Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Katia Astafieff

Roman / Essais / Jeunesse
photo Katia Astafieff

Biologiste de formation et spécialisée en communication scientifique, Katia Astafieff est passionnée par l’écriture, les voyages et le monde des plantes. Elle écrit des récits de voyage, des ouvrages pour la jeunesse, des documentaires et des romans.

http://www.katia-astafieff.fr
Bibliographie

Documentaire
– L’aventure extraordinaire des plantes voyageuses. Éditions Dunod, mars 2018.

Voyage
– Comment voyager seule quand on est petite, blonde et aventureuse. Éditions du Trésor, mai 2016

Roman
– La femme de l’ambassadeur. Éditions La Part commune, mai 2015

Jeunesse
– Avec les loups, une jeune français parmi les loups de Russie. Éditions Jérôme Do. Bentzinger, 2011
– Le mystère de l'orchidée fantôme. Éditions L'Harmattan, 2011
– La petite histoire de Mirabelle et les fruits du verger. Éditions Fensch Vallée, 2007

Extraits

– Extrait de Comment voyager seule quand on est petite, blonde et aventureuse. Éditions du Trésor

Comment voyager dans le transsibérien avec des Russes qui sentent la bière et le poulet frit
Ah le transsibérien ! Ce voyage légendaire ! Les grands espaces… La taïga… Les paysages grandioses… Le doux ronronnement du train… L'impression d'être une Anna Karénine sur les traces d'un amant perdu (enfin, sauf qu'elle finit sous le train, pas dedans), ou bien un Michel Strogoff, parti pour de grandes aventures… (c'est pas lui qui s'est fait brûler les yeux ?) Un trajet magique et romanesque… Jusqu’à ce que…
On a beau être en Sibérie, on crève de chaud ! Les hommes qui partagent mon compartiment suent et les gouttelettes dégoulinent le long de leurs joues pour achever leur course effrénée sur la tablette centrale dans les gobelets en plastique remplis de bière ou de vodka. Ils s'essuient le visage avec des serviettes en papier, d'un geste peu glamour.
Leur portrait ? Un blondinet grincheux, l’air aussi blasé qu’un Russe après les élections. En face de lui, un homme dégarni, aux joues d’écureuil, vêtu d’un joli survêtement bleu marine qui lui moule les… Couchette supérieure en face : un jeune homme, polo rayé, aussi sexy qu’un évadé de prison. De l’autre côté de l’allée, un jeune Kirghize avec une bonne bouille et au-dessus, son frère qui ronfle comme la locomotive du transsibérien.
Ah la poétique transsibérien !
La fin d’un mythe…


– Extrait de L’aventure extraordinaire des plantes voyageuses. Éditions Dunod

Vous connaissez probablement des espions réels ou de fiction, des taupes-scientifiques venues percer quelques secrets dans le domaine du nucléaire ou des hautes technologies. Mais saviez-vous qu’il existe aussi des botanistes-espions ? Une sorte de James Bond ou de Mata Hari des plantes. Moins sexy que ces derniers et un peu moins célèbre, Robert Fortune n’en a pas eu une vie moins rocambolesque.
Comment décrire notre héros ? Si l’on peut le qualifier ainsi, car ce n’est pas très élégant de pratiquer l’espionnage industriel et le vol ! Mais disons alors que c’était un gentleman cambrioleur, un Arsène Lupin des plantes.

Ma bibliothèque

Nicolas Gogol : Les âmes mortes
Robert Louis Stevenson : Voyage avec un âne dans les Cévennes
Jules Verne : Matthias Sandorf, le Tour du monde en 80 jours
Jack London : L'appel de la foret
Ella Maillard : Des monts Célestes aux sables Rouges
Marguerite Duras : Le ravissement de Lol V. Stein, L'Amant
George Perec : La disparition
Raymond Queneau : Exercices de style
Roland Topor : Vaches noires. La cuisine cannibale.
JM Coetzee. :Disgrâce.
André Brink : L'ambassadeur
Romain Gary: Les racines du ciel
Stefan Zweig : Amok ou le fou de Malaisie.

Lieu de vie

Grand Est, 54 - Meurthe-et-Moselle

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers d'écriture en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Rencontres en milieu scolaire