jeunesse, 2009
– Cutie Boy, Casterman, 2009
– Libérer Rahia, Casterman, 2010
– Momo des Coquelicots, Syros, 2010
– Rue Stendhal, Casterman, 2011
– Aglaé et Désiré, Ill Clotilde Perrin, Casterman, 2012
– Le journal de Philol, Plon, 2012
– Des lauriers pour Momo, Syros, 2012
– Sacré Hugo ! Casterman, 2012
– La fille qui n’aimait pas les fins, Syros, 2013
– Mon rêve d’Amérique, Gallimard, 2013
– M comme…, Casterman, 2014

Extraits

Il revêt son pantalon brun, endosse sa chemise brune, noue sa cravate brune, chausse ses chaussures. Il coiffe ses cheveux de ses doigts, sans jeter un œil à son miroir. Pour ce qu’il y verrait…
Il saisit son sac de cours et rejoint sa mère à la cuisine.
Elle lui tourne le dos, sciemment.
Elle est là, dans sa vieille robe de chambre défraîchie, agrippée à l’évier. Max préfère qu’elle reste de dos. Parce qu’il a beau s’en défendre, la colère de sa mère, sa souffrance, la douleur qu’il lui inflige lui transpercent le cœur. Il ne pensait pas en arriver là. Il ne se doutait pas que les choses se passeraient ainsi. Il aurait tant voulu avoir sa mère à ses côtés pour traverser ces épreuves ; et même mener cette bataille avec elle, qu’elle prenne sa défense, le protège…
La bonne couleur, Casterman


À peine arrivées en classe, alors que nous sortions nos livres et cahiers de notre cartable, notre professeur principal, cette chère mademoiselle Hirsh, nous a demandé, à Renate et moi, de nous lever.
- Je suis dans l’obligation et la tristesse de vous demander à toutes les deux de quitter l’école ! nous a-t-elle annoncé.
Ni Renate ni moi ni d’ailleurs le reste de la classe n’avons compris ce qu’elle voulait dire.
C’est cette peste d’Inge qui a réagi la première :
- Pourquoi Renate et Ilse doivent-elles quitter la classe, mademoiselle Hirsh ? Qu’ont-elles fait ?
- Rien, elles n’ont rien fait, Inge. Mais désormais les Juifs ne sont plus admis dans les écoles allemandes ! a répondu notre professeur, en baissant la tête.
J’ai fui l’Allemagne Nazie, Gallimard

Lieu de vie

Île-de-France, 94 - Val-de-Marne

Types d'interventions
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire