Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Nicole Laurent Catrice

Poésie / Essais / Auteur illustrateur

Est-ce un portrait ?
A ma naissance ma mère était en train d’éplucher des oignons...
A quatre ans je fauche le livre de poésie de ma sœur aînée que je lis dans mon lit.
Pension. L’horreur. Je collectionne les zéros et les poèmes de mon crû.
Un temps je me prends pour une future Marie Curie. Nulle en maths, je bifurque vers l’espagnol. Bonheur.
Un premier amour (malheureux comme il se doit) en Espagne qui m’inspire un recueil de sonnets classiques.
Mariage (mon père me nomme “poète et ménagère”...), premier enfant, deuxième enfant, troisième enfant, quatrième enfant, cinquième enfant. Un grand silence poétique de douze ans.
Découverte d’Angèle Vannier à la Maison de la Culture de Rennes un 13 mai. Petite révolution poétique. Nouveau début d’écriture. Comme on arrache ses pieds bottés de la boue profonde.
Déménage à Limoges. Expositions et amitié avec des peintres.
Retour en Bretagne, rencontre de Guillevic, Jacques Lacarrière...
Cheville ouvrière de diverses aventures : radio locale, Rencontres Poétiques Internationales de Bretagne, Tombées de la Nuit, ateliers d’écriture, récitals, traductions, complicité avec des plasticiens.
Ecriture, traductions, expositions, écriture, griffures, écriture, écriture.

Thèmes
Quand j’écris je ne me pose aucune question sur mon identité. Je ne suis ni homme, ni femme, je suis une personne pensante, sentante et agissante. C’est avec mes expériences diverses, physiques, intellectuelles, affectives, esthétiques, spirituelles, que j’écris mes arrachements, mes doutes, mes peurs, mes émerveillements, mes gaietés. Bien sûr, si j’écris sur la maternité, sur l’amour, ce ne peut être qu’avec ma sensibilité et mon expérience de femme. Mais je suis femme comme je suis blanche, européenne des XXème et XXIème siècles, pas plus, pas moins.

Si l’on dit couramment que l’écriture c’est du corps, comment mon écriture traduit-elle cette incarnation ? Toute affirmation serait trop péremptoire, tendrait à la généralisation. Je ne peux parler que de ce que je perçois de moi après des années d’effort d’écriture.
1- Je tourne autour de l’archaïque encore et toujours. Non pour rester dans un passé mythique, un âge d’or dont je ne saurais me détacher, mais bien pour interroger l’aujourd’hui, l’inconscient collectif et lui donner une parole neuve.
2- Je suis dans le concret, le charnel, le viscéral, le ménager, le minéral, le végétal. Prise dedans et c’est en partie pour me désengluer que j’écris.
3- Je suis dans une écriture stratifiée, sédimentaire. C’est une écriture de l’intérieur et de l’invisible. Je plonge, je ramène à la surface de l’écrit des bribes de profondeurs : vase, poissons, têtards, rhizomes, racines, animalcules... Du plus évident et superficiel au plus profond et difficile à saisir, tous les niveaux de compréhension s’accumulent dans un poème pour qu’il soit intéressant et toujours à relire : l’anecdotique, le sensuel, le psychologique, le psychanalytique, l’intellectuel, le spirituel, le théologique parfois. Au lecteur de s’en saisir ou non.
4- Face à un certain terrorisme intellectuel qui frappe la poésie en France je prône une poésie multiforme, protéiforme, à tous les niveaux et qui envahisse tous les domaines de la vie : le jardinage, l’amour, la promenade, la prière, la cuisine, la publicité et tous les rapports humains.
Autant dire que cela devient une éthique.

Bibliographie

Poésie et roman#"
– Paysages intérieurs, poèmes (éd. Chambelland/ La Coïncidence, 1980)(épuisé)
– Amour-Miroir ( Rennes, 1986, spectacle donné aux Tombées de la Nuit en 1983, puis en région parisienne en 1985 et 1986)
– Deuil m’est seuil, poèmes (éd. Caractères, Paris, 1987,) (épuisé)
– Liturgie des pierres, poèmes avec des calligraphies d’Alain Bocher (Le Petit Véhicule, Nantes, 1989,) (épuisé)
– Je de cartes (livre-objet, Rennes 1992, H.C.)
– Le peuplier, poème avec une gravure de Jean-Claude Le Floch (Atelier Landsable 1995, tirage limité,)(épuisé)
– Liturguia za kamaka, en bulgare, traduction de Kiril Kadiiski (Sofia 1995)
– La Sans Visage, poèmes, avec des photos en couleurs de Prosper Divay (nov.1996, éd. Ere, Bains-sur-Oust)
– Métacuisine, poèmes (éd. L’Arbre à Paroles, Belgique, février 1999 et 2ème édition, octobre 1999) (épuisé)
– Abécédaire de Claire, avec des gravures de Claire Chauveau, livre d’artiste à tirage limité (Atelier Tugdual, Cancale, décembre 1999)(épuisé)
– Corps perdu, poèmes (éd. L’Arbre à Paroles, Belgique, juin 2001)
et sous le même titre livre d’artiste à tirage limité (9 poèmes) avec 9 gravures de Isabelle Dubrul (Atelier Tugdual, Cancale, mars 2002)
– Antología poética/Anthologie poétique, bilingue espagnol / français , traductions de l’auteur (éd. Clapàs, juin 2002)
– Table et Retable, poèmes (éd. L’Arbre à Paroles, Amay, Belgique, 2003)
– Mémoire aux alouettes (livre d’artiste calligraphié par l’auteur avec des encres d’Isabelle Dubrul, limité à 17 exemplaires, 2004)
– La part du feu, poèmes ( éd. L’Arbre à Paroles, Amay, Belgique, 2005)
– Autodafé du temps (éd. Carré d'encre, avec des sérigraphies de Marie-France Missir, 2006)
– Rituels, poèmes, (éd.Le Petit Véhicule, 2008)
– Fils, filins, fêlures et Fils tirés, deux livres d'artiste avec des sérigraphies de Marie-France Missir (éd. Carré d'encre, 2008)
– L'Abécédaire de Claire, édition courante (éd. La Branche Rouge, octobre 2008)
– Cairn pour ma mère, poèmes (éd. La Part Commune, Rennes, octobre 2008)(éd. Carré d'encre
– Mine chiffonnée, poèmes Le Petit Véhicule, 2008
– Les gants de velours, roman, éditions Le Petit Pavé, 2010
– L'ivre de lecture, livre d'artiste avec deux sérigraphies de Marie-France Missir,(éd. Carré d'encre, 2011)
– Le destin d'Ernestina de La Cueva, roman, éd. La Part Commune, 2011
– Segunda antología poética/Seconde anthologie poétique, bilingue français- espagnol, traductions de l'auteur (éd.Clapàs, 2012)

Traductions
de l'espagnol (Cuba) :
– Paris scarabée de Nivaria Tejera (éd. Ulysse/Fin de siècle)1995
du bulgare en collaboration avec l'auteur :
– Plume de Phénix de Kiril Kadiiski (éd. Les Cahiers Bleus, Troyes, 1993) réédition revue et augmentée en mai 2001
– Les concerts célestes de Kiril Kadiiski (éd. Le Cherche Midi, Paris, 2006)
– Poèmes, anthologie de Kiril Kadiiski édition trilingue, bulgare, anglais, français (Les Belles Lettres, 2009)
du lituanien, en collaboration avec Biruté Ciplijauskaité :
– Vingt poètes lituaniens contemporains (éd. Le Petit Véhicule, mai 1998)
de l'anglais (Irlande), en collaboration avec Anne Bernard Kearney
– Ce lieu que j'appellerai chez moi, de Paula Meehan (éd. Maison de la Poésie Nord/Pas de Calais, avril 1999)
– Les Irlandaises, poèmes contemporains (co-édition Ecrits des Forges/Autres Temps, novembre 1999)
du roumain, en collaboration avec Constantin Crisan et Iulia Tudos Codré
– Nichita Stanescu, poèmes (éd. Les Cahiers Bleus, Troyes, juin 1999)
de l'espagnol (Espagne):
– La foudre n'a de cesse/ el rayo que no cesa, de Miguel Hernandez (co-éd. Folle Avoine/Presses Universitaires de Rennes, décembre 2001) bilingue.
– Terres de Castille/Campos de Castilla, poèmes d'Antonio Machado, avec des lithographies d'Eric Brault (éd. Folle Avoine, octobre 2008), bilingue
du hongrois:
– Jeu et enjeux, poèmes de P. Horváth László (éd. L’Harmattan, 2010)

(en préparation)
– Refrains et chansons d'absence/ Romancero y cancionero de ausencias de Miguel Hernández

Traduction vers l'espagnol
– Tute de damas, anthologie bilingue de quatre poètes françaises : Hélène Cadou, Nicole Laurent-Catrice, Francine Caron, Ariane Dreyfus, édition et traduction en espagnol de N.L.C. (éd. Université de Cádiz, 2007)

Essai
– Angèle Vannier et la Bretagne ( éd. Blanc Silex, juin 2004)

Expositions
mai 1976 Poèmes calligraphiés à la Galerie Municipale (Limoges) mai 1977
novembre1999 id.
Jeu de l’Oie 63 poèmes pour imaginer la Ville de Rennes en l’an 2030 (Exposition CitéVisions, Rennes)
déc. 1999 L’Abécédaire de Claire à la Maison des Poètes et des Ecrivains (St-Malo)
mars 2000 Métacuisine à la Chapelle des Jésuites à Arles (Installation et poèmes-objets).
mars 2002 Corps perdu, Bibliothèque Municipale de Rennes. et Orangerie du Thabor (Rennes)
avril 2005 Mémoire aux alouettes, Galerie Ombre et Lumière, Rennes
mai 2005 “Atelier Manoli, Dinard,
oct.-nov. 2005 “Le Grand Logis, Bruz, (Bretagne)
2007 Autodafé du temps, Rennes, Douarnenez, Morlaix

Récitals en France : Paris et région parisienne, Rennes, Hédé, Saint-Malo, Rodez

Lectures
Invitée aux rencontres de Conversano (1986) et Fano (1988) Italie
Invitée au Printemps de la Poésie à Vilnius (Lituanie) 1994
invitée à l’Abbey Theater, à Dublin en mars 1988
Invitée au festival de Medellin (Colombie) en 1998
Invitée au Congrès des poètes du Monde Latin au Mexique en 1989 et 2002
Invitée au Festival des Femmes Poètes au Pays des Nuages en 1996, 2000, 2001 et 2002 (Mexique)
Invitée au 1er Festival Mondial de Poésie au Venezuela en 2003
Invitée à la Biennale de Liège en 2005 et 2007
Des poèmes extraits de ses différents recueils ont été traduits en anglais, espagnol, portugais, italien, lituanien et bulgare.

Extraits

Extrait de Liturgie des Pierres

Homme frappé à la hanche
boiteux de corps, boiteux d’esprit
avec ce hiatus entre tes âmes,
passe sous cette pierre
où nuque raide ne se coule
où corps crispé grippe et s’accroche.
Lutte dans la nuit de ton oeuvre
par des subtilités de couleuvre
par l’humilité de l’approche
tu traverseras ce col
où te refaire un corps neuf
face à la mer.


(Pedra dos cadris
Mugía, Galice)


En moi le dormant est immense
et lourd
mais poissonneux.

Le mouvant s’agite.
Il tourne autour de son axe
- décentrée la main -.

Entre les deux
mon sort se broie

et s’affine...


(meule)


Extrait de La part du feu


Réservée
-mise à part-

Convenable
-en réserve-

Branche fourchue
pour quelle source à détecter ?

Bonne pour le feu.

Délivrée !
Par la parole, délivrée.
La mémoire ne la tient plus
dans son cocon sale.

La bouche du puits s’est ouverte.
Elle, la femme, en a ôté les pierres.
Tous les morts sont nommés sur le livre.
Un grand vent s’est levé
des poumons de la terre
qui a poussé un soupir
et s’est mise à parler.

Lieu de vie

Bretagne, 35 - Ille-et-Vilaine

Types d'interventions
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire