Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Marie Rosse

Roman / Nouvelle
photo Marie Rosse

J'ai grandi à Neuilly-sur-Seine, entre un frère et une soeur. Mon père était le rédacteur en chef d'un grand hebdomadaire et ma mère une artiste peintre.
Etudiante en psychologie du travail, puis spécialisée dans le recrutement d'entreprise, j'ai brossé pendant vingt ans des portraits graphologiques de candidats. Par nécessité intérieure de transformer en mots mon vécu, je suis passée de l'observation de l'écrit à ma propre création littéraire. J'invente des histoires de couples, je noue des drames sournois au sein des familles, je travaille sur la lourdeur du quotidien. Mes textes parlent de la recherche d'un lieu où fuir, d'une difficulté à grandir, du souhait de se détacher, de se distancer de liens trop affectifs. Il y a souvent une sorte d'élan et de retenue dans ce que j'écris, mes personnages vont à la rencontre des autres, mais ils se brûlent les ailes, se renferment, ils sont empêchés d'agir devant la difficulté de dépasser les obstacles. Mes premiers écrits furent des fictions, mais c'est un récit autobiographique "le temps du secret" qui a été publié aux éditions de l'Harmattan.
Qu'il est dur d'écrire quand il fait soleil dehors ! C'est pourquoi depuis dix ans, une fois par semaine, j'écris avec un groupe rencontré dans les ateliers d'écriture d'Elisabeth Bing, nous nous battons pour faire publier nos manuscrits. En ce moment, je travaille sur la rencontre, sur le choc ressenti par deux personnes venant d'une culture, d'un pays, de milieux sociaux différents. Admettre qu'une piste d'écriture est une impasse, et se décider à l'abandonner, c'est laisser au bord de la route un cheminement auquel on a pensé nuit et jour. Je crois que Jorge-Luis Borges appelle cela "Le chemin aux sentiers qui bifurquent.
Dans "Le temps du secret" entre la mort annoncée d'une mère et la trahison d'un mari (dont elle apprend qu'il a un fils de deux ans) une femme se débat, vit, écrit.

Bibliographie

Publications
– Le temps du secret - Comment je n'ai rien pu dire à ma mère, 2004, ed. l'Harmattan (collection Témoignages)
En 2005, j'ai eu le deuxième prix du prix Marie Claire du futur écrivain pour un recueil de nouvelles intitulé "Elle pour eux".
– L'Umbral, Publibook, 2011 (www.publibook.com)
– Rêve de pierre, nouvelle pour "Côté Sud", 2014

pour des revues : "Ecrire", "La faute à Rousseau" et "Muze".
pour les 25 ans de l'Aleph : publication d'une nouvelle.

Extraits

Extrait d'une nouvelle : "Tournesols ou nymphéas"
Depuis quinze jours, Albert avait été admis à la résidence de la dame du lac. Le lieu méritait son appellation poétique, je m'y rendais chaque jour pour des conversations avec le malade. Le personnel insistait sur l'utilité de mes visites, même si ma présence se limitait à regarder le vieil homme dormir. (....) Malgré son extrême faiblesse et ses quatre-vingt cinq ans, Albert gardait son esprit inventif. Ses originalités de vues et sa fantaisie m'amusaient plus que jamais, il lâchait entre ses périodes de somnolence des phrases étranges et libres :
-"L'envol des jours... Des taches mauves sur ces murs... C'est une saison de passage... Des voiles... Des mousselines de la couleur des pois de senteur, tu les vois ?..."
J'avais une idée folle en tête, une idée fantasque, irréalisable, je m'acharnais à quémander un droit de sortie pour le malade....


Extrait d'une nouvelle : "Sucré, salé"
Ils s'étaient rencontrés chez l'Auvergnat. Le patron avait l'habitude de servir ses convives sur une table de ferme commune. Jacob mangeait des "tripoux" ayant cuit dans une sauce fraîche à base d'oignons, de carottes, de tomates juteuses. Irène se régalait avec une sorte de crêpe poudrée de sucre glace appelée "couronne de fiancée". Sur son assiette de la taille d'un plat, elle avait découpé huit triangles égaux. Elle s'apprêtait à attaquer sa deuxième part du gâteau lorsque Jacob lui demanda :
- Vous préférez le sucré ?....
- Vous préférez le sucré

Lieu de vie

Ile-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences