Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Séverine Daucourt-Fridriksson

Poésie / Théâtre / Traduction
photo Séverine Daucourt-Fridriksson

Titulaire d'un DEA de psychanalyse qui portait sur la fiction dans l'écrit psychanalytique (Paris 7, 1996) et d'un DESS de psychologie clinique et pathologique (Paris 5, 1994), elle a exercé brièvement le métier de psychologue, puis celui de journaliste, pour finir par se consacrer à l'écriture. Il lui arrive, toujours en tant que poète, au gré du hasard ou des rencontres, d’investir d’autres domaines, comme la traduction (poésie, nouvelles et romans islandais et anglais pour divers éditeurs), le théâtre (avec Eric Ruf) et la chanson. Elle fonde en septembre 2016 le cycle La Fabrique, à la Maison de la Poésie de Paris, où elle invite chaque mois un poète et un chanteur qui ne se connaissent pas et qui partagent à leur guise un moment scénique d'une heure.

photo©Isabelle Lévy-Lehmann

http://www.severine-daucourt-fridriksson.com
Bibliographie

Revues
Petite, n°4, 1997, Supérieur inconnu, n°10, avril-juin 1998, Décharge, n°105, mars 2000, Petite, n°9, 2000, Voix d’encre, n°26, 2002, Passage d’encres, n°18, mars 2003, Le Nouveau recueil, n°67, juin-août 2003, Action poétique, n°175, 2004, Passage d’encres, n°24, janvier 2006, L’Etrangère, n°20, automne-hiver 2008, Action poétique, n°197, septembre 2009, L’Etrangère, n°23, automne 2009, RotoR, revue en ligne, 2011, Aka, n°3, avril 2014, Le Salon, n°7, novembre 2014, N/Z#1, octobre 2015, L’Etrangère, n°40-41, hiver 2015.

Anthologie
– En tous lieux nulle part ici, Anthologie de la Biennale des poètes en Val-de-Marne (Tours, Farago, 2006).
– Gare maritime 2012, anthologie écrite et sonore de poésie contemporaine, Maison de la Poésie de Nantes, mai 2012.

Livres de poésie
– Petits morts, Grenoble, pré carré, 2000.
– L’Ile introuvable, Grenoble, pré carré, 2003.
– L’Ile écrite, prix Ilarie Voronca, Remoulins-sur-Gardon, Jacques Brémond, 2004.
– Salerni, La lettre volée, Bruxelles, 2009.
– A trois sur le qui-vive, La lettre volée, Bruxelles, janvier 2013.
– Dégelle, La lettre volée, Bruxelles, janvier 2017.

Traductions
– Des perles et du pain, Thorarinn Eldjarn, Caen, Presses universitaires de Caen, 2001.
– Action poétique, poésie islandaise, avec Henri Deluy et Liliane Giraudon, n°174, 2003.
– Action poétique, Hilda Morley, poèmes, avec Patrick Beurad-Valdoye, n°205, 2011.
– Nouvelles d’Islande, éditions Magellan, Paris, mars 2011, coll. Miniatures.
– Les anges noirs, Aevar Orn Josepsson, Paris, Gallimard, septembre 2012.
– Danse grotesque, Sjon, Remue.net, mars 2016.

Extraits

Extrait de « carrément peut-être »,
in A trois sur le qui-vive, La Lettre Volée, Bruxelles, 2009.

je vois sans cesse ne sais jamais assez regarde-moi voir pour m’arrêter ce n’est pas une erreur cette chose qui ne
répond pas ne réfute pas ne comprend pas qui doit donc être morte mais je vois

je sais mon dos mal éclairé je ne sais pas mon dos colonisé par l’ombre ouvert sur l’aventure qui se ventre salivant la douleur vertébrale

----------------------------
Extrait de « côté mour »,
in A trois sur le qui-vive, La Lettre Volée, Bruxelles, 2009.

a mis ses doigts dedans fouillant le coffre où elle s’oublie allée venue lavande miel aventure fluant de la maison close elle sourde beurre de l’ours qui reste hâve dans la solitude des miettes
,

il va falloir traverser sans retomber la tension rester dans le bon ordre des intervalles comme en musique en soi-même
,

soyeux ou acrylique le trou acrobate contorsionné par l’envie pressée d’attrapper contracté jusqu’à sa parfaite dérobade à la criée

(chanter c’est pas dans la voix c’est dans la réponse à la lumière qui est en soi dans la chanson)
,

transpercée par les notes liées en rapport total entre elles sans passer à vide sans courber la musique vers le point de mort du silence
,,

derechef le désir derrière le hangar qui baise debout le mur
, ,

tu stalacmites sec elle soutife et fesse visant le coeur du sexe qui n’en pourra pas plus il faut passer à l’acte pour désemmurer la maturité de la situation
,

elle aime quand tu pénètres l’incertitude de l’emplir

c’est gratuit ou pas cher en tout cas pas plus que l’un que l’autre n’aie pas peur

(...)

Lieu de vie

Île-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire