Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Pascale Maret

Roman / Jeunesse
photo Pascale Maret

J’aime les livres. J’en ai lu beaucoup et écrit quelques-uns.
J’aime un homme. Je suis mariée avec lui depuis longtemps.
J’aime les enfants. J’en ai adopté trois.
J’aime les jardins. J’en ai deux, un en banlieue parisienne, l’autre dans mon village.
J’aime la danse. Je n’ai pas un niveau terrible mais je persévère.
J’aime les voyages. J’ai vécu dans plusieurs pays lointains (Côte d’Ivoire, Argentine, Emirats arabes, Birmanie, Venezuela).
J’aime la vie. Avec un peu de chance, j’ai encore quelques décennies devant moi.
Donc tout va bien.

Les thèmes
Les sujets de mes romans jeunesse sont en apparence divers : le clonage, l’esclavage, la Résistance, la télé-réalité… mais des thèmes circulent de l’un à l’autre : la quête d’identité, la perte des parents, le sort des Juifs durant la Seconde guerre mondiale, le dépaysement, la découverte de l’amour. Ce sont toujours des histoires qui se passent ailleurs dans le temps ou l’espace, mais qui ont un lien direct, plus ou moins évident, avec ma vie. Ce sont aussi des récits d’aventure, parce que j’aime ça ; des récits d’apprentissage, parce que j’écris pour les pré-ados et ados ; et des histoires qui finissent bien, parce que je suis une indécrottable optimiste.

http://pascalemaret.fr
Bibliographie

Littérature générale
– Aventures en Birmanie, nouvelles, Kaïlash, 1998 (Prix Cino del Duca)

Littérature jeunesse
– Clones en stock, roman jeunesse, Milan, 2001 (Prix Goya découverte 2001 ; Prix Gayant lecture 2002 ; Tocade FNAC 2002 ; Prix Escapages 2004)
– Esclave ! , roman jeunesse, Milan, 2003 (Ado de bronze du magazine « Ado-livres » 2003 ; Prix des Enfants du livre 2004 ; Prix Henri Matisse 2005 ; Prix Coup de pouce 2006)
– Sur l’Orénoque, roman jeunesse, Thierry Magnier, 2005 (Sélection jeunesse des Pays de Savoie 2006)
– Une année douce-amère, roman jeunesse, Thierry Magnier, 2006 (Sélection 2007 de la Revue des livres pour enfants)
– A vos risques et périls, roman jeunesse, Thierry Magnier, 2007 (Sélection 2007 de la Nouvelle revue pédagogique ; Coup de cœur Ricochet) - Prix Trégor ados 2008, Prix de la citoyenneté et Prix Lire@Sénart 2010
– Le Monde attend derrière la porte, éd. Thierry Magnier, 2009
Prix des collégiens du Territoire de Belfort, Prix Jacaranda, Prix Aficion'ados et Prix des Incorruptibles 2011– Zone tribale, éd. Thierry Magnier, 2010
– L'encrier maudit, Oskar, 2011 - Prix Kilalu 2012, Prix Ruralivres 2012, Prix de la ville de La Garde 2012
– Vert jade, rouge sang, Thierry Magnier, 2011 - Prix de la Nouvelle revue pédagogique 2012
– L'oiseau arlequin, album, illustrations de Delphine Jacquot, Thierry Magnier, 2011
– La véritable histoire d'Harrison Travis, hors-la-loi, racontée par lui-même, roman ado, Thierry Magnier, 2012

Extraits

Extrait de "Une année douce-amère"
Il a plongé vers moi, j’ai freiné sa chute comme j’ai pu et nous avons roulé par terre. Les hurlements des miliciens redoublaient. Ils étaient en train de défoncer les portes. Nous nous sommes relevés tant bien que mal et Lucien s’est mis à détaler en me faisant signe de le suivre. Je me suis lancé derrière lui comme un fou, tâchant de ne pas le perdre. On a longé des hangars, des wagons déglingués, les murs sombres d’un tunnel. Je trébuchais sur le ballast, sans oser regarder derrière moi. Je ne sais pas combien de temps on a couru comme ça, mais quand on s’est enfin arrêtés, j’ai cru que jamais plus je ne retrouverais mon souffle. Lucien était affalé à côté de moi, le visage tordu par une grimace. Peu à peu, j’ai senti mon corps retrouver un semblant de calme.
– Ben mon belou, a dit Lucien, c’était pas de la gnognote, pas ?
Il s’est mis à rire brusquement.
– Comment j’ai débaroulé de ce cafuron ! Si t’avais pas été là, je m’écatrouillais comme une bouse !

Extrait de "A vos risques et périls"
Comment ça, « enlevés » ? Non, mais… qu’est-ce que vous racontez ? Vous vous foutez de moi ou quoi, Sandra ? Enlevés par qui, d’abord ? On sait pas ? Ils veulent une rançon ou c’est politique ? On sait rien encore ? Bon sang, c’est pas possible ! Quel est le con qui a choisi Sondali ? Une dictature militaire, c’est toujours merdique, je l’ai dit, mais il paraît qu’on avait toutes les garanties. Tu parles ! Oui, oui, Sandra, on sait que vous étiez contre le choix du Yankong pour des raisons éthiques, mais c’est vraiment pas le problème !
Bon, faut prévoir un communiqué de presse. Qui s’en charge ? Quoi ? Le Quai d’Orsay veut qu’on rapatrie notre équipe ? Ah non, ça, pas question, il faut absolument que nos gars restent sur place ! Oui, comme vous dites Sandra, sinon, on aura l’air d’abandonner ces pauvres gamins… Et puis surtout il faut bien continuer à tourner, hein ? The show must go on. On va faire une émission spéciale ce soir, une heure au lieu d’une demi-heure, avec les commentaires de Fabrice sur place, plus des interviews des parents si on peut, et quelques bouts de film des jours précédents qu’on n’a pas encore montrés. On pourrait aussi lancer une souscription auprès des téléspectateurs, pour la rançon… Oui, je sais, Sandra, y a pas encore de demande de rançon, mais faut commencer à prévoir. Bon, vous avez deux heures pour réfléchir à la meilleure façon de gérer tout ça.

Lieu de vie

Île-de-France, 92 - Hauts-de-Seine

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire