Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Clotilde Bernos

Roman / Nouvelle / Jeunesse / Auteur illustrateur

Installée dans le grenier, j’ai lu, petite, tous les vieux livres d’enfant de mon, père. Plus tard, j’ai traversé l’océan à la voile et abordé des terres nouvelles. Pour longtemps, parfois, même si je ne suis pas Christophe Colomb. Puis, j’ai vécu dans différents pays, eu une ribambelle d’enfants, exercé des activités diverses selon les lieux où nous nous posions. De cet itinéraire nomade, multiple et zigzagant, j’ai rapporté mots et images dans un petit sac à dos. Maintenant, j’habite au bord de l’eau. J’écris, je dessine pour l’Édition Jeunesse. Pour les grands aussi, depuis 2007, avec un témoignage et un roman.
J’anime Ateliers d’écriture et d’illustration.
J’expose des tableaux dans le cadre « Art et Enfance ».
Je participe à la décoration de chambres d’enfant, frises, fresques, tableaux.
Voilà.
Ainsi, je continue à naviguer…

Thèmes
Mon existence fut nomade, tant sur terre que sur mer, riche de rencontres, de surprises, d’enfants et beaucoup plus romanesque que je n’aurais pas pu l’imaginer. Je m’échine à écouter, tenter de comprendre ceux, celles qui m’entourent. Je m’intéresse essentiellement aux sociétés, aux hommes et à moi…, à nos diverses cultures, façons de vivre. Je suis curieuse de la façon dont chacun, dans sa particularité, vit le quotidien ou l’exceptionnel, de ce qu’il en dit, de ce qu’il en fait, de ce qu’il en pense. J’aime aussi ce silence rare qui permet d’entendre le vol d’un goéland ou le vent dans les feuilles de baobab. J’aime respirer dans l’en dehors, puis m’enfermer pour in-venter, solitaire, tricoter les mots en images. Je nourris ainsi ma vie et mes livres, en mots, en couleurs. Je pense que la fiction est encore plus vraie que la vie. Dans les pages, je n’ai longtemps laissé filtrer que des personnages drôles et tendres dans un univers marginal, idéalisé et rassurant ; ceci à l’intention des adolescents, des adultes. En grandissant, j’écris « en direct et au plus court » à propos des interactions humaines et animales dans un cadre à la fois réaliste et récompensé, un genre d’actualité-fiction pas très rose, où j’alerte sur tout ce qui me fait peur : l’intolérance, l’indifférence, la violence et la folie destructrice des hommes. Ecrire, illustrer sont les seuls im-pacts que je peux avoir sur le monde. Impacts de fourmi. Mais ce sont les seules choses que je sache un peu faire, à part aimer…je crois.

http://fclotildebernos.blogspot.com
Bibliographie

Littérature pour la jeunesse
- Orchidée, Ipomée/Albin Michel, 1995
- Qui est Prunella Banana ?, Ipomée/Albin Michel, 1996
- Louba M’bâ, Texte et illustrations, Le Sablier, 1998
- Noël Baobab, Nathan, 1999
- Je veux un lion, roman, Le Seuil, 1999
- Noanah, Texte et illustrations, Le Sablier, 2000
- Pimpon – Le métier bleu, Le Sablier, 2001
- Le gros chien de Petit Monsieur, Milan, 2001
- Cloche, Texte et illustrations, roman, Le Jasmin, 2001
- Ma sœur m’adore, Lito, 2002
- Moi, Ming, Rue du Monde, 2002
- Ti Tsing, Texte et illustrations, Le Sablier, 2002
- La Diva Maria Gertruda, Nathan, 2002
- Suzie est la seule…, Texte et illustrations, Lo Païs d’enfance, 2002
- Achille, le crocodile qui chante, Mango, 2003
- Pimpon – Un bébé fourmi dans ma chaussette !, Le Sablier, 2003
- L’oiseau et l’enfant, Milan, 2003
- Oh là là Lola, roman, Rue du Monde, 2003 (Prix du Roman Jeunesse – Lyon)
- Câbouna, Texte et illustrations, album, Lo Païs – Le Rocher, 2004
- Tellement tu es ma sœur !, roman, Syros, 2004
- Crapaud Ouaouaron et la création du monde (F. Beiger), Illustrations, album, Belin, 2004 (Sélection Prix des Incorruptibles 2006)
- Pour toi, Anissa, Je fonce à deux cents années lumières, roman, Syros, 2005
- La petite tortue, gardienne du ciel (F. Beiger), Illustration, album, Belin, 2005
- Fais ton lit, Lili !, Texte, album, Lito, 2006
- Le si gentil Monsieur Henry, roman, Thierry Magnier, 2006
- Ouazo, Texte et illustrations, album, Lo Païs – Le Rocher, 2006
- L’emprise, Texte et illustration de couverture, pour adultes avertis, témoignages, Clc Editions, 2007
- La petite morte du canal, roman, pour adultes avertis, Clc Editions, 2007
- L’autre, album, Contrat en cours, 2007
- La pleureuse du Bâtiment L, Montreuil (Prix de la nouvelle)
- Johny John, Album, Le Sablier, 2008

Extraits

Extrait d’une nouvelle inédite, Terminus

Un soir de fin d’hiver, Costel l’a reconnu, assise sur le terre-plein qui entoure la bouche d’égout. Il a cru à son retour. Mais non, elle était par hasard sur cet îlot, les cheveux hirsutes, rougis par la lumière au sodium. Sur sa poitrine, elle serrait bien fort un petit sac à moitié rempli de cette aurolaque pourrie.
Costel s’est assis près d’elle, très lentement, pour ne pas la faire fuir. Quelques rares voitures contournaient le rond-point, au ralenti, à cause du verglas.
Pardon, pardon, Florina, pardon, pardon, pardon…et en même temps il voulait prendre sa main dans la sienne. Croyant qu’il allait voler son aurolaque, elle a caché d’un geste vif son trésor sous le châle troué.
- Tu m’entends, Florina, tu m’entends, oui ?

Il ne les a pas vus arriver par derrière avec leurs battes et leurs rangers. Ils font des virées, la nuit, quand ça leur chante, pour épurer le quartier. Ils disent « Ces tziganes rien que des rats d’égout, de la vermine, des fripouil-les ». Ils font leur petit ménage d’assassins avec le bel enthousiasme de la jeunesse, de la haine plein les yeux.
Ils sont dix à avancer silencieusement derrière Costel et Florina, onze même, avec leur chef Olev.
Costel a juste le temps de se plaquer au sol en entraînant Florina sous son corps, pour la protéger. L’aurolaque s’est répandue sur le béton. Costel en a plein la bouche, le nez, les yeux. Vite, respirer de toutes ses forces, respi-rer, avaler et ne plus rien sentir des coups qui tombent des rangers. Florina est sous lui. Son cœur, sur sa main, bat comme celui d’un oiseau malade. Flash d’un bonheur.
Tout devient orange, puis rouge. N’aie pas peur, Florina, je suis là.
Mais bientôt le corps de Costel s’éparpille.
Et puis sa tête fait un grand floc.

Alors, ils se sont occupés d’elle.
Heureusement que Costel ne pouvait plus rien voir. Heureusement.
Tard dans la nuit, ils ont soulevé la dalle ronde de l’égout et balancé les deux corps par quatre mètres de fond. Penché au-dessus du trou, Olev a crié avec un rire gras :
- Terminus. Tout le monde descend !
C’était à se tordre de rire.
Et sa voix s’est propagée sous la ville par des galeries souterraines, comme pourriture.


Extrait de « Oh là là Lola » publié aux Editions Rue du monde, 2004

Lola est belle.
Avec ses cheveux orange en tire-bouchon, ses grosses lunettes, et ses yeux Diabolo menthe.
Elle a le visage complètement recouvert de tâches de rousseur.
Le bras aussi, j’ai vu.
Une petite cicatrice barre le haut de son front et les poches de sa robe sont toujours pleines de trésors.
Lola est unique au monde.
Elle a dû sortir d’une bande dessinée, un jour.

C’est sûr, Lola vit dans un jardin.
Ce matin encore, elle a sorti de ses poches deux vieux marrons bien astiqués, des herbes pour fabriquer une mai-son de fourmi, un coquelicot fripé pour donner à Loune notre maîtresse, trois cailloux blancs pour le Petit Pou-cet, soi-disant…une crotte de bique pour me faire croire que c’est du zan, et une carotte.
- Pour mon lapin bleu, m’a dit Lola.

Et c’est vrai.
Le lendemain, il y avait de petites traces de dents sur la carotte.

Je ne sais pas où elle le cache.

Lola adore faire le poirier. Elle est championne. Son record est sept minutes trente-trois secondes.
Je tiens précieusement ses lunettes en surveillant l’aiguille trotteuse de ma montre. Je regarde Lola à l’envers. Son visage est de plus en plus rouge. J’ai peur qu’elle reste comme ça toujours.
Mais non.
Elle retombe chaque fois sur ses pieds. En riant aux éclats.
- Oh la la, chantonne Lola, mes yeux voient des étoiles.

Moi, je fais la chandelle, les pieds contre le mur.
- Un, deux, trois, cinq, dix…
Je m’écroule.
C’est à cause de mes grosses chaussures.
Ca pèse.
Et en plus, elles ont des fleurs.

Lieu de vie

Provence-Alpes-Côte d'Azur, 13 - Bouches-du-Rhône

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire