Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Bourses

Fiche bourse

Bourse de résidence

Centre national du livre

Echelle internationale

Type publique

Genres littéraires Toutes écritures

Mission de la structure en général Le Centre national du livre, établissement public administratif, a pour principale mission de gérer un dispositif d’aides à la chaîne du livre. Il est également un lieu de rencontres, d’échanges et d’actions interprofessionnelles du monde du livre.

Contact Florabelle Rouyer, Chef de département de la création ; Kathleen Feret, Résidences d’auteurs

Adresse Département de la création - Hôtel d'Avejan - 53, rue de Verneuil, 75007 Paris, France

Tel 01 49 54 68 30 ; 01 49 54 68 71 / Fax 01 45 49 10 21

Mel florabelle.rouyer@centrenationaldulivre.fr ; kathleen.feret@centrenationaldulivre.fr

Site ou page internet http://www.centrenationaldulivre.fr/fr/auteur-traducteur/aides_aux_auteurs/

Objectif de l'aide La bourse de résidence a pour objet d’attribuer une rémunération à des auteurs (écrivains, illustrateurs, traducteurs) invités en résidence par une structure située sur le territoire français pour leur permettre de mener à bien un projet d’écriture, d’illustration ou de traduction relevant des domaines littéraires soutenus par le CNL, ainsi qu’un projet d’animation littéraire élaboré conjointement avec la structure d’accueil.

Critères d'éligibilité (conditions) Sont éligibles les personnes physiques qui remplissent les conditions cumulatives suivantes :
- être un auteur francophone ou travaillant dans une des langues de France, quels que soient sa nationalité et son lieu de résidence, ou un auteur non francophone traduit en français ou dans une des langues de France ;
- attester d’au moins un ouvrage personnel en français ou dans une des langues de France publié à compte d’éditeur et diffusé dans le réseau des librairies de France, ou à défaut, s’il s’agit d’un projet d’essai, d’au moins trois articles de fond dans des ouvrages collectifs ou revues diffusées à titre payant à au moins 250 exemplaires. Pour un ouvrage imprimé, le premier tirage est d’au moins 500 exemplaires (300 pour les ouvrages de poésie et de théâtre). Dans le cas d’une publication uniquement numérique, celle-ci est accessible à la librairie indépendante via un e-distributeur ;
- le cas échéant, respecter les délais de carence à la date de dépôt de la demande. Ces délais sont les suivants : 1 an révolu après l’obtention d’une autre aide publique dédiée majoritairement à l’écriture supérieure à 2000 euros, 3 ans révolus après l’obtention d’une bourse de découverte, de création, de résidence, de traduction ou une bourse Cioran du CNL, 5 ans révolus après l’obtention d’une bourse d’année sabbatique du CNL ;
- en cas d’obtention d’une précédente bourse du CNL, avoir publié le projet soutenu, ou, à titre exceptionnel, un autre ouvrage dans le même domaine, en expliquant par écrit les raisons pour lesquelles le projet aidé n’a pas abouti ;
- être invité formellement par une structure pour une durée continue de résidence de 1 à 3 mois. À titre exceptionnel, un unique fractionnement du temps de séjour peut être accepté ;
- sauf exception, laissée à l’appréciation du CNL, liée à la distance entre le domicile de l’auteur et la structure de résidence, cette dernière est située hors de la région d’habitation de l’auteur.

Sont éligibles les projets qui remplissent les conditions cumulatives suivantes : être un projet personnel d’écriture ou d’illustration (BD ou album pour la jeunesse), n’avoir jamais été examiné par le CNL, ne pas être achevé avant son examen en commission, relever des domaines littéraires soutenus par le CNL, si le demandeur est enseignant-chercheur, être un projet d’écriture ou d’illustration ne relevant pas de son principal domaine de recherche et d’enseignement, comporter au moins 50% de texte par rapport aux illustrations, sauf pour les domaines de la BD et de la littérature de jeunesse.

L'auteur doit avoir donné à la structure d'accueil un accord écrit de principe. La structure doit s’engager à assurer la prise en charge de l’hébergement du candidat dans la commune du lieu de résidence, au moins un aller-retour entre son domicile et la structure de résidence et ses déplacements vers les lieux d’interventions pendant le temps de résidence. Si l’auteur ne parle pas le français, la structure d’accueil doit lui garantir un interprète.
Le projet de résidence et notamment le programme des rencontres publiques et interventions doivent être élaborés conjointement par l’auteur et la structure. L’organisation du projet doit permettre à l’auteur invité de consacrer 70 % minimum du temps à son projet d’écriture et 30 % maximum aux rencontres et interventions (temps de trajet, de préparation et de participation effective compris). Le nombre de rencontres et interventions devra être de trois minimum à six maximum. L’ensemble du temps consacré aux rencontres et interventions ne devra pas excéder un maximum de 40 heures mensuelles tout compris, ce qui correspond à 30% d’un temps plein de 35 heures hebdomadaires.

Critères d'examen Intérêt du projet d’écriture, d’illustration ou de traduction et de sa publication, qualité littéraire, scientifique ou artistique de l’œuvre antérieure de l’auteur, qualité du projet de résidence et du programme de rencontres et interventions, diversité des formes de rencontres et des interventions, des publics visés et des partenaires, adéquation du profil de l’auteur avec le projet de résidence présenté, capacité de l’auteur à participer au projet de résidence présenté, capacité de la structure d’accueil à mener à bien le projet de résidence et à tenir ses
engagements vis-à-vis de l’auteur et aides publiques déjà obtenues.

Montant 2000 euros bruts par mois de résidence obtenu.

Modalité de versement aux lauréats La durée de validité de l’aide est de 12 mois à compter d’une date précisée dans la décision d’attribution. Une prorogation de la validité de l’aide d’un an au plus peut être accordée par le président du CNL.
La bourse est versée à l’auteur en une fois, à sa demande, à la réception par le CNL de la convention signée entre la structure d’accueil et lui-même et après contrôle de sa conformité au projet.

Dates limites de dépôt 31 octobre pour la commission de fin janvier début février ; 20 février pour la commission de fin mai début juin ; 10 juin pour la commission d’octobre.

Le dépôt des demandes d’aides auprès du CNL se fait exclusivement en ligne, par le biais d’un portail numérique des demandes d’aides. Le dossier est soumis par l’auteur pour la structure et lui-même.