Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Yamina Benahmed Daho

Roman / Récits
photo Yamina Benahmed Daho

Yamina Benahmed Daho est née en 1979 en Vendée. Après des études de philosophie et de lettres à l'Université de Nantes, elle devient professeure de français. Elle a enseigné et vécu successivement à Orléans et Paris. Elle vit aujourd'hui à Lyon.

Avant d'enseigner (ce qui pourrait être reconnu comme une discipline sportive), elle a pratiqué la gymnastique et la natation pendant plusieurs années. En 2012, elle réalise un vieux rêve de fillette : jouer au foot. Elle s'inscrit dans un club de foot féminin amateur dans le Val-de-Marne et, de cette saison incroyable, elle tire un roman : Poule D, paru aux Editions L'Arbalète Gallimard en octobre 2014. Dans ce récit d'apprentissage comique, s'entremêlent ses souvenirs d'enfance vendéenne, des situations d'enseignement dans un collège de banlieue parisienne, son expérience nouvelle du foot féminin (marquée par les défaites, les entraînements fantaisistes et le secret espoir de connaître la joie de la victoire) ainsi que des fragments documentaires sur l'histoire du foot féminin.
Poule D a reçu le Prix littéraire des lycéens du Val de Marne 2016 et le Prix littéraire des lycéens des Pays de Loire 2016.
En 2011, elle a publié Rien de plus précieux que le repos aux éditions Hélium. Ce récit court est une fable sur l'invention du football. « Un conte, limpide, simple, puissant, superbement maîtrisé. Il coule, parfois violent et impétueux, et charrie la lumière d'un monde où les hommes jouent collectif, chacun maître de soi-même. (M. Abescat)».
En 2009, elle a participé à l'ouvrage Femmes et sport, regards sur les athlètes, les supportrices et les autres (Editions Hélium), dans lequel elle signe trois articles (sur Alice Milliat, un couple de catcheurs et Nelly Viennot).

Son travail d'écriture embrasse plusieurs champs, explore toujours de nouveaux sujets et de nouvelles formes. Pour l'heure, l'entrelacs fiction/documentaire, le récit sportif et la question du rapport homme-machine sont au centre de ses travaux.

Bibliographie

– Poule D, L'Arbalète Gallimard, 2014. Prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaire d'Île-de-France 2016.
– Rien de plus précieux que le repos, Hélium, 2011.
– Femmes et sport, regards sur les athlètes, les supportrices et les autres, Hélium, 2009, ouvrage collectif.


Extraits

Extrait 1
Le foot. Je ne sais rien faire avec mes pieds mais j’ai toujours aimé ce sport longtemps réservé aux garçons et cet amour pour lui me rendra fidèle aux entraînements, même l’hiver.
L’annuaire en ligne propose un club de foot féminin situé au sud de Paris et plutôt séduisant si l’on en croit les photos du site internet. Au Paris Université Club, les filles portent des maillots violet et blanc seyants, tapent dans le ballon sur des terrains verts comme à la campagne. Seule la citation d’Albert Camus «Ce que finalement je sais de plus sûr sur la morale et sur les obligations des hommes, c’est au Football que je le dois» me laisse perplexe, l’enchaînement des mots « sûr sur » aussi, la majuscule à football surtout. Le foot n’est pas une affaire morale, c’est une affaire de pieds, de jonglages, d’amortis-poitrine, de têtes plongeantes, de dribbles instinctifs, de lucarnes, de coups du scor- pion, de passes décisives, de papinades et de panenkas. Le foot se joue les pieds dans l’herbe, à ras de terre, pas dans le ciel des valeurs, Albert. Au mail envoyé la matinée du 20 août, le secrétaire du PUC explique que le club n’est plus ouvert aux nouvelles licenciées, faute de place.
De mots-clés approximatifs en clics hasardeux, je découvre l’adresse d’un club tout neuf. Dans sa réponse, le président Mario Alvarez précise que les entraînements ont lieu à Porte Dorée en semaine et les matchs à Vincennes le week-end. Le périmètre géographique est parfait, j’imprime la demande de licence jointe. Le lundi 5 septembre 2011, je ferai mon entrée sur la pelouse synthétique du stade du Racing Féminin Football Club, équipe de district du Val-de- Marne, poule D.
Poule D, L'Arbalète Gallimard, 2014.

Extrait 2
Comme la nuit commençait à tomber, Stanley fit signe aux esclaves de regagner directement leur case. Ils déposèrent leurs chaînes à leurs clous puis entrèrent, à l’exception de Tommy, retenu par Stanley. Il ordonna à Tommy de retirer sa chemise et de poser les mains sur la porte d’entrée. Les frères esclaves comprirent alors le sort qui allait être réservé au plus jeune d’entre eux. Stanley décrocha une chaîne et frappa le dos de Tommy, chaque fois un peu plus fort, chaque fois un peu plus vite. Le sang ruisselait sur son dos au point qu’une flaque rouge se forma sur le sol.
À l’intérieur, on devinait qu’il serrait les dents pour étouffer ses cris. On restait immobile devant cette injustice. Le maître avait un pouvoir absolu sur ses esclaves. « Tommy n’est pas le seul responsable de l’échec de cette partie de chou, nous étions cinq à partager son camp, murmura Eamon. Le soleil ne brille pas pour tout le monde. »
Quand on entendit Stanley lancer la chaîne sur le sol, on sursauta d’effroi. Tommy entra, le corps recouvert de sang. On l’aida à s’asseoir pour lui pas- ser de l’eau sur le dos et nettoyer ses plaies pro- fondes et larges. Tommy s’efforça d’avaler le plat de maïs que lui tendait Exode. Il posa ensuite sa tête sur la cuisse d’Exode. Il ferma ses beaux yeux noirs et, même s’il réussit à s’endormir, il ne rêva à rien qui lui fît oublier sa souffrance.

Rien de plus précieux que le repos, Hélium, 2011.


Ma bibliothèque

Sophie Divry, Jean Echenoz, Tristan Egolf, William Faulkner, Gustave Flaubert, Romain Gary, Julien Gracq, Homère, Philippe Jaenada, Jack London, Pierre Michon, Ovide, Racine, Robert L. Stevenson, Virginia Woolf

Lieu de vie

Auvergne-Rhône-Alpes, 69 - Rhône

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers d'écriture en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire