Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Franck Balandier

Poésie / Roman / Essais
photo Franck Balandier

Franck Balandier est né en 1952 à Suresnes. Il vit à Paris. Il publie son premier poème à l'âge de 14 ans, dans la revue Première Chance.
Après une adolescence turbulente et des études littéraires et cinématographiques qui le destinent plutôt à devenir enseignant, il préfère se tourner vers l'éducation en milieu pénitentiaire. À Fleury-Mérogis, il se lie d’amitié avec Patrick Chamoiseau, éducateur comme lui. Ils se découvrent des affinités d’écriture. Puis il devient successivement formateur dans une école de travail social, vidéaste, chef d’un bureau de presse, responsable de communication, avant d’exercer en tant que directeur pénitentiaire d’insertion et de probation. Il coordonne alors l’offre culturelle et sportive, la formation professionnelle et le travail pour les personnes détenues en Île-de-France.

D'une écriture qualifiée de blanche, Franck Balandier délivre des histoires à l'atmosphère inquiétante dont l'intrigue et les multiples rebondissements rappellent parfois les codes habituels du roman policier. Poète de l'urgence de vivre et de la nécessité du mot juste pour l'exprimer, il conduit cependant ses récits avec tendresse et humour, souvent avec une lucidité cruelle, jusqu'à un dénouement toujours inattendu.
Le style d'écriture se distingue par un sens aigu du détail et de l'énumération. Les phrases sont courtes. Les métaphores employées frisent souvent l'aphorisme. La langue est poétique et les inventions syntaxiques abondent.

Les thèmes abordés s'ancrent dans les nécessités du quotidien et s'attachent à décrire les dérèglements d'une époque où les personnages tentent d'évoluer, comme englués, perdus et sans but réel. Le romantisme noir qui habite les textes est cependant toujours teinté de légèreté. Et la dérision n'est jamais très loin, même lorsqu'il s'agit de décrire les situations les plus dramatiques

http://fr.wikipedia.org/wiki/franck-balandier
Bibliographie

Romans
– Les Nuits périphériques, Michel de Maule, 1988.
– L’Homme à la voiture rouge, Fayard, 2000.
– Ankylose, Le Serpent à plumes, 2005.
– Le Silence des rails, Flammarion, février 2014

Essais
– Les Prisons d’Apollinaire, L’Harmattan, 2001.
– Des poètes derrière les barreaux, L’Harmattan, 2012.

Poésies
– Les Hommes sans épaules, nos 5, 6, 10, 35, 38.

Extraits

In « Le Silence des rails », page 133 :
Ce matin, je suis allé cueillir les premières fleurs. Je ne me rappelle plus la couleur. Elles avaient l’odeur de l’électricité. Le soleil à travers. A travers les barbelés. Un peu pâle. J’ai failli mourir à cause d’elles. Et les mitrailleuses pointées sur moi. Je crois que nous quittons l’hiver…

In « Ankylose », page 23 :
Maintenant, ils se tiennent là depuis suffisamment longtemps, à la même place, et les pigeons viennent jusque dans leurs jambes terminer leur voyage. Tombés d’entre les branches. Il n’aime pas le bruit de leurs ailes. Le manque d’arrogance de leurs vols. Il n’aime pas les pigeons. Leur plumage luisant. Leur vulgarité. Cette manière de s’inviter partout. De chier sur tout ce qu’ils trouvent. Sans grâce et dandinants. A peine des oiseaux. Voilà. Il n’aime pas les pigeons. Quand il est seul, la nuit, souvent, il leur tend des pièges. Des graines empoisonnées sur son balcon. Ou bien des potences pleines d’étranglements. Il n’aime pas les pigeons…

Ma bibliothèque

Influences littéraires :
Villon, Rimbaud, Apollinaire, Cendrars, Gracq, Céline, Kérouac, Genet.

Lieu de vie

Île-de-France, 75 - Paris

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Ateliers / rencontres autres publics
  • Résidences