Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Eric Dubois

Poésie / Roman / Nouvelle / Récits
photo Eric Dubois

Né en 1966 à Paris. Auteur, lecteur-récitant et performeur avec l’association Hélices et le Club-Poésie de Champigny sur Marne.
J'ai l'expérience des scènes ouvertes, des récitals de poésie, depuis 1997 avec Poèmes en Gros, Slam Production, La Cité des Poètes, Uback Concept , Le Club-Poésie de Champigny sur Marne et ...Hélices (depuis Septembre 2003). Je ne conçois pas seulement la poésie comme pratique quotidienne et secrète de l'écriture mais aussi dans la dimension de l'Oralité, de la lecture intérieure et silencieuse à la lecture à voix haute en public. La Poésie est un langage qu'il faut démocratiser et désacraliser. Le Poète doit défendre sa poésie, servir ses textes et établir avec les autres poètes tout un réseau de voix multiples et variées.

Fondateur et responsable de la revue de poésie en ligne et association LE CAPITAL DES MOTS : le-capital-des-mots.over-blog.fr/
Chroniqueur dans l'émission « Le lire et le dire » sur Fréquence Paris Plurielle (106.3 fm Paris) depuis 2010.
Attaché de presse du webmagazine : Levure Littéraire levurelitteraire.com/

En novembre 2020, Éric Dubois crée un nouveau blog sur Wordpress " Poésie mag ", sur lequel il se propose de publier, de manière sélective, des extraits de livres de poésie contemporaine (édités à compte d'éditeur).
Les poètes et écrivains devront lui envoyer un mail pour qu'il leur donne l'adresse postale où envoyer leur service de presse. Ils devront aussi fournir un fichier Word de leur livre afin d'éviter la saisie des extraits éventuellement choisis.
Voici le lien : https://poesiemag317477435.wordpress.com/

Bibliographie

– « Vague à l’âme », décembre 2001
– « Acrylic blues », janvier 2002
– « Incidences », janvier 2002
– « Pavé mouillé », mai 2002
– « Poésies complètes - Dix ans de poésie » ( ce livre regroupe « Vague à l'âme », « Incidences », « Pavé mouillé » et « Acrylic blues » ) mai 2002
– « Récurrences », mai 2004
– « Le canal », septembre 2004
aux Editions le manuscrit – www.manuscrit.com/
– « L'âme du peintre », octobre 2004
– « Catastrophe intime », mars 2005
– « Laboureurs », janvier 2006
– « Poussières de plaintes (suivi de Poèmes d’automne) », mars 2007
– « Robe de jour au bout du pavé », janvier 2008
– « Allée de la voûte », avril 2008
– « Les mains de la lune », janvier 2009
– « Estuaires » (seconde édition), avril 2009
– « Le projet », septembre 2009
– « Nous sommes du sel de l'autre », février 2010
– « Ce que dit un naufrage », janvier 2012
– « Lyre des nuages », juillet 2014.
aux Éditions Encres vives, collection Encres blanches
– « Assembler les rives », juin 2013 (419ème numéro de la revue Encres Vives)
– « Le silence sur la dune ». 444ème, Encres Vives, juillet 2015
encresvives.wix.com/michelcosem
– « Chaque pas est une séquence » aux éditions Unicité, 2016
www.editions-unicite.fr/
– « C'est encore l'hiver » (livre numérique) avril 2009
– « Radiographie » (livre numérique ) mars 2011
– « Mais qui lira le dernier poème ? » (livre numérique ), août 2011
– « Mais qui lira le dernier poème ? Suivi de « C'est encore l'hiver », et « Radiographie », septembre 2012Editions Publie.net www.publie.net
– « Estuaires », septembre 2006
Éditions Hélices, collection Poètes ensemble !
– « Entre gouffre et lumière », Éditions L'Harmattan, collection Accent Tonique, poésie, septembre 2010
– « Le cahier - Le chant sémantique - Choix de Textes 2004-2009 » Éditions L'Harmattan, Collection Accent Tonique - Février 2015
www.editions-harmattan.fr
– Langage(s). Éditions Unicité. Octobre 2017
– « Incidences. Poèmes 1993-1998 », avril 2019, Éditions Encres vives, collection Encres blanches
– « L'homme qui entendait des voix », Éditions Unicité, avril 2019 . (Récit)
– « Paris est une histoire d'amour », suivi de Le « complexe de l'écrivain », auto-édition, avril 2020. (Récits)
– « Lunatic », auto-édition, mai 2020. (Roman)
– « Somme du réel implosif », Éditions Unicité, avril 2021


Textes de l'auteur et articles dont il est l'objet dans de nombreuses revues et fanzines :
ENCRES VIVES (Colomiers)
LE CHAINON POETIQUE (Champigny-sur-Marne)
POLITBURO ( Paris)
SLAMZINE (Montreuil-sous-Bois)
VERS DU BITUME (Montreuil-sous-Bois)
LES ILES LETTREES (Saint-Maur-des-fossés)
A VOS PLUMES (Saint-Maur-des-Fossés)
NOUVEAUX DELITS (Varaire)
CAHIERS DE LA POESIE (Paris)
CAHIERS DE POESIE (Montreuil-sous-Bois)
RAL,M (France)
FRANCOPOLIS (France)
ECRITS-VAINS (France)
LIBELLE (Paris)
RESURRECTION (Beauville)
MOT A MAUX (Parthenay)
COMME EN POESIE (Hossegor)
AUJOURD’HUI POEME (Paris)
RUE DES POETES (Arcueil)
ECRIRE MAGAZINE (Beaucouzé)
TRACTION-BRABANT (Nancy)
DECHARGE (Toucy)
CARQUOIS (Notre-Dame-du-Bon-Conseil, Québec, Canada)
LA PASSERELLE (Montréal, Québec, Canada)
LES CAHIERS DU SENS (Paris)
POESIE/PREMIERE (Ispoure)
POESIE SUR SEINE (Saint-Cloud)
IN-FUSION (Antony)
HAUT LES MOTS
COURRIER INTERNATIONAL DE LA FRANCOPHILIE (Galati, Roumanie)
TRAVERSEES (Virton, Belgique)
FRENCH STUDIES BULLETIN (Oxford, Royaume-Uni)
KULTURISSIMO (Luxembourg)
MOUVANCES ( Québec, Canada)
BABEL MED (Tunisie)
TERRE A CIEL (France)
LA CAUSE LITTERAIRE (France)
VENTS ALIZES (Hongrie -Seychelles)
ESPRITS POETIQUES
RECOURS AU POEME
LEVURE LITTERAIRE
LE TIERS LIVRE
NERVAL.FR
D'ICI LA
17SECONDES
PAYSAGES ECRITS
GELEE ROUGE
HAIES VIVES
DIPTYQUE ( Belgique)
etc.

Textes publiés dans des anthologies
– « Héliopolis » Hélices, septembre 2008 (CD de chansons solaires)
– Anthologie poétique Francopolis 2008-2009 (Décembre 2009) éditions Clapàs
– Et si le Rouge n'existait pas (Janvier 2010), choix de textes par Françoise Coulmin, éditions le Temps des Cerises
– « Pour Haïti » (Mars 2010) anthologie, collection Anamnésis, choix de textes fait par Suzanne Dracius, éditions Desnel
– Visages de poésie, Portraits crayons et poèmes dédicacés, Anthologie, tome 3 (dessins de Jacques Basse), éditions Rafael de Surtis ( Mars 2010 )
Poètes pour Haiti, collection Témoignages Poétiques, éditions L'Harmattan
janvier 2011
– Nous, la multitude , choix de textes par Françoise Coulmin, éditions le Temps des Cerises, janvier 2011
– Les 807 , saison 2 (textes rassemblés par Franck Garot), Publie.net, janvier 2012. (Livre numérique)
– Dans le ventre des femmes ( sous la direction de Maïa Brami, préface d'Éve Ensler), BSC Publishing, février 2012
– Virtual Mercury House. Planetary & Interplanetary Events ( sous la direction de Catherina Davinio), Polimata, 2012 ( with English Translation. Illustrated with colour images. + Dvd )
– « Un jour de tweets à Paris #jdtap » ( Oeuvre littéraire collective). Conception du livre: David Desrimais. Pour la Ville de Paris. En collaboration avec Jean Boîte Editions. Livre publié le 19 Novembre 2013. Consultable dans les Bibliothèques de la Ville de Paris et aux Archives de Paris.
– « Le Twictionnaire des #e-déesreçues » suivi de « Le Catablogue des opinions numériques ») sous la direction de Mahigan Lepage . Avril 2014
Editions Publie.net
– L'Almanach Insolite (Éditions Mines de rien) ( Sous la direction de Matthias Vincenot - Éphémérides de Christophe Tastet - Photographies de Pascal et Nicolas Rabot) Octobre 2014
– Dehors. Recueil sans abri (Anthologie établie par Christophe Bregaint et Eléonore Jame. Préambule de Xavier Emmanuelli, président d'honneur d'ActionFroid.) Editions Janus, Mai 2016
– Eloge et défense de la langue française (sous la direction de Pablo Poblète et Claudine Bertrand) Editions Unicité, Juin 2016
– « Anthologie. Dix ans de poésie... en Vie. Collectif Poésies Nomades, 2016 », Juin 2016
– « Enquêtes poésie permanentes de Comme en poésie 40 poètes répondent » Comme en poésie, 3ème trimestre 2016
– « Poésie sur Marne » Hélices, avril 2007
– « Despierta humanidad » Antología Internacional de poesía. En homenaje a Berta Càceres. Sous la direction de Jorge Miralda et de Galel Càrdenas. Honduras. Avril 2017. Revista Coquimbo.
– « Comme en poésie au Festival de Concèze 15 ans" Supplément du n°70 de Comme en poésie, 2ème trimestre 2017"
– « Passagers d'exil » (sous la direction de Bruno Doucey et Pierre Kobel ). Editions Bruno Doucey. Collection Poés'idéal. Octobre 2017
– « Des chiffons de javel ... aux ardents poétiques. Poèmes de collégiens depuis l'an 2000 et de poètes d'aujourd'hui. Tome 1 : les années paires. » Sous la direction de Laurent Desvoux-D'Yrek . Editions Unicité, Mars 2018 . Préface d’Alain Borer, Président du Printemps des Poètes.
– « Présences. Poèmes, ces présents aux attentifs ». Printemps des Poètes à Tours. Livret hors commerce. Mars 2018.
– « PAIX ! 123 poètes francophones planétaires 12 artistes visuels, pour une paix universelle » (sous la direction de Pablo Poblète). Collection Poètes francophones planétaires. Editions Unicité. Mai 2018.
– « Anthologie. L'eau entre nos doigts » (sous la direction de Claudine Bertrand). Les Ecrits du Nord /Editions Henry. Juin 2018.
– « De l'humain pour les migrants. Recueil collectif sous la direction de Jean Leznod ». Éditions Jacques Flament. Septembre 2018.
– « Anthologie du rêve » (Recueil collectif sous la direction de Laurence Bouvet). Éditions Unicité. Octobre 2018.
– « Un chant pour Paris » (sous la direction de José Muchnik et Philippe Tancelin, avec des photographies de Philippe Barnoud ). Editions Unicité. Avril 2019.
– « Anthologie de l'intime » (sous la direction de Laurence Bouvet et Jean-Louis Guitard). Éditions Unicité. Février 2020.


Extraits

Quelques mots
le langage
Qui font toupie
qu'on partage
A nous ce monde presque parfait
entre nos mains et nos bouches

Extrait de "Entre gouffre et lumière" ( Préface de Charles Dobzynski)- Éditions L'Harmattan., collection Accent Tonique.


ATTENDRE

Il faut attendre
prolonger

La présence
l'absence

La chair ouverte
fermée

Quand le ciel est
attendre quand même

Noir
que les jours aient un sens

Drapé dans un hiver
comment dire?

Opaque
quand on cherche la transparence

Oui
la transparence

Attendre
c'est notre part d'humanité


Extrait de « Mais qui lira le dernier poème ? »
Éditions Publie.net



La peau du temps se retourne
massée sous les portes

Pierre dans la cohue du lichen
la passion est mouvante

Les formes se complètent
habiles abstractions

Dans le vent les papiers dansent
avec l’outil des mots à la base du nerf

Le pâle éclat du matin se reflète
dans les yeux mornes des passants

Qui vivent dans un hôtel dont
les rêves éclaboussent le sexe du ciel


Extrait de "Chaque pas est une séquence" (Préface de Michel Cosem)- Éditions Unicité.



Il faut toujours inscrire le passé dans la marche du monde


La bouche coud le sens


la bouche remue des lèvres obscurément étoilées



L’espace d’un instant rêve de silence infini



de diamant brut dans l’étoupe des fleuves



l’espace qui creuse les abîmes


mais tout est foudre


syllabe du démon ombre du numéro

mort lente du monde



monde-objet


monde tout court


monde au nom du capital


Extrait de "Langage(s)" - Éditions Unicité.

La vie n'a pas de plan préétabli, de schéma directeur. La vie se charge de nous mener là où elle veut, sans qu'on y décide quelque chose. Tout est question de voix, et ça, les voix, je vais connaître, d'appels, ça aussi, de commandements internes (ou externes ?). Le fleuve cru emporte nos pessimismes, nos beautés retranchées et nos rêves essorés par un quotidien terne et sans événements majeurs ou si peu. Le fleuve contigu des années, métaphore usée pour désigner l'immobilité mobile d'un temps, en fait, fragmenté, concassé en blocs disjoints, en dehors de toute logique véritable, semble couler en nous, apparemment et on veut bien y croire à l'existence magique de ce palimpseste que nous pensons sans cesse écrire et réécrire. Comment (r)établir la vérité des faits ? Tout est confus. Je garde du passé une image fixe, je dois rassembler ça et là des morceaux épars pour tenter de consolider l'ensemble. Comment tout ça a commencé ? Le temps passé filtre les pas erratiques, les déconvenues. Comment tout ça est venu ? Une espèce de schizophrénie ? Allez, les médecins posent le diagnostic, on n'en parle plus, on n'a plus qu'à vivre avec, avec ça. Dis-je, en avalant un comprimé de 200 mg de Solian et un autre de 20 mg de Deroxat, comme tous les jours, cela depuis des années, le premier depuis vingt-deux ans et l'autre depuis quelques années. Ma vie est coupée en deux. Il y a l'Éric d'avant 1996 et l'Éric depuis 1996. Je rappelle que la schizophrénie ce n'est pas un dédoublement de la personnalité. C'est, m'a-t-on dit, la personnalité qui se scinde en deux. En gros, la schizophrénie c'est la cassure, la fracture. Puis-je en dire plus ? Je ne suis pas médecin. La maladie mentale, c'est quelque chose d'imprévisible, dans une famille. Cela a l'air d'un lieu commun mais c'est vrai ! On ne songe pas un instant qu'un de ses proches va en souffrir. J'allais avoir trente ans.


Extrait de "L'homme qui entendait des voix, récit " ( Préface de Laurence Bouvet ) Editions Unicité.


*

Les Tribulations d'Eric Dubois : ericdubois.over-blog.fr

Lieu de vie

Île-de-France, 94 - Val-de-Marne

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers d'écriture en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire