Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Claudine Galea

Roman / Jeunesse / Théâtre
photo Claudine Galea

Genre
Je n’écris pas des romans ou des pièces de théâtre, je n'écris pas pour les enfants ou pour les adultes, j’écris des livres. Écrire est un même geste qui s'engage et m'engage dans des espaces et des mises en forme multiples. Les espaces de narration obéissent à des forces, des lois physiques différentes. Le travail d’écrire consiste à trouver l’équilibre des forces, leur organisation, les rapports entre elles. La question du genre littéraire en recouvre une autre bien plus intéressante : y a-t-il un genre, qu'en faisons-nous ?

Lecture
J’aime l'endroit de la lecture, qu’elle soit minimale (un texte, un micro, une chaise et une table) ou qu’elle dessine dans l’espace les lignes de la composition, de l’architecture de l’écriture. J’aime faire des lectures, seule ou avec d’autres personnes.
La matérialité de la lecture publique dit du texte ce qu’aucune interprétation, que ce soit celle du lecteur, seul avec le livre, ou celle de l’acteur, ne permettra d’appréhender.
Elle permet de retrouver cette force en action, cette loi physique qui a donné naissance à l’écriture et qui n’a cessé d’irriguer le travail, de le soutenir. La basse continue du texte. Sous le raffinement du style et de la composition, elle restitue la part sauvage, impure, non policée, non rationnelle, une forme de souffle, et ici le mot inspiration, complètement galvaudé, pourrait reprendre sens, son sens sportif. La lecture restitue le lien physique, jamais démenti, de l’écrivain au livre. Dans la lecture, l’écrivain est le corps de son livre.
Il y a, dans le temps de lire en public, la même présence au livre que quand on l’écrit. Un caractère absolu et en même temps complètement relatif.

Photographie : A. Fabre

Bibliographie

Littérature adulte
– Le corps plein d'un rêve, au Rouergue / La Brune, 2011
– L'invitée, Dessins de Thémis S. Atelier des Grames, coll. L'à cordée, 2008
– L'amour d'une femme, Récit. Éditions du Seuil, 2007
– Morphoses, Roman graphique. Avec des images de Goele Dewanckel. Editions du Rouergue, 2006
– Le bel échange, Roman. Editions du Rouergue, collection La Brune, 2005
– Jusqu'aux os, Roman. Editions du Rouergue , collection La Brune, 2003
– La règle du changement, Récit. Editions de l'Amourier, 2007
– Désirée in Neuf leçons de littérature, Avec Michel Butor, Chloé Delaume, Pierrette Fleutiaux, Heddi Kaddour, Richard Millet, Olivier Rohe, Antoine Volodine et Cécile Wajsbrot. Editions Thierry Magnier, 2007
– Chronique d’une navigation, avec des images de N+N Corsino. Images en Manoeuvre éditions, 1996.

Littérature jeunesse
– Sans toi, album. Illustrations de Goele Dewanckel. Le Rouergue, 2005
– MêmePasPeur, album. Illustrations de Marjorie Pourchet. Le Rouergue, 2005
– Entre les vagues, Editions du Rouergue, collection DoAdo, avril 2006
– Rouge Métro, Le Rouergue, DoAdo noir, mars 2007
– A mes AmourEs, avec des illustrations de Thisou, Le Rouergue, collection Zigzag, printemps 2007
– Au pays de Titus, l'enfant qui se tait, album. Illustrations de Goele Dewanckel. Le Rouergue, Novembre 2008
– Un amour prodigue, collection PhotoRoman, éd. Thierry Magnier, 2009
– La fille qui parle à la mer & Le garçon au chien parlant Coll. Boomerang, Le Rouergue, 2014

Théâtre adulte et jeunesse
aux éditions Espaces 34
– Que seul un chien, suivi de Alliance, 2014
– Au Bois, 2014
– Les Invisibles, 2013
– Après grand c'est comment ? 2013
– L'été où le ciel s'est renversé toujours, 2012
– La Nuit MêmePasPeur & Petite Poucet, 2010
– L'heure blanche & Toutes leurs robes noires, 2009. Espaces 34 , collection théâtre Jeunesse, 2010
– Au Bord, Espaces 34, théâtre, 2010 (Grand Prix de littérature dramatique en 2011) mis en scène par Jean-Michel Rabeux avec Claude Degliame à la MC 93 Bobigny au printemps 2014 et repris en mars 2015 à Pantin.
– Les Chants du silence rouge, Théâtre. Editions Espaces 34, janvier 2007
– Je reviens de loin, Théâtre. Editions Espaces 34, novembre 2003
– Les Idiots, Théâtre. Editions Espaces 34, mai 2004
– Anthologie Scene, Verlag der Autoren, Berlin. Traduction allemande d'Ina Schott. Juillet 2000
– Le monde est mon potager in "Fantaisies microcosmiques"
L'Avant-Scène Théâtre juin 2004.

Radio
Cycle consacré à Claudine Galea en 2013 avec notamment
– Je reviens de loin, réalisation Marguerite Gateau
– Au Bord, avec Nathalie Richard, réalisation Jacques Taroni
et dans le cadre des Chantiers nomades, Marathon (inédit), Petite Poucet (Réal. J Taroni)
– Lauréate du Prix Radio de la SACD, 2009
– Le corps plein d'un rêve (sept vies de Patti Smith), une commande de France-Culture. Perspectives Contemporaines, réalisation Marguerite Gateau, 2008.
– Cicatrices, Nuit noire, une émission de Patrick Liégibel, France-Inter, Réalisation Marguerite Gateau, 2007.
– Rouge Cerise, Perspectives Contemporaines (Autour de l'adolescence), une commande de France-Culture, Réalisation Myron Meerson, 2007
– Un beau dimanche, Nuit noire, une émission de Patrick Liégibel, France-Inter, Réalisation Marguerite Gateau, 2006.
– Projet Pauline, réalisation Marguerite Gateau. Atelier de création radiophonique, une Commande de France-Culture, 2005.
– Les Merveilles et Outre, réalisation Marguerite Gateau. Perspectives contemporaines, France-Culture, 2003
– Forty-One, réalisation Marguerite Gateau. France-Culture 2001
Maltaises, réalisation Marguerite Gateau. Nouveau répertoire Dramatique, Lucien Attoun, France-Culture 1993

Autres
– Les Ailes d'Alice in Revue Espaces N° 9 2013
– L'Or Bleu nouvelle in Les Mystères de la Capitale, Le Bec en l'air, 2013
– Itinéraire d’auteur, Grand Entretien avec Jean Cagnard, Centre national des écritures du spectacle, La Chartreuse, 2007.
– Grand entretien avec Joël Pommerat pour les revues Ubu et Théâtre Public, repris dans un livre publié chez Actes Sud en 2007
– Itinéraire d’auteur, Grand Entretien avec Philippe Dorin, Centre national des écritures du spectacle, La Chartreuse, mars 2006.

Extraits

Le corps plein d'un rêve
Collection La Brune au Rouergue

Le dimanche 26 mars 1978, ma-copine-la-belle-fille et moi, on arrive à Paris. On a pris le train de nuit. Le matin on est allées aux puces, elle a trouvé des boots et moi un blouson, et puis on est allées voir la Seine, et Notre-Dame, on a mangé un sandwich sur les quais et donné des miettes aux pigeons. Chez les soldeurs à Saint-Michel, ma-copine-la-belle-fille a acheté Mick Jagger, Lou Reed, Nico et des trucs en import, assise près de la fontaine, je tâtais les poches trouées de mon blouson, mon premier cuir, il me restait juste assez d'argent pour les bières. J'étais majeure depuis un mois et dix-sept jours, j'allais voir Patti, il faisait du vent il faisait froid, ce n'était pas encore le printemps, j'aimais ce froid, j'aimais Paris, j'aimais Patti, c'était ma première fois à Paris, Paris Patti, c'était pareil, j'étais excitée et muette, ce qui se passait entre Patti et moi, personne ne pouvait le comprendre, ma-copine-la-belle-fille aimait plein d'autres Américaines et des Anglais et des Américains, moi je n'aimais qu'elle, j'étais fidèle, fille d'elle.
Et puis on a pris le métro jusqu'à la Porte de Pantin, on est arrivées trois heures avant l'ouverture, on s'est assises par terre, avec nos bières, devant le Pavillon. Ma-copine-la-belle-fille m'a dit que les Stones avaient joué là, et Neil Young, et Bruce Springsteen et David Bowie, je ne l'écoutais plus, je pensais aux animaux, aux vaches, ici avant c'étaient les abattoirs de la Villette, et, je sais pas pourquoi, je pensais aux chevaux, je voyais les chevaux qui descendaient des fourgons, je voyais des fourgons, je voyais des chevaux par dizaines, par centaines, et les gardes-chiourmes qui les poussaient pour les faire entrer dans les boxes, et je frémissais de colère et je souffrais en sachant qu'on allait les massacrer derrière les portes, je voyais les lourdes portes, et au-delà je ne voyais plus rien, trop de chevaux qui piétinaient, j'entendais les sabots et je voyais les corps se dresser se cambrer, et je mettais mes mains sur les oreilles pour ne plus entendre les hennissements, les hurlements qui sortaient de leur gorge, et je croyais que c'était de la mienne, je portai ma main à ma gorge, et ma-copine-la-belle-fille a dit, en me touchant l'épaule, qu'est-ce que tu as, tu es toute pâle, et je suis revenue à moi, lentement, difficilement, horses horses, je voulais partir m'enfuir retrouver la mer, les chevaux de la mer, les chevaux de Patti.
Let it calm let it calm down, je revenais à moi, la foule avait grossi, nous nous sommes levées, les portes se sont ouvertes, on a tendu nos billets, on a couru, on s'est faufilées dans la fosse, vers la scène, le plus près possible de la scène. Tout était là, tout était prêt. Tout était silencieux et suspendu. Il y avait les guitares, la batterie, les claviers, les amplis, les micros, un trafic de câbles et de raccords, et, au-dessus de nos têtes, des dizaines de projecteurs muets et sombres. Et tout vibrait.
Ils se sont installés, Richard Sohl aux claviers, Lenny Kaye à la guitare, Ivan Kral à la basse, Jay Dee Daugherty à la batterie. On n'attendait plus que Patti. Pour que ça s'allume.
Et Patti est entrée.
Quand elle entre, c'est l'ovation, elle ne sourit pas, elle marche droit au micro. Et elle attaque par MOVE.
Move, c'est le premier mot du concert, le premier mot de la première chanson, Ask the Angels, la première chanson du concert ce soir-là, la première chanson de Radio Ethiopia, le deuxième album paru un an après Horses. MOVE.

Ma bibliothèque

Il y a celles et ceux qui sont là depuis l'adolescence. Et puis les nouvelles et nouveaux qui sont assez puissants pour répondre au désir affûté par le temps.
Sous le volcan de Malcolm Lowry - Virginia Woolf - Marguerite Duras - William Faulkner - Hélène Cixous - Tarjei Vesaas - Jean Genet - Maria Gabriela Llansol - Bernard Noël - Kenzaburo Ôê - Jean-Luc Lagarce - Elizabeth Bishop - Martin Crimp - Monika Fagerholm - Anne Carson

Lieu de vie

Île-de-France, 94 - Val-de-Marne

Types d'interventions
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers d'écriture en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire