Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Didier Cahen

Poésie / Essais
photo Didier Cahen

Né le 11 septembre 1950 à Boulogne/seine (92)

Poète, essayiste, producteur radio (France Culture),
Directeur Culturel Ecole Sainte-Geneviève (Versailles)
Rédacteur « Encyclopaedia Universalis » : articles
Producteur radio « France Culture » : émissions
Conférences à l’étranger ; organisation de colloques, conférences, hommages (écrivains, philosophes) ; participation à des colloques
Organisation de concerts et conférences (Ecole Sainte-Geneviève).

Bibliographie

Livres de poésie
– D’œil plurielles, éd. J.L. Poivret, Paris, 1978
– Séjours, éd. Spectres familiers, Toulon, 1985
– Il est interdit d’être vieux, éd. J.L. Poivret, Paris, 1989
– La largeur d’un pied d’homme, éd. Fourbis, Paris, 1990
– Un roman infini, éd. Spectres familiers, Marseille, 1991
– A world in prose, éd. J. Martone, Chicago, 1992
– Un monde en prose, éd. Apogée , Rennes, 2003 avec une lithographie de Gérard Garouste
– Les sept livres, éd. La Lettre Volée, 2013
– Le Peu des hommes, Tarabuste éditeur, 2016
– Pensum (à paraître, 2017)

Livres d’essais
– Edmond Jabès, éd. Belfond, Paris, 1991. Traductions partielles en anglais, allemand et italien.
– Une idée de l’œuvre (in Und Jabès), éd. Legueil, Stuttgart, 1994
– Ecrire sa vie (in Portrait(s) d’Edmond Jabès), éd. BnF, Bibliothèque nationale de France, Paris, 2000
– L'unique passage (in Saluer Jabès), éd. Opales, Bordeaux, 2000
– Derrida : a new space for philosophy (in Derrida & Education), éd. Routledge, Londres & New York, 2001
– Qui a peur de la littérature ?, éd. Kimé, Paris, 2001.Traduction partielle en anglais.
– Edmond Jabès, Poètes d’aujourd’hui, éd. Seghers/Laffont, avril 2007.

Textes, essais, poèmes divers : principales publications en revue depuis 10 ans
« In memoriam », poème in « 10 ans de poésie directe », éd. Réunion des Musées Nationaux. 1996
« Who’s afraid of poetry ? », The Abiko Quarterly, Tokyo, Los Angeles, 1996.
« Qui a peur de la poésie ? », in « Qu’est-ce que la poésie ?», éd. J.M. Place, 1996.
« De l’obscur (à l’ombre de Celan) », Colloque International Paul Celan, E.N.S. Ulm, Maison des Ecrivains, Paris 1996.
« ... de la revue », La Revue des revues n° 21, Paris 1996.
« Penser demain - avec Maurice Blanchot », Ralentir Travaux n° 7, Paris 1997.
« The book of Edmond Jabès », Jerusalem Review, 1997.
« L’ange imparfait », poème, Mille Feuilles, Chicago, 1997.
« Maurice Blanchot - Le moment venu », L’Oeil de Boeuf, 1998
« Grâce … (Joseph Guglielmi) » revue CCP n°1, mars 2001
« Du poème…( André du Bouchet) », revue CCP n°2, octobre 2001
« Gavronsky : happening … », revue CCP n°5, février 2003
« Vivres (poème) », Aujourd’hui Poème, décembre 2003
« L’épigramme », Dominique Buisset « D’estoc et d’intaille », Les Belles Lettres, 2003)
« Une vie ? », Maurice Blanchot, récits critiques, éd. farrago septembre 2003
« La conversion de Blanchot », ETUDES, juin 2004
« Yves Boudier, là … », revue CCP n° 8
« Vademecum – monologues de l’autre », Cahier de L’Herne Derrida, septembre 2004
« Marcel Cohen » Le préau des collines n°7 novembre 2005
« Dyptique André du Bouchet », « L’étrangère » juin 2007
« Lorand Gaspard », Incognita numéro 3, mai 2008
« Edmond Jabès, jalons » et «Edmond Jabès, entretien », EUROPE, septembre 2008
« Marcel Cohen, les faits … » , EUROPE
Producteur radio « France Culture »

Animateur du Magazine « Ca suit son cours » dans le cadre des « NUITS MAGNETIQUES », France Culture 1984-1986
Puis une vingtaine d’émissions comme « producteur délégué » dont :
« Traits, extraits, portraits de Walter benjamin » (1983)

Nuits Magnétiques consacrées à :
Gabriel Bounoure, Virginia Woolf, Paul Celan, Witold Gombrowicz
(durée de chaque émission 1 heure30)
« Le Bon Plaisir de Jacques Derrida » (3 heures 00), 1993
« Sur les traces de Maurice Blanchot » (3heures 00), Septembre 1994
« Le Bon Plaisir d’André du Bouchet » (3heures 00), Avril 1998
« Le Bon Plaisir de Sylviane Agacinski » (3heures 00), Juin 1999
« Edmond Jabès (participation) » décembre 2000
« A voix nue –Sylviane Agacinski » (5x1/2heure), octobre 2004
« Hommage à Jacques Derrida » (3 heures 00), juillet 2005
« Blanchot vivant » (2h00), mars 2008
« A voix nue – Marcel Cohen » (5x1/2 heure), diffusion prévue septembre 2008

Conférences à l’étranger
• Conférences aux E.U. 1992.
3 conférences sur Edmond Jabès à New York (Columbia Univ.), Boulder (University of Colorado), Wesleyan University
• Europe 1992
Conférences sur Edmond Jabès à Londres, Athènes, Liège, Francfort, Stuttgart, Tübingen, Madrid …
• Conférences aux E.U. novembre 1996
Conférences sur « Poésie et philosophie » et « lectures de poèmes » à
Baton Rouge (L.S.U.) ,Santa Barbara (University of California), Boulder (University of Colorado), Chicago (de Paul University), New York (Columbia University)

Organisation de colloques,hommages
• Co-organisateur des « Etats-généraux de la Philosophie – La Sorbonne Paris 1979 »
• Organisateur de « l’hommage à Edmond Jabès avril 1992 – Collège International de Philosophie »
• Organisateur de « l’hommage à Maurice Blanchot » Paris La Maison des Ecrivains , le 22 septembre 1997
• Organisateur de « l’hommage à André du Bouchet », Paris Maison des Ecrivains, juin 2002
• Organisateur de « l’hommage à Jacques Derrida » Avignon 16 juillet 2005
• Organisateur de «Blanchot vivant » Paris, Petit Palais, 22 septembre 2007

Extraits

1. Edmond Jabès est mort le 2 janvier 1991. Au-delà d’une apparente « traversée du désert », la lecture de ses livres continue en France comme à l’étranger . Commenté en son temps par René Char, Maurice Blanchot, Jacques Derrida ou encore Paul Auster, son Livre des questions rencontre de nouveaux lecteurs parmi la jeune génération. Les grands thèmes abordés par son œuvre habitent notre quotidien. Combien d’ouvrages consacrés, par exemple, à la question du nomadisme, de l’étranger, à celle de l’hospitalité ont pu trouver dans les livres de Jabès repères, incitation autant qu’inspiration.
Notre ambition première sera de présenter un écrivain volontairement discret. Nous espérons faire ressortir la singularité de Jabès qui confère à son œuvre une place à la fois marginale et au carrefour des préoccupations de notre modernité. Loin des approches esthétiques de la littérature, on trouvera dans ses livres une conception de la littérature comme expérience ; rien d’expérimental cependant, pas de travaux pratiques, mais une expérience poétique de la réalité où l’écrivain questionne la langue qui est la sienne, apprend, en avançant sur son chemin d’incertitude, ce que parler veut dire. Il s’agit bien ainsi d’une expérience ouverte à la recherche et à la création, une recherche sans limites qui, certes, engage les forces vives de l’homme mais où on se laisse porter par la surface des mots, où l’on s’exprime – quoi de plus naturel ? – tout en cherchant, entre autres, qui parle à notre place. Parce qu’il n’y pas de réponse simple, figée, parce que l’inspiration qui est alors en jeu correspond mieux à la respiration de l’homme qu’au souffle mythique d’on ne sait quelle puissance, on ne s’étonnera guère qu’Edmond Jabès s’exprime en changeant si souvent de registre. En vrai poète Jabès savait entendre la voix des mots en écoutant la voix de son désir, en faire une langue vivante, créer ainsi des ouvertures dans sa façon de parler.

Extrait d’ Edmond Jabès, Poètes d’aujourd’hui Seghers 2007

Lieu de vie

Île-de-France, 78 - Yvelines

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu scolaire