Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Emmanuel Ruben

Roman
photo Emmanuel Ruben

Né le 16 novembre 1980 à Lyon. Enfance et adolescence campagnardes. Désir très vif d'écrire (bandes dessinées, romans policiers, nouvelles, poèmes, pièces de théâtre). Études supérieures à Lyon de 1998 à 2004 (Hypokhâgne, khâgne, École Normale Supérieure) puis à Paris de 2006 à 2010 (master 2 de géographie à la Sorbonne et licence de russe à l'Inalco). Entre-temps, nombreux séjours à l'étranger au gré des études, des recherches universitaires, des affectations, sur les traces de mes lectures, à rebours de mes premières rêveries : Italie (École normale supérieure de Pise), États-Unis (lecteur de français à Washington University, Saint-Louis, Missouri), Turquie (Institut français d'études anatoliennes, Istanbul), Pays baltes (Volontaire international à l’ambassade française de Lettonie, Riga), Europe centrale, Ukraine, Russie.
Agrégé de géographie (2004), je commence en 2007 une thèse de géographie vite abandonnée, la vie de chercheur étant peu conciliable avec celle d’écrivain. Depuis la parution de mon premier roman en 2010, j’enseigne l'histoire et la géographie dans un lycée du Val d'Oise et consacre tout mon temps libre à l’écriture et au dessin, que je pratique en parallèle.

http://www.emmanuelruben.com/
Bibliographie

Romans
– Halte à Yalta, Jbz & Cie, août 2010.
– Kaddish pour un orphelin célèbre et un matelot inconnu, éditions du Sonneur, mai 2013.
– La Ligne des glaces, Rivages, 2014

Textes publiés en revue
– L'appel des Syrts, Sens public, novembre 2010. Article en ligne, www.sens-public.org/spip.php?article793
– J'habite en balcon des feux et des nues, Edwarda collection, juillet 2011.
– Ubu muet, Ravages n°7, octobre 2011.
– A l'enquerre d'or, Edwarda n°6, décembre 2011.
– La jeune fille au narval, Edwarda n°7, avril 2012.
– De l’arbre au cristal en passant par le labyrinthe. Topographies de Sebald, Sens public, juillet 2013.

Extraits

« Un écrivain qui fait le serment de ne pas tomber dans le roman est comme un dormeur solitaire qui jure à la nuit : promis, ni rêve, ni cauchemar. Le roman nous tient depuis trop longtemps. Nous cerne aux quatre coins de la littérature. Tout homme n'est qu'ombre ou rêve ; au mieux il devient poème ou, ce qui revient au même, roman », Kaddish pour un orphelin célèbre et un matelot inconnu, p. 116

« Non, ce qui me fascinait dans cet Orient d’Europe, ou plutôt dans ce Levant d’Europe – Orient, je le répète, ce mot ne veut plus rien dire aujourd’hui – ce n’était pas la remise au goût du jour de mythes tels que ceux d’une Europe de l’Est enfin rabibochée – montrez-moi dans ce cas le contrat de mariage – avec son infidèle et volage Occident. Non plus que l’odeur de charogne postsoviétique qui se dégage d’une Osteuropa éventrée par quinze ans de néo-libéralisme effréné. Non plus qu’une attirance héréditaire pour cet ersatz contemporain de Mitteleuropa, un ersatz qui surpasse peut-être aujourd’hui de loin tout ce que charriait de nauséabond le mythe pangermanique : cette Europe qu’à Bruxelles on rêve bien rangée, bien surveillée, bien policée, bien disciplinée, cette Europe que nos chers commissaires voudraient voir s’arrêter main dans la main au moindre feu rouge, ne ressemble-t-elle pas chaque année de plus en plus au rêve de tous les Reich ? Non, ce qui me fascine dans ce Levant d’Europe, et qui se retrouve partout de Saint-Pétersbourg à Yalta, c’est une impression de bric-à-brac permanent, d’improvisation quotidienne, tout ce bazar ambulant, ce bardak, comme disent les Russes, cet air d’inachèvement délibéré, une insouciance, un à-vau-l’eau, une liberté, un rythme, un élan, une tension, une jeunesse, une respiration, ce que d’autres, qui la croient une et momifiable, appellent une âme… », Halte à Yalta, 2010, p. 143-144

Lieu de vie

Ile-de-France, 93 - Seine-Saint-Denis

Types d'interventions
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire