Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Claire Ubac

Roman / Jeunesse / Contes
photo Claire Ubac

« Je suis polyandre, chercheuse sur la planète Mercure et aime les fraises à l’estragon. Mon enfance a été des plus ordinaires.
Pour moi, lire un livre, c’est faire une rencontre intime sans bonjour ni adieu. Ecrire, est-ce se parler à soi-même en espérant que quelqu’un adore vous écouter derrière la porte ? »
Après avoir travaillé dans l'édition et le journalisme, cette auteure, en dehors d’écrire pour la jeunesse, conduit des ateliers d’expression sans discrimination de public, de la maternelle aux adultes.

Le texte sur l’œuvre
Ses lecteurs déclarent :
« Il y a pas mal de larmes dans vos livres. »
« Pourquoi vos héros sont-ils solitaires ? »

Claire Ubac aime explorer dans ses livres la quête de l’identité. Cette quête, on peut l’aborder à travers le voyage, la féminité, l’expression créatrice, la place dans la famille, dans la société, dans la culture d’un pays… les chemins d’accès sont infinis.
Pour y aborder, le concept asiatique du yin et du yang lui est cher, c’est à dire la dualité que contient chaque thème.
Dans "L’Histoire impossible à peindre" par exemple est exploré le féminin qui se trouve dans le masculin et vice-versa. Dans "L’Histoire impossible", la maturité étonnante de l’enfance et inversement, l’enfance contenue dans l’âge adulte Dans "Le fruit du dragon", ou dans "Ouled Roumia", ce qui est le plus étranger finit par donner un accès privilégié à soi-même.
Cette exploration de l’identité ne se sépare pas du parcours de l’écriture. Le mystère de «comment se tricote un récit» fait si bien écho au mystère que représente tout individu pour lui-même et pour les autres, et au delà de l’individu, la famille, la société, les autres cultures, le monde, l’invisible !
La façon dont ce parcours s’accomplit est régulièrement évoquée dans les livres de Claire Ubac : Dans "L’Histoire impossible à sécher", les narratrices apprennent au fil du livre quels choix doit faire un écrivain pour raconter et aussi comment écrire à quatre mains ; le lecteur, lui, est invité à repérer ce qui distingue le style de l’une du style de l’autre. Dans "L’Histoire impossible à peindre", la quête de soi de l’héroïne passe par l’évolution de son rapport à l’expression de son art, la peinture. Dans "Quand je ne savais pas écrire", le narrateur pose la question de l’expression avant de posséder l’outil de l’écrit. Dans "Le fruit du dragon", le récit est à deux niveaux : la narratrice propose des scénarios de films parallèles à son histoire, tout comme dans "Diablesse" le double intime de la narratrice fait ses commentaires…

http://www.ricochet-jeunes.org
Bibliographie

A L'Ecole des Loisirs
– Le chemin de Sarasvati, coll. Medium, 2010 (Grand prix ru roman jeunesse SGDL 2010)
– Ne sois pas timide, coll. médium, 2007
– Jacques Cartier, coll. Belles Vies, 2006
– Mon beau tomatchou, coll. Mouche, 2006
– L’histoire impossible, coll. Neuf, 2005
– L’histoire impossible à sécher, coll. Neuf, 2004
Sélection la revue des livres pour enfants 2004
– L’histoire impossible à peindre, coll. Neuf, 2004
Sélection « bibliothèque idéale 7/12 ans » FNAC 2004
Sélection la revue des livres pour enfants 2004
– Quand je ne savais pas écrire, coll. Mouche, 2003
– Le fruit du Dragon, coll. Médium, 2003
Prix librairie millepages 2003
– Ouled Roumia ou comment se faire des amis, coll. Neuf, 2002
(Livre présent dans la sélection « Livre élu 2003 » du jury littéraire jeune public de Haute Loire, ansi que dans celle du « Prix des Dévoreurs de Livres » de l’Eure, ainsi que dans celle de « Ruralivres en Région d’Audruiq » Nord/Pas de Calais, ainsi que pour le « Prix du livre de jeunesse de la ville de Lavelanet et du pays d’Olmes »)
– Diablesse, coll. Neuf, 1999

aux éditions Nathan
– Le rat mangeur de noms, ill. Axel Renaud, collection Demi-Lune, 2003
– Les neuf maisons de Kouri, ill. Christophe Blain, collection Demi-Lune, 2002
Dans la sélection pour les prix nationaux des Incorruptibles et le prix Chronos, prix des enfants de l’Estérel et prix Sorcières (libraires) 2003

aux éditions Bayard
– Truquemot le menteur, ill. Véronique Deiss, 2001
– La sorcière amoureuse, ill. Nicole Claveloux, Bayard Poche 1997

aux éditions Nathan primaire
– La machine à oublier le temps (5), ill. Joël Lebeaume, coll. Mégascope : Les inventions délirantes, 1998

aux éditions Corps Puce
– L'oeuvre du printemps (conte), Abécédaire du jardinier, (Almanach de la Charte des auteurs et illustrateurs de jeunesse, 96)

aux éditions Rageot
– Mortel coup d'oeil, coll. Cascade noir en co-écriture avec Marie-Florence Ehret

Ados documentaire
– Les filles votre corps change ;
– Les filles quelle femmes serez-vous ? Deux titres collection Hydrogène 2002 (7)
– Être une jeune fille aujourd’hui, éditions de la Martinière, collection Ados guide (300 pages), 2000, réédition 2005

Première lecture
Benjamin-Médias
– Poisson de rêve (livre/son avec version braille disponible, ill. Capucine Mazille (oct 2002)Diffusion Benjamins Médias

Editions Nathan
– Comment j'ai trompé la petite souris, ill. d’Alice Charbin, coll.Première lune, 98
– Hugo n'aime pas les filles, ill. de J-F Dumont, coll. Première lune 1997

Bayard éditions Pomme d'Api
– Le lapin Miroton , ill de Nadine Hahn in Contes rigolos et farfelus, 2001
– Le monstre à bouche de puit, ill d'Ulisses Wensel, in Contes de sorcières, Loups et Draculoups, , 1994

Flammarion Père Castor
– Gricha caché, ill. d’Annick Bougerolle, coll. Chanteloup 97, Titre repris in Boucle d'or et 5 histoires d'ours, 1999 et dans 1000 merveilleuses histoires du Père Castor,2000

Tout-petits
Benjamin-Médias
– Petit-Chat découvre le monde (livre/son avec version braille disponible, ill. d’E Shulman (98)Réédition 2003.

Editions Nathan
Pour la collection "La petite maison" (1993-95) : Poussin cherche un ami(1) ; L'anniversaire de Petit Clown(2) ;A table ; Au bain ; Les animaux sauvages ; Nino va à la crèche ; Pauline s'habille toute seule (3)

Albums (voir aussi la rubrique adaptations/traductions )
Editions de la Martinière
– Le monstre aux mille fesses illustrations de Capucine Mazille, 2000

Traductions/Adaptations
– Le roi Lionel et le livre magique, d’Edith Nesbit, ll. Inga Moore, adaptation de l'américain, album autour de 6 ans éditions la Martinière, 2002
– L'île au trésor (adaptation du roman de R.L.Stévenson ) ill. de François Roca Nathan, (1999) (6) beau livre tout public
– Hé petite fourmi de P& H Hoose, ill de Debbie Tilley, adaptation de l'américain, la Martinière (1999)
– La guerre du feu, adaptation du roman de Rosny aîné, coll. "Pleine Lune" Nathan, 1994, livre fin primaire ou collège

Extraits

Extrait de L’histoire impossible, l’école des loisirs, 2005

C’est l’heure où la marée monte dans la mangrove.
L’eau avance et se répand avec le suave allant des reptiles. L’œil perçoit les mouvements des crabes qui grimpent le long des troncs, se perchent sur les branches. Parfois ils perdent l’équilibre et tombent. C’est le moment des coquilles qui claquent au ralenti et des algues qui s’étalent en bouquet, elles qui gisaient, loques fripées, sur le sable. C’est le signal du retour à la maison pour Snejna avec l’eau qui lui lèche les talons.
Ce soir la vieille femme tarde à partir. L’eau montée lui fait deux bracelets aux chevilles et la trouve encore plantée là, l’œil agrandi tourné vers le large. Le corps tendu, aux aguets, récepteur d’un message mystérieux. Est-ce celui qu’elle attend depuis toutes ces années ?

Extrait de Vishnou guérit ta timidité (titre provisoire) à paraître automne 2007 à l’école des loisirs
Chapitre un

Oskar s’applique à secouer la dernière goutte quand retentit la voix fraîche de Mélissa :
- Viens voir, il n’y a personne chez les garçons. Ils en ont, eux, du savon, je le crois pas !
Puis celle d’Arielle, rauque et sensuelle, à l’accent du midi prononcé :
- Té, tu m’étonnes ; il doit y être depuis l’ouverture du lycée!
Elle ajoute :
- Qu’est-ce ça fouette ! Zou, dépêchons avant d’asphyxier !
Leur rire s’égrène en cascade. Éclaboussement d’eau. Vigoureuses secousses imprimées au porte-savon mural.
Oskar remonte sa braguette cran par cran. Tout ce qu’il espère, c’est que les filles ne vont pas s’amuser à pousser les portes. Dont la sienne. Restée entrebâillée.

Ma bibliothèque

Impossible de répondre à cette question sans angle précis ; il y en a trop, c'est en fonction pour moi des périodes, de différents moment de ma vie.
Pour les contemporains, davantage d'auteurs étrangers que d'auteurs français, avec une exception pour les auteurs de littérature jeunesse.

Lieu de vie

Ile-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire