Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

François Migeot

Poésie / Roman / Nouvelle / Essais
photo François Migeot

Né en 1949. Poète, écrivain. Enseignant-chercheur au Japon (Tokyo) puis, à l’université de Franche-Comté. Spécialisé dans l’analyse du texte littéraire et dans la didactique de la littérature. Traducteur de poésie, essentiellement latino-américaine (José Antonio Ramo Sucre, Rafael Cadenas)
Son travail d’écrivain est centré sur la poésie, la prose poétique, le récit, sur la conjonction des expressions artistiques (sculpture, peinture, gravure, musique, mises en résonance avec des textes), et sur des écritures expérimentales engagées au sein du discours “ communicatif ” de l’époque (notamment sur le site Remue.net)
Auteur d’une quinzaine de titres en poésie dont Moires (2007), aux éditions Empreintes, Lenteur des foudres (Èrès, 2008), auteur d’un roman, d’essais et de livres de nouvelles dont Le Poids de l’air (2007) aux éditions Virgile.

Bibliographie

Poésie
– Grenier de sable, Chambelland, Paris, 1985.
– Scènes du temps, Le pont de l’épée, Paris, 1987.
– Pierres trouvées, Piedras encontradas, Édition bilingue. Orénoques, Paris, 1990.
– Descente de voix (Prix Ilarie Voronca) 1993, éditions J. Brémond, Remoulins-sur-Gardon,1994.
– Paul Gonez. Dans les forges du regard (Avec Paul Gonez, sculpteur, préface de Claude Louis-Combet), Cêtre, Besançon, 1996.
– Entre bois et voix (Avec Jean-Paul Dromard, sculpteur), Neo Editions, besançon, 1997.
– Clair de page (Avec Yannick Charon, graveur), Editions de l’Envol, Forcalquier, 1999.
– Valse Livre d’artiste avec des xylographies de Yannick Charon, 2003.
– Silhouettes (Avec Mylène Peyreton, sculpteur), Editions Artotem, Besançon, 2005.
– Mer Livre d’artiste (Gravures de Yannick Charon, video François Escoffier), 2005.
– Andante con apuro El Perro y la Rana, coll. « Poemas urgentes », Caracas, Venezuela, 2006 (éd. en espagnol).
– Moires, Éditions Empreintes, Moudon, Suisse, 2007.
– Reflejos, Ediciones poesía, Valencia, Venezuela, 2007 (éd. en espagnol).
– Formes de la nuit, Livre d’artiste (Lithographies Caribaï Migeot), Éditions Æncrages, Baume-les-Dames, 2008.
– Lenteur des foudres, Érès, Paris, collection « Po&psy », 2008.
– Vigia de dia, El Perro y la Rana, coll. « Poetas del mundo », Caracas, (à paraître, éd. en espagnol)
– Chant des poussières, éd. L'Atelier du Grand Tetras. Mont-de-Laval, 2010
– Lentitud del Vino (anthologie bilingue français espagnol : trad. Judith Alvarado) Monte Avila, Caracas, Venezuela, 2010
– Maintenant il est temps, Pierre Bonnard, coll. Carnets d'atelier, Editions Virgile, 2011
– Derrière les yeux, Atelier du Grand Tétras, 2012, avec gravures de Marianne K. Leroux.
– Clair-obscur, L'Atelier du Grand Tétras (encres et papier déchirés de Caribaï), 2013.
– Gonez, Éditions du Belvédère (textes et poèmes en dialogue avec l'œuvre de Paul Gonez), 2016
– Vigia de dia, El Perro y la Rana (Caracas, Venezuela), édition en espagnol, 2017.
– Traces, L’Atelier du Grand Tétras (encres d’Isabelle Proust), Mont-de-Laval, 2017.
– Des Voix à travers les feuilles, L’Atelier du Grand Tétras (Aquarelles originales de Bern Wery), Mont-de-Laval, 2018.

Fictions
Aux éditions CLE International, Paris, collection « Version Originale » :
– Les lunettes de Monsieur Dubalais, 1993.
– Traces d’encre, 1994.

Nouvelles
– Chronique, éditions de l’Envol, Forcalquier, collection « Envol et contre tout », 2000.
– « Voyage d’hiver », Revue Le Nouveau Recueil, n° 65, Décembre 2002-Février 2003.
– Avant l’éclipse, (illustration Caribaï Migeot), Éditions Virgile, Besançon, 2004.
– Le Poids de l’air, (Illustration Caribaï Migeot), Éditions Virgile, 2006.

Textes « expérimentaux »
– Flux tendu, L’Atelier contemporain, n° 4, automne/hiver 2001 et www.remue.net
– Démolitions, www.remue.net

Romans
– Orly-Sud, L’Harmattan, Paris, collection « Écritures », 1998.
– Bouillon cube, L'Atelier du Grand Tétras, 2017
– Ambrosio, (Dessins originaux de Bern Wery) Éditions de Corlevour, Clichy, 2017.

Essais
– À la fenêtre noire des poètes, lectures bretoniennes (préface de Gérard Bonnet), Coll. Annales littéraires, série linguistique et sémiotique, PUFC, Besançon, 1996.
– Entre les lames, lectures de Robbe-Grillet
Coll. Annales littéraires, série linguistique et sémiotique, PUFC, 1999.
– Portée des ombres, pour une poétique de la lecture, Presses Universitaires de la Méditerranée, coll. "Sciences duc langage", 2015.
– Parcours dans le texte littéraire, de la création à la didactique, autour des travaux de F. Migeot. Presses Universitaires de Franche-Comté, Besançon, à paraître sept. 2018

Traductions
– Anthologie de la poésie contemporaine vénézuélienne, Éditions Patiño, Genève, 2001.
– Poemas selectos / Poèmes choisis de Rafael Cadenas, édition bilingue, Écrits des forges, Québec / BiD & C°, Caracas, 2004.
– José Antonio Ramos Sucre, Le Chant Inquiet / El Canto anhelante (Sélection de poèmes, traduction et présentation), illustration Caribaï Migeot. Co-édition bilingue Monte-Avila (Venezuela) / Le Grand Tétras (France), 2009.
– Troix voix à Minase, Cent Renga (Sôgi, Shôhaku, Shôchô), traduction et adaptation du japonais avec la collaboration de Shinji Kosaï, Éditions Erès, 2012.
– Trois poètes vénézuéliens, sélection de poèmes (R. Cadenas ; E. Montejo ; L.-A. Crespo), traduction et présentation, éditions bilingue, Éditions Le Murmure, 2014.
Matarile n'est pas un jeu / Matarile no es un juego (Simon Barreto Ramos), illustration Caribaï, traduction et présentation, édition bilingue, coll. "Entre deux rives", Le Grand Tétras, 2016.

Extraits

Extrait de « Éclipse »
in Avant l’éclipse (récits) Éditions Virgile, 2004

[…]

Oui, l’éclipse monte dans Porto, elle croit comme chez elle, se sentant alentour des appuis, des passages insoupçonnés. Elle révèle la ville dans son état profond, elle découvre son visage tel que personne ne veut le voir et que tout le monde ne reconnaît que trop bien. Elle a grossi dans le ciel et elle est maintenant à son plein ; mais à la vérité, c’est surtout alentour qu’on la voit régner : elle fait lentement tomber la métropole et la fond dans le plomb mélancolique de son soleil noir.

Les voitures immobiles, les autobus rangés ont perdu l’évidence de leur nécessité dans les rues, formes étranges dont le retour au mouvement semble à chaque instant moins évident. L’idée même de mouvement perd son sens dans cette nuit montante : où aller dans un monde qui resterait pris dans les glaces nocturnes ? Quel voyage entreprendre ? Quelle visite rendre à qui ? Quel office aller accomplir ? Comment bouger si le monde venait à se figer ? L’idée même d’automobile se défait peu à peu devant vous.

[…]

Extrait de Moires
Éditions Empreintes, Moudon, Suisse, 2007

Encore la nuit

Alors
sans raison
sans un regard
le soleil sort de table

Il entraîne la nappe de lumière
encore couverte des reliefs

C’est l’heure
claires-obscures
les hirondelles
tournent d’un cri
les serrures du ciel


Dans les chemins
s’allonge la troupe des ombres
elle s’apprêtent à raturer la terre

Dedans
la veille brûle encore
dans le cercle des lampes
tandis que dehors sentinellent
les trains inquiets
en colonnes de lumière


Puis
les fenêtres closes
une à une
et le monde
sans face
nous laisse
livre ouvert
à la tête des lits

Lieu de vie

Bourgogne-Franche-Comté, 25 - Doubs

Types d'interventions
  • Rencontres et lectures publiques
  • Résidences