Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Perrine Rouillon

Roman / Auteur illustrateur / Contes
photo Perrine Rouillon

La petite schizo
Perrine Rouillon s'est inventé un alter égo de dessin : la Petite Personne. Précieuse compagne pour s'interroger sur l'existence.

Le bibliothécaire, le documentaliste, le lecteur rencontrent parfois quelques difficultés à classer un livre dans un genre bien précis. Certains ouvrages, en effet, revendiqueraient aussi bien la poésie que la prose, la nouvelle que le récit. Pour ce qui est du troisième ouvrage écrit par Perrine Rouillon, le problème ne se pose plus : désormais, en effet, on aura intérêt à créer le genre "Petite Personne" que l'on chargera d'accueillir l'ensemble de la production de cette dessinatrice, de cette poétesse.
Le diable, l'amoureux et la photocopine nous présente, comme le ferait un recueil de nouvelles, quelques aventures de la Petite Personne, forme filandreuse dessinée où l'on reconnaît une tête, des bras et des jambes, mais où on voit bien plus de choses. Aventure est un bien grand mot, car cette figurine d'encre ne quitte guère la page blanche, et sait se tenir souvent immobile.
La Petite Personne dialogue avec sa créatrice (et donc aussi un peu avec nous) dans une écriture manuscrite, il lui est répondu en caractères d'imprimerie. Ce va-et-vient accompagné d'une gestion très précise des espaces blancs, des rythmes, du silence confère à ces histoires une dimension poétique très forte. Il y a là un passage entre rationnel et rêverie, réalisme et idéologie, réalité et désir; dans une schizophrénie ludique. A cela s'ajoute le contenu même des dialogues qui tournent le dos à l'anecdote, à l'historiette pour aborder au philosophique.
Ainsi Le pari, deuxième histoire du recueil, débute par le souhait de l'auteur de voir la Petite Personne chanter ses louanges parce que, dit-elle, "c'est moi qui t'ai créée". Seulement voilà : la Petite Personne n'est pas croyante et va se livrer alors à démontrer l'inexistence de sa créatrice ou la nécessité d'en nier l'existence. Il est difficile de rendre compte ainsi de cet univers que rythment les apparitions sur la page blanche de la Petite Personne, ses mimiques, ses hésitations et ses silences. Alter ego intime de l'auteur et du lecteur, la Petite Personne avec sa charge de poésie, de tendresse, d'enfance ouvre en notre intime de nouvelles perspectives sur l'existence.
La dernière scène est à la fois cruelle et magnifiquement drôle : la mort avec sa faux vient accomplir son travail sur la Petite Personne. Celle-ci, avant de se sauver, appelle son auteur à la rescousse : "C'est pour toi". Restent alors sur la page la faucheuse et le silence de Perrine Rouillon.
Thierry Guichard
(revue : le Matricule des anges)

http://www.la-petite-personne.com/
Bibliographie

– La petite personne : publication en revues
Histoires d'Elles (journal féministe des années soixante dix),
Petite (revue de poésie), Le Phacochère (fanzine de bande dessinée), Les Cahiers Jungiens de Psychanalyse, Cité (magazine d’information), Comme la ville (magazine de la Délégation Interministérielle à la Ville), La Chouette (revue de l'université de Londres, Birkbeck College), La Lettre de la Maison des Ecrivains, Art Press...

Livres
– La Petite Personne : la naissance, sur la page blanche, d'un petit personnage dessiné, sous le regard de sa créatrice.
813 édition, (1995).
– Mona-Mie : la Petite Personne aux prises avec l'histoire que tente de lui imposer sa narratrice. Seuil (1997).
– Le diable, l'amoureux et la photocopine : c'est sous forme de nouvelles que la Petite Personne vit ses nouvelles aventure philosophiques et sentimentales.
Seuil (collection "Roman graphique"), (1999)
Appui de la Bourse d'Encouragement du Centre National du Livre.
IL fait partie, avec dix-sept autres, du choix de lectures à proposer à des adolescents, réalisé (et présenté dans la brochure "Qui vive?") par le Centre de Promotion du Livre Jeunesse et le Matricule des Ange.

– Le petit dessin avec une culotte sur la tête : un petit dessin gribouillé à la va-vite se rebelle contre son auteur et parvient à s'en faire aimer. Ce faisant il lui apprend ce que c'est que d'être un auteur, justement, et pas un tyran. Seuil (2001)
Ce livre fait partie de la liste, établie par l'Education Nationale, des ouvrages de poésie pour l'Ecole Elémentaire.
Prix graphique Octogone 2001 décerné par le Centre International d'Etude en Littérature de Jeunesse.

– La Petite Personne et la Mort : une histoire d'amour impossible (à laquelle la narratrice tente vainement de mettre fin) entre la Petite Personne, sorte d'idéogramme du moi à mi-chemin entre dessin et écriture, et la Mort à son image. Seuil, (2003)
– Tu me dessines et tu me regardes pas : une dessinatrice s’est mise en tête de peindre « le monde entier de A à Z » mais tout ce qu’elle arrive à tracer sur la page blanche est un petit dessin d’à peine un centimètre. Seuil (2004)
– L'abécédaire de la Petite Personne. Seuil (2008)

Ateliers d'écriture
Ateliers d'une ou plusieurs séances menés en milieu scolaire (dont un en Palestine à l'Université de Naplouse) le plus souvent en cours de français sur le principe d'un dialogue entre une écriture et un petit dessin (l’auteur et sa créature) avec des classes allant de la maternelle à la première.

Conférences
– 1998 : conférence sur mon travail d'écriture à l’Université de Londres, Birkbeck College, à l'occasion d'une journée sur le thème du corps dans l’écriture.
– 2006 : conférence sur mon travail d'écriture aux Rencontres Internationales de Lure sur le thème "Ecrits d'Amour".

Expositions
– 1998 : exposition à la librairie du Centre National de la Bande Dessinée et de L’Image à Angoulême.
– 2003 : exposition au CRAC, Scène Nationale, de Valence, dans le cadre de l’exposition "Changer son matin, de quelques bonheurs possibles peut-être" avec Henri Michaux, Pierre Bonnard, Hamish Fulton et Bertrand Henri.
Collaboration au livre Changer son matin, publié par le CRAC sur le thème du bonheur.

Lieu de vie

Ile-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers en milieu scolaire
  • Ateliers en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences