Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Brigitte Gyr

Poésie / Nouvelle / Jeunesse / Théâtre / Traduction
photo Brigitte Gyr

Longtemps, le fait de parler de mon travail a suscité en moi des abîmes de doute qu’une longue psychanalyse, peu à peu transformée en recherche notamment sur l’écriture, n’a pas totalement évacués. En premier lieu je ne peux me défaire de l’impression d’être née sous le signe du double, comme, d’une certaine manière, la petite lettre à mon double au fond du puits Ed. Jacques Brémond 1996, l’atteste.

Née à Genève, en 1945, vivant à Paris depuis 1976, je possède deux nationalités, suisse et française, avec des origines italienne et allemande, un bac français, mais des études de droit et de sciences po à la Fac de Genève, deux métiers, avocate, puis traductrice (d’anglais, allemand, italien, espagnol), complications qui se reflètent certainement dans mon écriture, au niveau des thèmes traités, (la mémoire, individuelle et collective, l’écart, la violence…) de la manière d’évoluer. La poésie m’est essentielle, après un premier livre paru en 1970, j’ai été publiée régulièrement depuis 1988, aux Ed. Jacques Brémond, (qui m’ont valu le prix Claude Sernet pour Avant je vous voyais en noir et blanc (2001) aux Ed. Dé bleu/Idées bleues , et aux Ed. Lanskine, prix Charles Vildrac 2012, pour Parler nu , Ed. Lanskine, 2011), ainsi que dans de nombreuses revues ou anthologies, mais j’écris également des pièces pour le théâtre, des nouvelles, parues surtout en revue, des livres pour la jeunesse (Ed. du Rocher 2004). Par ailleurs j’adore travailler avec des artistes, peintres, musiciens, comédiens ou metteurs en scène) dans le cadre de livres d’artistes, p. ex, ou de contributions à des catalogues, de textes mis en musique, ou de mise en scène de mes pièces (ce qui n’est guère étonnant, mes parents étaient musiciens, mon mari est peintre, et ma fille a fait des études de comédienne). Enfin, mes études et mon premier métier me rattrapant, je ne déteste pas les débats sur des sujets d’actualité, j’ai écrit des articles dans l’Intrait, (journal de l’Union des Ecrivains), collaboré à l’anthologie du Pen club 2011 sur la censure invisible, et après avoir été longtemps au Bureau de l’Union des Ecrivains, aujourd’hui dissoute, j’ai cofondé, avec Mathias Lair, à l’initiative de Paul de Brancion, son Président, l’Union des Poètes. J’ai été également invitée à participer à plusieurs festivals de poésie, français et étrangers, et j’appartiens au comité de la Kogge, association d’écrivains internationale, basée en Allemagne.

Bibliographie

Poèmes
– Du Feu à l’eau, Ed St Germain des Prés 1970
– Au Décousu de l’ail,e, Ed Jacques Brémond, 1988
– Le Sablier Distrait , Ed Bois Pluriel gravures d’Elbio Mazet 1992
– Lettre à mon double au fond du puits, Ed. Jacques Brémond 1996
– Avant je vous voyais en noir et blanc et Tu Obligé, Ed Jacques Brémond, Juin 2000, Prix Claude Sernet, 2000
– L’Epave d’une parole, dessins originaux, Karl-Heinz Bogner, Ed. Signum 2002 bilingue français allemand
– Entre, gravures Marie-Christine Bourven, 2004
– Girafes, dessins Hervé Borrel, 2004
– Eaux Fêlées : photos, Laurence Toussaint, Ed Signum, novembre 2004
– La Forteresse de cendres, Ed. Dé Bleu/Idée Bleue, mars 2006
– Une pierre au soleil, lithos de Danielle Loisel, Ed. Signum 2007
– Ligne de fuite, encres d’Elisabeth Walcker, Ed. Signum, 2010
– Parler Nu, Ed Lanskine, 2011, Prix Charles Vildrac 2012 de la SGDL
– Etirée sur le vide, encres de Jacques Capdeville, Ed. La Petite Fabrique 2012
– Nouvelles de l’Au-delà, Ed.Jacques Bremond, 2014
– A Marée basse, avec une œuvre d’Aliska Lahusen, Ed. Dumerchez, 2014
– Ni désastre, ni menace, Ed. Lanskine, début 2014
– Incertitude de la note juste, LansKine, 2015

Théâtre
– Le petit personnage rouge : représenté au Couvent des Cordeliers, 1991
– Chocolat 1996 : création le 25 mars 1998, à Fontainebleau, repris au Théâtre Essaïon à Paris dans une mise en scène de Jean Hervé Appéré,
– Insolation 1998-2011 : en cours de montage
– Champ de Ruines
Deux autres pièces en cours d’écriture.

Jeunesse
– Quand je serai très très… 4 livres, dessins Hervé Borrel, Ed. Lo Pais/Le Rocher 2004
2 nouveaux livres de cette série à paraître aux Editions Thomas Jeunesse, en 2014.

Nouvelles
– Et si demain n’existait pas Manuscrit en cours de lecture
Publication de nouvelles dans des revues notamment Harfang, Kogge, Sarrazine
A paraître : Angle mort, Ed. Philippe Blanc

Ouvrages traduits
– Le Journal d’une Tortue de Russel Hoban, Flammarion
– Une histoire irlandaise, de Jennifer Johnston, Denoël
– L’Homme modifié de E. Koch, Denoël
– Les Origines de la seconde Guerre mondiale de Marlyse Steinert, PUF
– Bettina von Arnim d’Ingeborg Drewitz, Denoël
– Mussolini de Denis Mack Smith, Flammarion
– Les prophéties de Tirésias, Poèmes d’Andras Gerevich, traduits de l’anglais, à paraître chez J. Brémond, en 2013, bourse à la traduction accordée par l’Ungarian Fundation Book
– Noli me Tangere, Essai de Rosetta Stella, traduit de l’italien, à paraître
Rewriting et adaptation en français de nombreux textes et ouvrages
Quelques autres ouvrages plus populaires D.Steel, roman Harlequin, etc.
Livres pour la jeunesse traduits de l’italien sur les sciences, les techniques

Participation aux traductions de différentes anthologies
– Ces voix toujours présentes, anthologie de la poésie européenne concentrationnaire, Presses Universitaires de Reims
– Lyrikbrücke : anthologie multilingue de poètes non voyants, 2009

Participation à des revues et à des festivals
En France et à l'étranger : Le Nouveau Recueil, Ralentir Travaux, Revue des Deux Rives, Triages, la Traductière, Ecrits du Nord, Autre Sud, Les Ecrits du Nord, Chariton Review, KoggeBrief , Ici et là, Lieux d'être, Concerto, Sarrazine, Passage d’Encre, Décharge n° 156, dossier qui m’est consacré…
Des poèmes sont parus dans diverses revues étrangères, en langue anglaise, allemande, italienne.
Festivals internationaux en Allemagne, Leipzig, Minden, en Algérie, Lodève,2013…
Prochain festival Poèmes et Chansons, Concèze, août 2013

Anthologies
Printemps des poètes, Parvis Poétiques, Anthologie Seghers… La Multitude, Temps des Cerises, Pas d’Ici, pas d’ailleurs, der Jaguar, 2011 (anthologie internationale en allemand) Ed Voix d’Encre 2013, Anthologie poètes marocains et français, Ed l’Harmattan 2013

Extraits

tant d’eau et si peu de mirages…
sur les espaces désertés
d’intimes séismes hissent
à la surface
l’indifféré de la matière

ce soir on désosse le réel

le ciel a des accents
de cire cachetée

l’eau est sale dans le verre
des lèvres inconnues
s’acharnent en ce lieu
où repose l’épave de la parole

on bute sur l’absence
le désir est plus limpide
que le sommeil qui coule
vers son terme

la confusion des strates abrège l’au-delà
à l’instant de se noyer
de rejoindre
les fragments épars du monde…

Parler nu, Ed. Lanskine, 2011

---------------------------------
Loic :
Du vide… on est venus, au vide on retourne… une enveloppe vide . A force de prendre des coups, fallait bien une petite consolation…un sucre dans ce désert, mon désert d’homme foutu par des années avec une femme que je pouvais pas quitter, pouvais pas. Chaque fois que j’essayais
elle se suicidait. La barrière infranchissable de la maison de campagne de ma belle mère, c’était pas une blague, c’était juste comme ça que ça se passait, je pouvais pas la franchir. Parce quand je le tentais, elle, sa fille se suicidait. Elle se ratait et moi je colmatais. Avec les autres aussi je colmatais, mes élèves, mes amis, je m’inventais… Faut bien vivre quoi…Faut bien. L’erreur ça a été eux… le frère et la sœur. Eux, ensemble, m’ont piégé et profité pour m’achever. Je m’étais trompé de cible et je pouvais plus parler, juste colmater. La philosophie, ça sert à ça, à colmater des
plaies ouvertes. Ca a marché… …un peu… un temps… jusqu’à ce que quelqu’un…quelque chose vienne tout gâcher. Cristelle, j’y ai cru… cru que je la rendrais heureuse, que tout irait bien… le temps de ce voyage dans…ce si beau pays, ce pays mythique… pays des dieux…//Ca devait nous aider les dieux… j’y ai cru… Après…je comptais sur ma bonne étoile… pour que les choses s’arrangent. Quoi demander de plus dans la vie… que les choses s’arrangent… On avait une petite chance. Si l’autre, son frère, n’était pas venu tout gâcher, on avait une petite chance, Cristelle et moi. Toute petite bien sûr et bien sûr provisoire. La philosophie dans ces moments y a rien de tel... et.. la musique… il joue de son accordéon Parce que la philosophie… elle apprend pas seulement à colmater les trous… elle
apprend aussi que tout est provisoire… et que si tout est provisoire, eh bien.. c’est que rien n’est vraiment grave… pas grave comme on croit…juste provisoirement grave… puisque on était condamnés dès le début…

Monologue final de la pièce Insolation, 2011

Ma bibliothèque

Un très grand nombre d'écrivains, poètes français, sud américains, américains, anglais, italiens, espagnols, portugais, irakiens, du Maghreb, d'Europe de l'est ... (impossible de les citer tous). Au hasard : Dante, Louise Labbé, Goethe, Racine, Malcom Lowry, Pessoa, Jacques Dupin, Yves Bonnefoy...

Lieu de vie

Ile-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire