Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Actualités

Une scandaleuse émission

Depuis le mois de juin, le critique littéraire allemand Denis Scheck anime Anti-Kanon, une brève émission télévisée sur SWR2 (Südwestdeutscher Rundfunk), chaîne de radio et de télévision publique basée à Stuttgart, Baden-Baden et Mayence. Dans chaque clip, il apparaît vêtu de blanc, dans un décor de rayonnages de livres blancs et s'en prend à un livre pour démontrer qu'il ne mérite pas d'être lu. Curieuse façon d'encourager la lecture. Le 24 juin, ce fut au tour de Kassandra, de Christa Wolf. Voici quelques citations de son intervention : « Qui lit Christa Wolf n'a pas de quoi rire. Cette écrivaine écrit avec un pinceau noir sur fond noir. Christa Wolf est très très allemande. Le sérieux est la tonalité fondamentale de sa littérature (...) cette misérable prétention d'avoir toujours raison. » Et pour conclure, Scheck pose son doigt sur le livre, qui part réellement en flammes. Que cette sommaire exécution d'un des chefs-d'oeuvre de la littérature contemporaine s'achève sur un brasier pourrait rappeler de sinistres souvenirs. Une télévision publique doit-elle financer de pareilles infâmes clowneries? Cette vidéo doit être retirée !

 

Premiers signataires :

Claude Adelen, Wolfgang Asholt, Marie-Louise Audiberti, Bernard Banoun, Nicole Bary, Michel Bataillon, Pierre Bergounioux, Olivier Bétourné, François Boddaert, Laurent Bornert, Yves Boudier, Président du Marché de la poésie, Dominique Bourgois, Marie-Laure Canteloube, Bernard Chambaz, Daniel Cirera, Sonia Combe, Didier Daeninckx, Sylvie Gouttebaron, Directrice de la Maison des écrivains et de la littérature, Anne-Brigitte Kern-Seiler, Jacques Jouet, Alain Lance, Renate Lance-Otterbein, Jean-Claude Lebrun, Jean-Yves Masson, Olivier Mannoni, Pierre Monnet, Jean-Baptiste Para, Alain Péron, Jérôme Prieur, Gérard Renault, Lionel Richard, Simone Rist, dramaturge et metteure en scène, Elisabeth Roudinesco, Alain Rouy, Hélène Sanguinetti, Antoine Spire, Président du PEN-Club de France, Françoise Toraille, Florence Trocmé, Gabriele Wennemer.