Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Marie-Eve Lacasse

Essais

Marie-Eve Lacasse est née en 1982 en Outaouais, au Canada, à la frontière entre le Québec et l’Ontario. A quatorze ans, elle publie un recueil de nouvelles, Masques, chez un éditeur régional. Le livre est plusieurs fois primé. La même année, elle remporte un concours littéraire et découvre le sud de la France, pays qu’elle visite pour la première fois. Bouleversée par les paysages et la sensualité des lieux, elle se fait la promesse de vivre dans ce pays pour toujours dès qu’elle en aura l’occasion. Elle entre ensuite au collège Jean-de-Brébeuf puis à l’Université de Montréal pour y étudier la littérature. En troisième année de licence, elle obtient une bourse d’échange universitaire avec la Sorbonne. A Paris, elle sèche les cours et écrit son deuxième livre, Ainsi font-elles toutes, qui sera publié chez XYZ à Montréal l’année suivante. N’assumant pas de se vivre comme écrivain, elle signe le livre sous le pseudonyme de Clara Ness.

Elle reprend ses études à Paris VII et complète une Maîtrise de Lettres modernes sur Denis Roche et un Master sur le mouvement lettriste tout en travaillant comme libraire. En 2006 elle publie un deuxième roman, Genèse de l’oubli, chez le même éditeur (XYZ), toujours sous pseudonyme. Désireuse de rester en France malgré un statut administratif précaire, elle enchaîne les stages dans le milieu de l’édition (Denoël, Flammarion) et des piges comme journaliste. Elle crée un blog littéraire (laviedebiais.net) et travaille pour France Culture, Vice, Le Bonbon Nuit, Paulette Magazine, Technikart, WAD et Tsugi. Pendant deux ans, elle dirige les pages « Cinéma » et « Arts » de TRAX. Sa fille unique naît en 2011. Par la suite, elle accepte des piges de conceptrice-rédactrice et fonde en 2015 son agence éditoriale.

En septembre 2013, elle est naturalisée Française après deux refus. Cet événement marque un profond changement dans sa vie. Après un silence de dix ans, elle entreprend en 2014 l’écriture de son quatrième roman, Peggy dans les phares, qui paraît chez Flammarion en 2017. Par ce livre, elle revient sur ses grands thèmes de recherche : les vérités cachées, le secret comme socle de la personnalité et, plus largement, le fait de se vivre comme « étranger » au monde. En 2018, elle obtient une Bourse Stendhal Hors les Murs de l’Institut Français et retourne à Ottawa pour la première fois, vingt ans après son départ. Son prochain livre, qui aborde la question des exils volontaires, paraîtra également aux éditions Flammarion.

Formation académique
2006. Master de Lettres modernes à Paris VII. Mémoire sur le mouvement lettriste.
2005. Maîtrise de Lettres modernes à Paris VII. Mémoire sur Denis Roche à Tel Quel.

http://www.laviedebiais.net
Bibliographie

Romans
– Autobiographie de l'étranger, roman, Flammarion, 2020.
– Peggy dans les phares, Flammarion, Paris, 2017
– Ainsi font-elles toutes, XYZ. Montréal, 2005
– Genèse de l’oubli, XYS, Montréal, 2006
– Masques, Vents d’Ouest, Hull, 1997

Articles en revues
2019 : "Jeunesse (naufrage de la)". Réflexions sur Joseph Conrad et Fritz Zorn, Influencia n°27, janvier 2019
2018 : « Moins grecs que nous ne le croyons. Sur internet, les libertés LGBTQI sous haute surveillance », Chimères n°92.
2017 : « Cette sauvage mélancolie propre à la chair », revue Zinc, Montréal. Sur le mythe de « La Corriveau ».
2016 : "La pensée diffractée", revue Talweg n°3, Le Mouvement, 500 exemplaires, 60 pages. Textes de Marie Richeux, Nathalie Quintane, Montassir Sakhi
2009 : « Le même piano… », actes de colloque, Paris, PUPS-La Sorbonne, communication publiée sous le pseudonyme de Clara Ness, « Figures tutélaires », dir. Beïda Chikhi.
2008 : « Du rêve dans les romans de Philippe Sollers », essai, revue Filigranes : approches psychanalytiques, Université du Québec à Montréal (CAN).
2007 : « La Parade Sauvage » (fiction), revue Jet d’encre, Université de Sherbrooke (Québec, Canada)

Collaborations artistiques
Festival META. Interview publique de Cécile Guilbert, 4 avril 2015, Galerie Laurent Mueller.

Conférences / Colloques
Natalie Barney : Quels liens de mémoire avec les salonnières du passé ? Librairie Violette & Co, 12 novembre 2017.
Aspern’s syndrome: in the archives of Natalie Barney. Communication au colloque "The Inquiry with the Archives. Archives and Artistic Practices”, Institute of Polish Culture, University of Warsaw/EHESS/CRAL, 11-13 décembre 2017.
Louange du lieu. Conférence sur « Les lieux de l’écriture », Université de Toronto, département de français, 7 mars 2018.
Canada : Enquête sur un féminicide. Observations sur l’Enquête sur les femmes autochtones disparues et assassinées, Librairie Violette & Co, 2 avril 2018.
Effacement, censure, auto-censure, éparpillement: les archives saisies par leurs manques. Communication présentée le 14 avril 2018 dans le cadre du séminaire « L’archive du genre, le genre des archives » sur Alix Cléo Roubaud. Projet COMUE UPL « Genre et transmission: pour une autre archéologie du genre » (dir. Judith Revel, univ. Paris Nanterre/Sophiapol, et Anne E. Berger, univ Paris 8/LEGS)

Bourses, résidences
2018 : Bourse Mission Stendhal Hors les Murs, Institut Français
2019-2020 : Bourse d'écrivain en Ile-de-France, Conseil Régional IDF. Ateliers d'écriture au lycée Bergson.

Formations
Animer un atelier d’écriture, Société des Gens de Lettres, anim. Patrick Goujon, mai 2018

Fonctions diverses
Membre du jury Françoise Sagan (2018)

Lieu de vie

Île-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers d'écriture en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences