Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Les écrivains / adhérents

Reza Afchar Naderi

Poésie / Nouvelle / Essais / Traduction
photo Reza Afchar Naderi

Titulaire d'un doctorat de 3ème cycle de littérature persane, Reza Afchar Naderi est journaliste, auteur, poète et traducteur. Il a collaboré à de nombreux titres de la presse de voyage ("Balades", "Trek", "Escape", "Vivre l’Aventure", "Pays Comtois", "L’Est Républicain", "La Marche", "Readers Diges"t, "Massif des Vosges"...) et a été rédacteur en chef du magazine "Alsaces Tendances" durant 5 ans, jusqu’en juin 2016.

Outre les types d'interventions mentionnés plus bas, Reza Afchar Naderi participe à des performances poétiques lors de festivals et à des concerts réunissant poésie et musique.

Bibliographie

Livres
• Ce jardin, tu en es l'air. Recueil de poésie coécrit avec Hassan Makaremi. Edition bilingue français-persan. Ed. L’Harmattan. Coll. Poètes des Cinq continents.
Juin 2015. 122 p.
• Aube nouvelle - Poètes libertaires d’Iran. Anthologie de poètes persans contemporains. Edition bilingue. Maison de la Poésie Rhône-Alpe et Le Temps des cerises. Coll. Bacchanales N° 54. Novembre 2015. 194 p.
• Les Nouvelles lettres persanes. Revue des littératures de langue française. N° 24 - 25. Co rédacteur en chef avec Ata Ayati. Ed. Riveneuve. Coll. « Riveneuve Continents ». Août 2018. 348 p.
• Histoire d’un mythe. Le forgeron dans le Livre des rois de Ferdowsi. Ed. L’Harmattan. Coll. Iran en transition. Mai 2018. 265 p.
• Le chant des Gilets Jaunes. Ed. Le Temps des cerises. 2018
• Chants patriotiques d’Iran. Edition bilingue. traduction et commentaires de 30 chants patriotiques d’Iran. Ed. L’Harmattan. Mars 2020.

Nouvelle
Publication d'une nouvelle sur Sadegh Hedayat, le plus grand romancier contemporain iranien, aux Editions du Coq à l’Ane.

Articles
Publications de ses poèmes et traductions de poésies dans les revues : « Commune », « Le temps des Cerises », « Faites entrer l’Infini » (association Louis Aragon), « Les Cahiers du sens », « Zone Sensible », « Secousse », « Souffles », "Apulée", "Riveneuve Continents".

EDITION
Direction du service rewriting, responsable du service rédactionnel pour la “Chronique de la France et des Français” aux Editions Larousse. Sept. - mai 1986

CONFERENCES
• Université : Sciences Po, INALCO (Langues O), Université de Grenoble, Université populaire de Lausanne.
• Touropérateur : Maison des Voyages, Intermèdes, Le Monde en direct
• Etablissements scolaires, rectorat, sur le thème de la poésie

EN COURS
• "Rendre la poésie populaire" (essai))
• Manuscrit en cours : un roman historiques sur les origines de l'Iran.
• Manuscrit en cours : 50 Sonnets sur le confinement.

A VENIR :
Accompagnement de circuits culturels en Iran comme guide conférencier sur le thème de la "poésie", avec les voyagistes : Intermèdes, Comptoir des orientalistes, Tech travel, Nomade aventure.

Extraits

L’Écriture
(Confinement - Vingt-cinquième acte)

Peu d’espace, du silence, pas de télévision
Une table, de quoi écrire, une réserve de café
Le réseau, pour ne pas demeurer tout à fait
Coupé de ce monde... telles sont mes provisions

Casanier, peu en quête d’ailleurs et d’évasions
Solitaire en un monde perdu et stupéfait
Ma nouvelle condition produit bien peu d’effet
Sur mon âme et mon corps ni la moindre collision

Je continue ma tâche prenante d’écriture
De notes par ici et par là de ratures
Tel un homme d’état en tête d’un ministère

En mon humble logis me voici retiré
Tel un homme de foi jour et nuit affairé
À écrire des sonnets du fond d’un monastère
-------------------------------------------------------

Hymne à la patrie

Pour que jeunesse revienne
O patrie
Cimetières en exil
Villages en déroute
Sentiers oubliés des ermites
Prés désertés des troupeaux
Ta vie s’en va
Embrassée par la racine séchée des saules

J’ai bu l’eau de l’oubli aux clairières sans âge
Le coq ne chante plus sur les murs des jardins
Les femmes ne vont plus aux champs dans leurs robes en fleur
Ni ne dispersent au vent la balle blonde des blés
Les enfants nus attendent sur le bord des chemins
Les caravanes se sont évanouies dans le sel et le sable
L’amour est aujourd’hui aux couleurs de la chaux
Que l’on passe au seuil des noces répudiées
Les toits, l’été, sont vides des oiseleurs
La turquoise du ciel a vieilli avant l’âge
Et les dieux font pleuvoir du plomb sur les vergers

Il était une fois…
Non, refermons les livres
En cage les canaris
Ont brisé leurs ailes et les miroirs
Faisons taire les conteurs
Adieu Ami
La paille et la poussière ont recouvert les puits
On ne verra plus les amoureux ensembles
L’heure a sonné du Grand Oubli
Les paupières sont enceintes de nuit
Les fontaines ne prendront plus
Dans leur chant frais les rires des enfants
Oublie-moi
Toi tes regards noyés sous le ciel des corbeaux
Moi mon cœur meurtri au heurtoir de ta porte
Je ne sais plus qu’attendre
Du fond de mes automnes
ô Patrie
Pour que jeunesse revienne
-------------------------------------------------------

Lieu de vie

Île-de-France, 94 - Val-de-Marne

Types d'interventions
  • Ateliers d'écriture en milieu scolaire
  • Rencontres et lectures publiques
  • Rencontres en milieu universitaire
  • Résidences
  • Rencontres en milieu scolaire