Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Benoît Camus

Roman / Nouvelle / Récits
photo Benoît Camus

Benoit Camus est né en 1971. Après des études d’ingénieur, désireux de répondre à ses profondes aspirations, il décide de se reconvertir en père au foyer qui écrit ou en auteur qui s’occupe de son foyer. Il mesure, depuis et à chaque instant, la chance qu’il a de se consacrer à ceux/ce qu’il aime.
Il publie seul ou en collectif, au sein de revues et d’anthologies, et participe ainsi à plusieurs aventures éditoriales. Il prend du plaisir à semer ses textes comme des petits cailloux, à prendre des chemins de traverse, à brouiller les pistes. Il ne s’interdit aucune forme, aucun genre, aucun sujet, aucune couleur, s’essaie aussi bien à la noirceur qu’à la légèreté, aborde avec autant d’intérêt et de sincérité les territoires de l’humanisme et de la gravité que ceux de la farce ou de l’absurdité. Il sait, néanmoins et sans hésitation, se rassembler pour la bonne cause (littéraire) et les besoins d’un recueil ou d’un roman.
Pour lui, écrire est une quête et la littérature, un inépuisable champ/chant des possibles.

http://benoitcamus.eklablog.com/
Bibliographie

Publications
– Chroniques d’un père au foyer, Éditions Jacques Flament, janvier 2017
– Le bunker, troisième témoignage, roman, Éditions Jacques Flament, mars 2015
– Import-Export, nouvelles, Éditions Jacques Flament, mai 2012

En collectifs
– Petit ailleurs, Éditions Antidata, 2017
– L’instant fugace, Éditions Jacques Flament, 2017
– Parties communes, Éditions Antidata, 2016
– La folie, Éditions Jacques Flament, 2016
– L’ennui, Éditions Jacques Flament, 2016
– A-Marée, Bloganozart Éditions, 2015
– Rendez-vous après la fin du monde, Zonaires Éditions, 2013
– Histoires à lire sur le trône, Éditions L’anthologiste, 2013
– Instants, Éditions Rouages, 2013
– Histoires à lire dans une salle d’embarquement, Éditions L’anthologiste, 2013
– Les cent derniers jours, Zonaires Éditions, 2012
– Leitmotive opus 3, Éditions Jacques Flament, 2012
– Leitmotive opus 2, Éditions Jacques Flament, 2011
– Les petits crimes, Éditions Mille plumes, 2011
– Histoires modernes, Éditions Nouvelles Paroles, 2009

En revues
- FPM, n°17, 2017
- Dissonances, n°33, 2017
- Bloganozart, n°6, 2017
- Rue Saint-Ambroise, n°40, 2017
- L’Ampoule, n°23, 2017
- L’Ampoule, n°20, 2016
- Bloganozart, n°4, 2015
- Etudes Touloises (Prix Moselly 2013), n°147, 2014
- moshi moshi, n°6, 2014 et n°4, 2013
- Harfang, n°33, 2008

Extraits

J’apprends la haine. La gluante. La viscérale. Le bunker m’aura au moins appris ça : la haine. Il suffit que je le voie pour qu’elle vienne. Les tripes se nouent ; des tensions me raidissent la nuque et les doigts. Je bouillonne. Le problème : je ne vois que lui. Il a colonisé mon collimateur. Skull et sa tête de trombone emmanchée d’un corps en piquet, accoutré d’un cuissard moulant et d’un maillot de cycliste. Impossible de l’éviter.
Je dors avec lui. À côté de lui. En vis-à-vis, vue panoramique sur sa couchette. Dès que j’ouvre les yeux, j’échoue sur sa trombine. Sa binette de trente-six longs pieds, qui dodeline à la façon d’un chien de plage arrière. Il a fallu qu’il me choisisse. La répartition des forces en présence. Le partage de l’Antre en espaces vitaux. Ventouse, il s’est collé à moi. Pourquoi moi ? Je me réveille avec des envies de meurtre.
Le bunker, troisième témoignage, Éditions Jacques Flament, mars 2015

Les deux types adossés à la façade de l’immeuble surveillaient depuis maintenant trois bonnes heures les entrées et sorties du numéro 4. Le plus grand, casquette vissée sur le crâne, survêtement noir et baskets à tête de virgule, gardait ses mains dans les poches, jambe droite pliée, semelle rabattue en arrière, agrafée au mur. L’autre, jean et sweat-shirt à capuche, roulait sans discontinuer des épaules, à la façon du puma qui ronge son frein. Il avait visionné maints reportages animaliers et, de leur étude, tiré un convoité savoir. Il pouvait sans forfanterie restituer de la bête la démarche souple et puissante, qui faisait se gondoler les jeunes filles du secteur et se mordre les doigts ses copains, fâchés de découvrir un peu tard l’effet des ondulations félines sur les mirettes langoureuses.
Ailleurs, les murs sont moins gris in Parties communes, Éditions Antidata, novembre 2016

Lieu de vie

Bourgogne-Franche-Comté, 25 - Doubs

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Rencontres en milieu scolaire