Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Joël Franz Rosell

Jeunesse / Contes
photo Joël Franz Rosell

Je suis un Cubain devenu progressivement français. J'écris le plus souvent en espagnol, mais il m'arrive de trouver plus juteuses les textes que j'ai écrit ou réécrit en français. Mes thèmes sont liés à Cuba ou bien universels (ancré en France depuis 1989, j'ai fait des séjours de plusieurs années au Brésil, au Danemark, en Argentine). Pourtant, mes références éditoriales sont aujourd'hui plutôt françaises, comme la plus part de mes lectures (hormis les livres originalement écrits en espagnol ou en portugais, j'accède à la littérature universelle en français). Certains de mes livres sont parus en traduction (française, brésilienne et même basque) avant d'être publiés en espagnol.
Je suis un métis culturel accompli ; en ce qui concerne la langue, les références vitales, les formes littéraires, les repères culturels ou politiques.

Thèmes
J'écris et j'illustre pour la jeunesse. Mais n'entendez pas par là que je m'adresse exclusivement à une certaine classe d'âge. J'ai tout simplement choisi une certaine forme d'expression. La littérature de jeunesse est finalement un genre littéraire comme les autres.
Dans mes romans, contes et histoires je peux m'occuper de questions qu'intéressent d'abord les enfants, mais aussi j'aborde des problématiques propres à l'adulte. Sauf que je présente ces contenus dans une forme qui est préférée par les plus jeunes. En dehors de quelques spécificités, enfants et adultes partagent temps et espace, problèmes et défis ; la séparation de leurs problématiques et centres d'intérêt est souvent arbitraire.
Les éditeurs français ont eu tendance à préférer les livres dans lesquels je parle de Cuba –de façon réaliste, historique, fantastique ou humoristique– mais ils commencent à publier aussi les récits que j'inscris dans une réflexion plus générale sur l'être humain, sur le pouvoir, la peur, l'imagination, l'amour, la solitude, l'amitié…

http://www.auteurjeunessedecuba.blogspot.com
Bibliographie

En langue française
– Les aventuriers du cerf-volant. Paris. Hachette, 1998. Prix The White Ravens (meilleurs livres pour la jeunesse publiés dans le monde) de la Bibliothèque Internationale de la Jeunesse, Munich. Publié en espagnol par Grijalbo Mondadori en 1996, et par Alfaguara en 2004. Roman pour enfants.
– Cuba, destination trésor. Paris. Hachette, 2000. Prix de la Ville de Cherbourg. Publié en espagnol en 2002. Roman pour la jeunesse.
– Malicia Horribla Pouah, la pire des sorcières. Paris. Hachette, 2001. Publié en espagnol par Edebé en 2001. Roman pour enfants.
– La légende de taïta Osongo. Cayenne. Ibis Rouge, 2004. Prix Heredia. Santiago de Cuba, 1984. Publié en espagnol par Fondo de Cultura Economica en 2006 et en portugais (Brésil) en 2007. Roman pour adolescents.
– La chanson du château de sable. Cayenne. Ibis Rouge, 2007. Illustrations de l'auteur. Conte.
– Petit chat noir a peur du soir. Paris. Bayard (Tiralire, mai 2008). Ilustrations Beppe Giacobbe. Traduit en anglais : Story box. Petersbourg, 2009. Conte d'auteur.
– L’oiseau-lire. Paris. Belin, 2009. Illustrations: Vanessa Hié. Publié en espagnol par SM en 2002. Conte d'auteur.
– Qu’est-ce que c’est ? (Les aventures de Tipouldo). Ouvrage collectif signé « Collectif Ti-Woch ». St-Denis de la Réunion. Editions Orphie, 2012. Album pour tout-petits.

En langue espagnole
Une vingtaine de romans, albums et recueils de contes et histoires publiés en Argentine, Cuba, Espagne, Mexique, et traduits en anglais, basque, catalan, coréen, galicien, italien, portugais. J'ai aussi publié un essai sur le livre pour la jeunesse et une centaine d'articles, sur littérature pour la jeunesse et culture cubaine, dans des périodiques de plusieurs pays d'Europe, en Amérique Latine, aux Etats-Unis et en Chine.

Entre les plus récents:
– Javi y los leones. Madrid. Edelvives, 2003. Illustrations de Maria Rojas. Conte d'auteur.
– Pájaros en la cabeza. Sevilla. Kalandraka, 2004. Traductions en coréen, en galicien et en portugais. Prix The White Ravens (meilleurs livres pour la jeunesse publiés dans le monde) de la Bibliothèque Internationale de la Jeunesse. Prix national d’illustration du Portugal pour les illustrations de Marta Torrao. Conte d'auteur.
– Exploradores en el lago. Madrid. Alfaguara, 2009. Illustrations: Tesa Gonzalez. Roman pour enfants.
– La bruja Pelandruja está malucha. Madrid. SM, 2010. Illustrations: Irma Gruenholz. Conte d’auteur.
– El paraguas amarillo. Sevilla. Kalandraka, 2012. Illustrations de Giulia Frances. Conte d’auteur. Traduit en italien et en anglais.
– Gatito y el balón y Gatito y la nieve (série Gatito: albums pour les 4-5 ans). Sevilla. Kalandraka, 2012. Traduits en plusieurs langues, dont anglais, italien, portugais.

Extraits

Un éclair zigzagua dans le ciel et le fracas du tonnerre retentit longuement, mettant en fuite une bande de petits oiseaux noirs.
La femme qui courait vers la limite de la plantation sentit sur son visage la poussière et le duvet de la canne qu'un vent inattendu avait soulevés. Un mystérieux bavardage de feuilles parcourait la plantation au même rythme que la noctambule. Le bruit s'arrêtait quand la femme tombait et reprenait des que celle-ci poursuivait sa marche. Ainsi avancèrent ensemble la femme, son ombre et l'étrange commérage, jusqu'à leur arrivée aux ruines du vieux moulin.
Les jambes lui manquèrent devant la cheminée à moitié détruite et son souffle s'éteignit dans un gémissement désemparé :
– Gardienne de la tour,
Chauve-souris sans peur
Viens à mon secours,
Préviens ton seigneur.
La chauve-souris était partie à la pêche, mais l'écho de la cheminée répondit à sa place:
– QUE VEUX-TU, FEMME ?

Extrait de La légende de Taïta Osongo.


Malicia Horribla Pouah gara son balai dans les airs, à deux mètres de la fenêtre. Elle ôta son châle en peau de chat noire et lui dit : "Va, va-t'en et reviens-t'en !"
Le châle flotta doucement dans l'obscurité, retrouvant peu à peu ses attributs de chat. Dès qu'il eut récupéré ses griffes, ses moustaches et ses yeux phosphorescents, il se posa sur le rebord de la fenêtre. Puis il fit le gros dos, balança sa queue et se lécha consciencieusement. Enfin, il bondit dans la chambre des fillettes. Il se dirigea sans hésiter vers le lit de Fleur, grimpa sur les couvertures et émit un miaulement ensorceleur à l'oreille de la petite fille.
Fleur se redressa brusquement sur son lit, comme une somnambule. Elle avait les yeux ouverts mais continuait à dormir.
" Oh, tantine ! s'écria la fillette en souriant. Comme c'est gentil de venir me voir !"

Extrait de Malicia Horribla Pouah, la pire des sorcières.

Lieu de vie

Ile-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire