Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Dominique Quélen

Poésie / Essais
photo Dominique Quélen

Dominique Quélen est né en 1962. Il a vécu à Vitry-sur-Seine jusqu’en 1989. Milieu ouvrier. Études littéraires. Agrégation de lettres modernes. Doctorat de littérature comparée. Installé dans le Nord depuis 1989, il a enseigné en collège puis en lycée, et parfois à l’université. En retraite anticipée depuis 2015, il partage son temps entre Lille, Evian et là où le mènent les résidences d’écriture. Sa pratique de la poésie s’appuie avant tout sur le travail du langage comme matériau (d’où, dans un certain nombre de ses textes, le recours aux contraintes formelles), mais matériau signifiant, où la présence du corps est une constante. Ses collaborations régulières avec des compositeurs comme Aurélien Dumont, Gérard Pesson, Misato Mochizuki, Matthias S. Krüger, Klimperei, et ses lectures avec des musiciens (Stéphane Fromentin, Yvan Knorst…) ont peu à peu infléchi sa pratique vers une écriture à la fois plus aventurée, plus ouverte et moins solitaire. D’où également un assez grand nombre de lectures publiques, souvent en compagnie d’autres auteurs : Ludovic Degroote, Frédéric Forte, Patrick Varetz, Caroline Sagot Duvauroux, Valérie Rouzeau, Bruno Fern, Charles Pennequin, Carole Fives, Céderic Demangeot, Lucien Suel, Ian Monk, Christian Prigent, etc.

Photo © Phil Journé

Bibliographie

– Eléments de langage, publie.net, 2016
– Basses contraintes, Le Théâtre Typographique, 2015
– Oiseaux exacts, La Rivière échappée, 2015
– Pas d’oiseaux, La Main qui écrit, 2015
– Oiseaux, extraits, Contrat Maint, 2014
– Énoncés-types, Le Théâtre Typographique, 2014
– Les Dispositions de la loi, sur Helene Reimann, Invenit, 2012
– Des second & premier, L’Âne qui butine, 2012
– Câble à âmes multiples, Fissile, 2011
– Finir ses restes, Rehauts, 2011
– Loque, avec des dessins de Tristan Bastit, Fissile, 2010
– Système, Fissile, 2009
– Cid Corman, Vivremourir précédé de Lieu, traduction Barbara Beck et Dominique Quélen, L’Act Mem, 2008 ; La Rivière échappée, 2009
– Comme quoi, L’Act Mem, 2008 ; La Rivière échappée, 2009
– Le Temps est un grand maigre, Wigwam, 2007 ; publie.net, 2008
– Sports, Apogée, 2005
– Petites formes, Apogée, 2003
– Vies brèves, Rafael de Surtis, 1999
– Bas morceaux, Møtus, 1992

A paraître
– Avers, Louise Bottu, à paraître
– Revers, Flammarion, à paraître
– Champ & plinthe, Héros-limite, à paraître
– Poésie familiale, La Lettre volée, à paraître

(Tous ces livres ressortissent, sous des formes diverses, à la poésie, à l’exception des Dispositions de la loi qui est un essai.)

Extraits

Et regardez celui-ci, cher client, comme il se frappe copieusement la gorge, la poitrine et les avant-bras. Il est bientôt couvert de bleus. C’est une véritable correction qu’il s’administre. Voyez comment il s’y prend pour s’éborgner : il crée un choc thermique entre son poing droit (chaud) et son œil gauche (froid) qui lui explose la cornée et les tissus conjonctifs. Et ça marche aussi pour l’œil droit avec le poing gauche. Ensuite de quoi il s’applique une série de coups bien sentis sur le bas-ventre dont il extrait un jus rosâtre. Ça ne doit pas faire que du bien. Et voilà que profitant de sa faiblesse ou de sa surprise il se balance un direct au foie qui le plie en deux. La douleur crispe ses traits, mais un seau d’eau glacée en pleine figure le remet promptement dans son premier état. Il se tire sur les cheveux et se tord le nez. Puis, pendant que son poing droit lui fouille les côtes, l’autre ne reste pas inactif et fait pas mal de dégâts du côté des hanches. Il jette alors ses dernières forces dans ce combat perdu d’avance avec la politesse et l’énergie du désespoir et c’est ce qui en fait la grandeur, le charme, la beauté. On peut dire qu’il ne se ménage pas. Il s’excite et s’acharne sur sa propre peau, s’inflige en traître une clé qui lui plie les membres d’étrange manière et ne parvient à s’arrêter qu’en sombrant dans un genre de coma. Soudain il fait chaud et on mange un truc rafraîchissant. On met une lessive en route. On creuse une série de cavités. On enfile une combinaison de sport essentiellement composée d’un sous-pull en lycra. Bref, l’altération des sens est à son maximum et c’est là que tu interviens.

(Loque, éd. Fissile, 2010)


On est ici ? Je devine. Je sais un instant quel corps je touche dans l’ombre ou le jour et quel sac entrebâillé à présent. Ça a sa beauté où se forme un corps. Et quelle vue ! À une minute de la fin tu as la main si fraîche sortie de l’eau à peine et pour laquelle le mot manque et tu as un mouvement du doigt tel qu’on touche ce doigt toujours par un point où manque l’eau. Laquelle est à cela ou à ceci. La sortie même de la main est à moitié la conclusion et à moitié l’âme et le corps. Forme superbe dans sa complétude ou à demi. Notre sac entrouvert a le personnage dans le bas du corps ou le haut ? Un des deux devine mais y est-on ?

On a froid ? Je devine toujours un nageur ou un corps animé qui dans l’eau a eu le frisson. Son sac vide agrafé à la chaise. Et sa serviette en forme de chose. Et ses affaires à se rhabiller. La très fraîche main juste à la sortie de l’eau à vingt degrés. Laquelle ? Cela manque de venir un peu ici. Mon doigt a désigné moi-même. Doigt tordu ! On a un genre de manque d’eau. Laquelle a fui. Soyons à toi à la sortie des bains. Main demandée par la main complice à la piscine ? Et on est en forme après ! On a sa tenue. On est à vif dans un sac moins lourd. Le sang court dans l’état du corps présent puis un feu. On devine. Que fera-t-on ?

(Basses contraintes, Théâtre Typographique, 2015)

Ma bibliothèque

Dans un complet désordre et une parfaite incomplétude : Thomas Bernhard, Samuel Beckett, Franz Kafka, Emmanuel Hocquard, Sei Shōnagon, Laurence Sterne, Patrick Varetz, Heinrich von Kleist, Lafcadio Hearn, Lautréamont, Gustave Flaubert, Cid Corman, Italo Svevo, Stéphane Mallarmé, Jean-Louis Giovannoni, Valérie Mréjen, Giorgio Manganelli, Katherine Mansfield, Philippe Rahmy, Henri Michaux, Pierre Michon, Flann O’Brien, Christian Prigent, Chris Ware, Paul-Jean Toulet, Emmanuel Bove, Philippe Beck, Charles Cros, Olivier Cadiot, Louis-Ferdinand Céline, Jean Paulhan, Robert Walser, W.G. Sebald, Christophe Tarkos, Jean-Jacques Rousseau, Fritz Zorn, Rainer Maria Rilke, Madame de La Fayette, Félix Fénon, etc.

Lieu de vie

Hauts-de-France, 59 - Nord

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire