Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Anne Luthaud

Roman / Théâtre / Scénario / Récits

Anne Luthaud est née en 1962. Après des études de stylistique et d’histoire, elle a participé à la création de la Fémis avant d’en devenir directrice d’études, puis a travaillé dans l’édition et a ensuite dirigé une revue de cinéma Cinémas croisés, y organisant notamment la rencontre d’écrivains et de « fabricants de cinéma ». Anne Luthaud est l’auteur de deux romans Garder (Verticales, 2002 ; Prix de l’INFL ; Prix de l’ENS Cachan), Blanc (Verticales, 2006), d’un court récit Le jour, Marin, fait mal aux yeux (Inventaire/Invention, 2007), d’un récit pour enfants, Le Bleu de
Madeleine (Gautier Langureau, 2007). Elle mène des ateliers d’écriture et des résidences au cours desquels elle mêle un travail sur l’image. Suite à sa résidence à Bagnolet (septembre 2008), un mini-site lui est consacré ici. Elle écrit aussi pour le théâtre, notamment Le Bleu de Madeleine (nominé aux Molières Jeune Public 2006), qui tourne depuis sa création en 2005 (consulter la page «Paroles d'auteur»), Les clés, La grand-mère et la haine, monologues pour trois femmes, Les feuilletons : dans la série
l’oeuf et la banane (également en tournée (2007), pièces mises en scène par Anne-Marie Marquès (Les arrosoirs Compagnie). Elle est également l’auteur de fictions pour France Culture (Ça commence rue de Tombouctou, Woups ou le pincement au coeur…).

Bibliographie

aux éditions Verticales :
– Garder, 2002
– Blanc, 2006
– Comme un mensonge, 2009

– Les épinards crus, roman, Buchet-Chastel, 2013
– Tondue (photographie de P. Bertin), LSAA-éditions, 2011
– Le jour, Marin, fait mal aux yeux, 2007,Inventaire/Invention

Extraits

Extrait de "Comme un mensonge" éditions Verticales, 2009
Je suis un homme. Et je suis sans femme. Depuis longtemps. J’ai toujours été sans femme, aucune ne veut de moi. Ma barbe, abondante et grise, doit en être la raison. Je n’en vois aucune autre. Je suis très aimable, patient, attentif, docile, adaptable, facile à vivre. Je perçois les forces et les faiblesses de chacun – si, c’est de cela que l’on est fait, forces et faiblesses, diverses combinaisons sont possibles –, je conseille et je sais conduire l’autre là où il sera bien, à l’endroit qui lui conviendra, y compris malgré lui. Ma barbe, donc. Douce et fournie. Repousse les femmes. Il est hors de question que je la coupe. C’est la maison que je construirai qui les attirera. Comme des mouches. Repos pour moi, repos pour elles, repos pour les errants. Calme et confort.
Le paysage autour – de l’eau pas loin, obligatoirement. De préférence de l’eau qui coule, rien de stagnant. Pas de forêt trop proche. Un jardin anodin. Une maison moderne, parpaings et crépi beige, extérieur sans cachet, surtout pas de cachet, rien qui n’attire le regard. Plutôt isolée.
Située en rez-de-jardin, la chambre bleue est l’une des plus belles de la maison. Avec ses boiseries d’époque et son alcôve, elle dispose d’un lit double ainsi que d’une large fenêtre. La salle de bains, à proximité du lit, petite mais confortable, est équipée d’une baignoire. Jolie vue sur la campagne autour. Les soirs de pleine lune, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir le fantôme qui, selon la légende, hanterait ces lieux.

Lieu de vie

Île-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers d'écriture en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire