Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Omar Benlaala

Roman / Récits
photo Omar Benlaala

Omar Benlaala est né à Paris le 21 janvier 1974. Autodidacte, il publie d’abord en ligne Inspire (www.gabrielsanto.com), premier volume d’une trilogie qui tient du roman d’anticipation et de la fiction à thèse, avant de poster un bref récit autobiographique sur le site « Raconter la vie » en janvier 2014. Les éditeurs de la collection éponyme lui proposent alors d’en faire un livre : La Barbe paraît au Seuil un an plus tard.

Thèmes d'intervention
religion (islam, notamment) - mystique - laïcité - vivre ensemble - immigration - discriminations - déscolarisation - autodidaxie - écriture et médias.

http://www.gabrielsanto.com
Bibliographie

– L'Effraction, roman, éditions de L'Aube, août 2016
– La Barbe, Paris, Seuil, « Raconter la vie », 15 janvier 2015. Réédité le 18 mai 2015.

Extraits

Premier extrait de La Barbe :

Les voies du Seigneur sont impénétrables ; celles qui mènent à la mosquée, beaucoup moins. Si nombre de prophètes et d’apôtres ont trouvé Dieu au détour d’héroïques chemins, mon itinéraire a été moins sinueux : une station de métro a suffi à nous réunir. J’ai simplement accepté l’invitation d’un ami : « Il y a du thé et des cacahuètes » a fini de me convaincre d’enfiler un short, des claquettes, et ce tee shirt, souvenir des coffee shops d’Amsterdam, sur lequel un dogue de cartoon indiquait ma férocité latente et mon appartenance à la secte des haschischins. N’ayant jamais mis les pieds dans une mosquée, je ne savais pas ce que j’allais y trouver. Mais parfaitement ce que je fuyais.

Second extrait de La Barbe :

Le diagnostic est sans appel : je souffre d’une sorte de schizophrénie épanouie. L’ordonnance chargée : l’athlète de Dieu, habitué à résister à l’entraînement, s’avère désormais positif au dopage. Rien d’autre ne compte que son nouvel objectif : trouver sa moitié, la convertir et, à travers elle, regagner Dieu. L’idée peut paraître originale, voire insensée. L’est elle plus que l’espoir de gagner le ciel à la force du poignet ? J’ai bien quelques flirts : de jeunes femmes assez folles, ou suffisamment défoncées, pour rentrer avec le barbu de service. Mais je n’emballe pas large : je parle trop, un moyen comme un autre de repousser l’échéance tant désirée, à laquelle je ne suis absolument pas préparé. « Je sens que ce soir, je vais conclure… » Ma première histoire d’amour est un fiasco : moi qui rêvais d’affection, je tombe sur une castratrice au sang froid obsédée par la performance. Tant pis ; ébloui par cette paire de seins fermes et brimbalants – la première que j’effleure, ému –, j’accepte de me soumettre à la torture. Mon imagination carburant aux hallucinogènes dernier cri, je prends parfois le pire laideron pour la plus sensuelle des princesses d’Orient – parents, ne laissez pas vos enfants toucher à la drogue.

Ma bibliothèque

Djallal-ud-Din Rûmî, Farid-ud-Din 'Attâr, Fiodor Dostoïevski, Krishnamurti,
Louis-Ferdinand Céline, Abdel-Rahman Munif, Edgar Alan Poe, Ibn Arabi,
Charles Baudelaire, Joris-Karl Huysmans, Auguste de Villiers de l'Isle-Adam, Emil Cioran, Charles Robert Maturin, Henry Miller, Robert Musil.

Lieu de vie

Île-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers d'écriture en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Rencontres en milieu scolaire