Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Christine Montalbetti

Roman / Nouvelle / Théâtre / Récits

Je suis née au Havre, où je n’ai jamais vécu. C’était l’été, mon père faisait son service militaire, mes grands-parents maternels habitaient là. Depuis j’y ai très peu porté mes pas, mais j’aime l’idée d’être née dans une ville portuaire.
Je viens parfois écrire à Trouville, et mon attachement pour cette petite ville tient peut-être aussi au fait qu’on y aperçoit depuis la plage ma ville natale, ses deux cheminées souvent coupées par la brume et qui m’ont un petit air de Fuji-Yama, toujours fourré dans un coin de l’estampe.
Depuis peu j’écris aussi pour le théâtre - cette manière très excitante dont le texte alors est tourné vers quelque chose à venir, vers les inflexions des voix, vers l’énergie du plateau, vers la fête de l’incarnation.
Mais pour l’essentiel j’écris des romans, qui prennent leur temps, j’aime le luxe de la phrase longue, le confort de ses arabesques, et le loisir des digressions, qu’écrire soit musarder, filer la rêverie. Je m’attache à aux émotions nombreuses et contradictoires qui peuvent innerver un tout petit instant, je les considère en macroscopie, je leur laisse toute la place, et à d’autres petites choses encore, des objets, des insectes, dont j’invente les épopées.
Je m’adresse beaucoup à mon lecteur, parce que je crois profondément qu’écrire, c’est aussi écrire votre histoire à vous. La mienne à la vôtre tressée, ce en quoi elles se rencontrent. Là où, laissant résonner les instants de notre expérience, nous pouvons, peut-être, nous entendre.

Bibliographie

Romans
– Sa fable achevée, Simon sort dans la bruine, P.O.L, 2001
– L’Origine de l’homme, P.O.L, 2002
– Western , P.O.L, 2005
– Journée américaine, P.O.L, 2009
– L'Evaporation de l'oncle, P.O.L., 2011
– Love hotel, P.O.L., 2013

Récit
– Expérience de la campagne, P.O.L, 2005

Nouvelles
– Nouvelles sur le sentiment amoureux, P.O.L, 2007
– Petits déjeuners avec quelques écrivains célèbres, P.O.L, 2008

Texte et photographies
– En écrivant journée américaine, P.O.L-Biro éditeur, 2009

Théâtre
– L’Avare impromptu, in L’Argent, Petites Formes de la Comédie-française n°3, L’Avant-scène théâtre, 2009
– Le Cas Jekyll, P.O.L, 2010

Extraits

« Les moments d’écriture eux-mêmes ne sont pas hors du monde, mais dans le monde, ils ne sont pas arrachés à la vie, comme on le fait souvent croire, mais la vie même, le corps vivant dans un cadre avec lequel il interagit, que traversent des bestioles et des voix, que le vent brasse, que la lumière modifie au fil des heures [...], tandis qu’à mesure que les phrases se forment sous ses doigts c’est tout ça qu’on voudrait retenir, les rencontres qu’on a faites, les émotions qui les ont agies [...], et les mille nuances qui font que derrière la fenêtre devant laquelle chaque jour on s’assied le paysage n’est jamais exactement le même que la veille »
En écrivant Journée américaine

« Shootant dans les derniers gravillons de l’allée qui menait vers la sortie du parc [...], il se demandait si, de ces histoires sentimentales qui sont demeurées des horizons (des histoires auxquelles on a songé, mais auxquelles la réalité n’a nullement donné suite, en vertu de ces petits désistements dont on est hélas familier ; des histoires qu’on a soupesées, qu’on a envisagées comme des éventualités heureuses, dont on a mesuré confusément le poids de bonheur possible, et puis qui n’ont pas eu lieu, dont la pratique, en somme, n’a pas transformé l’essai), il n’y avait pas quelque chose qui subsistait. Les relations qui s’en sont tenues au seuil des gestes laissent tout de même ensuite voguer sur vos vies leurs ombres délicates [...] »
Nouvelles sur le sentiment amoureux

Lieu de vie

Ile-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire