Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Florence Lhote

Roman / Essais / Récits
photo Florence Lhote

Née à Metz, Florence Lhote a étudié la sociologie et l’histoire de l’art. Ancienne auditrice de l’EHESS et de l’Ecole du Louvre, elle est docteur de l’Université Libre de Bruxelles. Spécialiste des questions de Mémoire et de transmission artistique, elle a publié une dizaine d’articles dans des revues et ouvrages universitaires internationaux.
Elle a travaillé dans le milieu journalistique, comme assistante linguistique à l’Université d’Exeter (Royaume-Uni) comme chargée d’enseignement à l’Université de Lorraine puis a occupé différents postes dans le milieu culturel.
Conservatrice-assistante au Saarlandmuseum (Allemagne), elle a collaboré au commissariat et au catalogue de l’exposition « Entre deux horizons », consacré aux avant-gardes artistiques allemandes et françaises durant l’entre-deux guerres, au Centre Pompidou en 2016.
Elle écrit des fictions (romans et pièces de théâtres).

Bibliographie

– Je sors de ma réserve (récit), éditions Pierron, 2007.
– Vierge à trente ans, (roman) éditions Souny, 2009.


Articles
– Les écrivains et l’argent (essai), éditions Orizons, 2012
– Espaces et quête identitaire dans le roman français actuel (essai), Casa Cartii de Stiinta, 2012

Extraits

Extrait :
Incipit de Vierge à trente ans

« Je n'ai pas choisi d'être seule, abstinente non plus. Les choses se sont imposées d'elles-mêmes... enfin si on veut... Je n'ai pas choisi d'être vierge à presque trente ans... non plus. Ça fait sourire, hein ? Je me fous des qu'en-dira-t-on. L'échec de ma vie sentimentale n'est pas de mon fait, n'est pas à imputer à une supposée laideur ou encore à une erreur de parcours. Moi, dans la vie, j'ai toujours fait ce qu'on m'a dit. J'ai tout «réussi», alors je ne m'explique pas... comment dit-on qu'on n'a pas d'amis, que vos parents sont vos uniques compagnons, votre seule bouée de sauvetage ? Vous vous y accrochiez, petite, vous vous blottissiez en leur sein, en leur antre fécond de protection, et vous leur êtes encore plus présente, indispensable, vos trente années grisonnantes passées. Comment exprimer l'incongruité de la situation ? Est-ce que vous emmerdez votre monde, pour parler vrai donc trivialement, dès que vous évoquez le sujet ? Cette conversation ne se lie que de vous à moi par un doux intermède différé d'écriture. Elle ne se crie pas, ne se chuchote pas plus et ne se «dit» encore moins. Aucun homme ne s'est repu de mon corps, ne l'a fouillé, ni même ne l'a cher¬ché. Pas même embrassé ou ne s'en est approché. J'en tire une certaine fierté, moi au moins on ne m'aura pas eue... Pas comme toutes ces petites traînées de bas étage qui courent les rues. »

Ma bibliothèque

J’apprécie autant Hemingway, Céline, Dostoïevski, Bukowski que Kundera, Flaubert, De La Fayette ou Proust. J’ai récemment éprouvé un vif intérêt à la lecture de l’Elise ou la vraie vie de Claire Etcherelli.

Lieu de vie

Grand Est, 57 - Moselle

Types d'interventions
  • Résidences