Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Philippe Aigrain

Poésie / Essais / Traduction
photo Philippe Aigrain

Né en en 1949, il partage son temps entre Paris et les Hautes-Pyrénées après être passé par Bordeaux, Lyon, Toulouse, San Francisco et Bruxelles. L'écriture d'essais et littéraire a longtemps été un contrepoint à son activité de chercheur en informatique des médias (texte, images fixes et animée, musique).
Depuis 1977, travaille à l'analyse des enjeux sociaux et culturels de l'informatique, puis du numérique, travail matérialisé par un essai sur les communs et un autre sur le financement de la création à l'ère numérique. Depuis 2011, se consacre à la littérature et à l'édition. Son Atelier de Bricolage Littéraire (https://atelierdebricolage.net) est un des sites de référence de l'écriture sur le Web de poésie et fictions brèves.
Il participe à de nombreux projets collaboratifs littéraires (Incipit Guillotin, Général Instin, Maison Témoin, Oloés du monde entier, La ville est sous mes pas) et effectue des performances de poésie phonétique. Traduit des poèmes et textes de prose poétique de l'anglais et parfois de l'italien.
Il dirige la société éditrice des Éditions publie.net, qui donne forme éditoriale aux productions littéraires contemporaines issues des écrivains du Web ou leur faisant écho.
Ces derniers temps, il s'essaye au roman.

http://atelierdebricolage.net
Bibliographie

Essais :
– Cause commune : l'information entre bien commun et propriété, Fayard, 2005
– Sharing: Culture and the Economy in the Internet Age, Amsterdam University Press, 2012

Poésie :
– Objet textuel auto-édité : Philippe Aigrain et Christine Jeanney, Versées, 2016

Traduction :
– Juliana Spahr et David Buuck, Une armée d'amants, Éditions publie.net, 2016

Édition d'ouvrage collectif :
– Céline Curiol et Philippe Aigrain, Surveillances, Éditions publie.net, 2016

Textes en revues et anthologies
– Canau, in Anthologie Saxifrage, Sabine Huynh ed., Terre et Ciel, poésie d’aujourd’hui, décembre 2015.
– Le Général Instin part à Gênes avec Rimbaud, Présences, Général Instin, performance à la Maison de la poésie le 3 décembre 2016, remue.net, juin 2016
– Mouvance, in Général Instin Anthologie, Othello/Le Nouvel Attila/remue.net, novembre 2015.
– D’abord, et si tard, une rumeur, Hors-Sol n°5, janvier 2015
– Rapport d’observation, D’ici là n° 10,
– La vérité sur les saucissonnets, remue.net, Hiver 2013.

Extraits

Inspectez les murs de maison qu’on s’apprête à démolir, ceux des caves, les plaques d’égout, pelez prudemment une couche de peinture pour faire apparaître les précédentes, retirez l’enduit d’un linteau où jadis un maçon grava sa marque, scrutez une publicité à peine visible sur un pignon aveugle, partout ce sont mémoires de graphies, de mots et d’images. Mais les dits, les fracas, les hurlements, les plaintes, les sanglots, les gémissements, les rires, les râles, les chuchotements du temps passé, pourquoi nous sont-ils cachés ?
– Paléosons, remue.net, juillet 2015, en cours de développement pour un roman

Vague nausée, malaise diffus, douleurs voyageuses avec prédilection pour le ventre et les mollets. D’habitude, je m’en sors en rangeant. Tout le monde se moque de moi, mais ranger c’est mon yoga. Enfin, c’est même pas ranger, c’est classer, mettre dans des rayons, des boîtes, des catégories. Je sais bien que ça ne rentre pas vraiment dedans, qu’il y a toujours quelque chose qui dépasse ou qui voudrait être sur deux étagères à la fois, mais quand même ça me rassure. Mes boîtes, ce peut être des vraies boîtes, des cartons à chaussures remplis de lettres, de brouillons, de photos. Mais aussi des boîtes numériques, des répertoires, des fichiers. Ou encore des boîtes mentales, des rangements dans mon cerveau. Je n’avais pas encore choisi quels modèles utiliser.
Mais je savais qu’il me fallait trois boîtes : pour la honte, la peur et les secrets.
– Les Introspecteurs, Surveillances, Éditions publie.net, 2016

Ma bibliothèque

Aussi éclectique que parsemée de graves omissions. Une attention particulière à l'anthropologie, à l'histoire et la problématisation des techniques, à la philosophie, à la science-fiction. Un intérêt particulier pour les essais où se glisse la littérature (Barbara Cassin, Marielle Macé, Nastassja Martin). Et bien sûr beaucoup de poésie et de littérature récente. Trois quarts des notes de lectures publiées sur mon blog concernent des textes écrits par des femmes ce ce qui reflète à peu près la répartition de mes lectures.

Lieu de vie

Île-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Rencontres et lectures publiques