Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Hélène Sanguinetti

Poésie
photo Hélène Sanguinetti

Depuis De la main gauche, exploratrice (Poésie/Flammarion, 1999), son premier livre publié, Hélène Sanguinetti "poursuit sa trajectoire poétique, inflexible et ardente" (A. Paoli, TdF). Très attirée par toutes les formes de rencontres entre les différents langages artistiques, elle travaille à ce qu’elle aime appeler "du poème", une langue visuelle et sonore, langue du mouvement et du devenir, chargée de tout un peuple et de ses voix. "Poème" chargé de tout, qu’il lui plaît depuis toujours d’incarner en direct avec joie.
Elle publie dans des revues françaises et étrangères, américaines notamment, et sur le Net; participe à plusieurs anthologies, des émissions radiophoniques, mises en voix, rencontres et entretiens, en France, et à l’étranger. Elle a la chance d’être traduite en anglais, en finnois, slovène, corse, espagnol.
Née à Marseille en 1951, Hélène Sanguinetti vit en Arles.

Bibliographie

Poésie
Principaux livres
– Et voici la chanson, l’Amandier, Coll. Accents graves/Accents aigus, 2012
– Le Héros, Flammarion, 2008
– Hence this cradle, trad. de D’ici, de ce berceau, Ann Cefola, bilingue, Otis Books/Seismicity Ed., Los Angeles, 2007
– Alparegho, pareil-à-rien, L'Act Mem, 2005
– D'ici, de ce berceau, Flammarion, 2003
– De la main gauche, exploratrice, Flammarion, 1999

Publications numériques
– Toi, tu ne vieillis plus, tu regardes la montagne, www.publie.net/fr/ebook/9782814502840/toi-tu-ne-vieillis-plus-tu-regardes-la-montagne
– (Une pie), www.publie.net/fr/ebook/9782814502932/une-pie , Texte-Voix (Publie.net, Coll. L'Inadvertance", 2009)

Compagnonnages
Interventions plastiques : La vie passagère du bois, avec Odile Fix, O. Fix, 2013 – D’ici avec Anna Baranek, Les Cahiers du Museur, À côté, 2012 – Deux Noyaux Pour Commencer La Journée avec Stéphanie Ferrat, Remarque, 2009 – Gora soli, avec Anna Baranek, L’Attentive, 2008 , O 3, cahier d’artiste, Les Ennemis de Paterne Berrichon & Espace Liberté de Crest, 2006 Chorégraphie : Corinne Barbara a dansé, Les Editions du soir au matin, 2009

Ces 3 dernières années
revues : - "Lettre au bord, 2" (extrait), N47 n° 26 – "(em)" Issue 2 et "Inventory" n°4, deux chapitres du Héros traduction anglaise d’A.Cefola, bilingue – "Myllawiry, fille de", Invece n°1, Al Dante - "Asymptote Journal", trad. en anglais, A.Cefola, bilingue - "Dddrrrrrreeeee", D’ici là # 10 - "Un jour, d’un coup, il fait plus froid" La Revue des Archers, n°22 - "Poetikon" trad. en slovène, B.Pogačnik - "Women Arts Quarterly Journal", trad. en anglais, A.Cefola, bilingue - Calendrier de la poésie francophone 2011, Alhambra Publishing - "L’étrangère 28" - La Canopée n°14 - P/oésie, "la poésie et ses entours" - Rehauts n° 27 - "Anomalous Press", "Presa 11/12" , "The Dirty Goat", n°21, trad. A.Cefola, bilingue
Ouvrages collectifs : "Mouvances.ca", Utopie,n°19-20, trad. en corse, S. Cesari, bilingue - Pas d’ici pas d’ailleurs (Voix d’encre) - A partir d'un rien (La Passe du Vent) - N° spécial de Triages, "Arrêter d’écrire " - "Lieux d’être" 52 53 - "Source, n°48, Women in translation, Special issue" (trad. A. Cefola) - Runoilevien naisten kaupunki, poésie nouvelle de langue française, extraits trad. en finnois, M.Haapio, Ed. Tammi Publishing, Helsinski - "Nu(e)" n°44, "Corse, 13 poètes "(trad. S. Cesari), bilingue - "Terres-de-Gil mercredi 7 mars" (Couleurs femmes, Poèmes de 57 femmes, Le Castor Astral)
Entretiens : RTBF, «La Pensée et les Hommes», La place du lyrisme contemporain en poésie : "les voix d’Hélène Sanguinetti" entretien avec Th. Genicot (avec la participation de M. Verhaegen et Y. di Manno) - L'Enigme-poésie: Entretiens avec 21 poètes françaises, John C. Stout, Ed. Rodopi, Amsterdam

Extraits

la parole se cassa parmi les pierres
avait roulé, Plusieurs éclats brillants
d’autres terreux et des lamelles
ramassant les pierres où elle gisait
morte à moitié cherchant des éclats
nouveaux d’autres côtés terreux
et dit Chanson va ! roule et se
Cassant se réveilla

Je veux
joie
je veux
chanter tout
regoupiller
tout le chanter
Ey !
qu’ils
viennent
jours
de cobra
nuits
soyeuses
brutes
jours
soyeux
jours nuits
puantes
suif
nuit
viennent
joïr
d’enjoye
Ey !
champiolina
Ey !
belliquor
Ey !
bimba
et bimbo
voici canzo
coupante
canzo de
moi
Joyante
d’immense
faim moi
ai faim
faim de
sauvage
adorable
chanter
jubilante
canzo filée


"Bonjour Frankie!"
sur le trottoir d’en face c’est Frankie, bonjour petite,
Je veux devenir pianiste, depuis toujours pia-nis-te,
Frankie se cache dans le parc pour écouter oiseaux et
cloches et rien, rien de plus cruel et délicieux serrés,
Serrés à crever, conserve sur les doigts
matin + oiseaux

"Quand tu entres ma maison reverdit" beauté d’une
boule de cuir, infiniment chaton, déhanché à l’amour,
le parc fait des étincelles, collier (des bouts de pomme)
et il danse encore s’il fait noir il monte voir plus haut
des signes et des papillons C’est qui espère et qui tombe
Aspergé

Extraits (Et voici la chanson, Coll. Accents graves/Accents aigus, L’Amandier, 2012)

Lieu de vie

Provence-Alpes-Côte d'Azur, 13 - Bouches-du-Rhône

Types d'interventions
  • Ateliers en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers en milieu universitaire
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Résidences