Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Résidences

Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature

photo Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature
Identité et historique

Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature
Suisse
http://www.fondation-janmichalski.com

Historique et missions Située en pleine nature, au pied du Jura vaudois, en Suisse, la Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature a été créée à l'initiative de Vera Michalski-Hoffmann en mémoire de son époux, afin de perpétuer leur engagement commun envers les acteurs de l'écrit. Sa mission est de favoriser la création littéraire et d'encourager le goût de lire à travers diverses actions et activités.
La Fondation Jan Michalski propose ainsi une véritable bibliothèque multilingue de 60000 ouvrages, ouverte à tous, trois expositions thématiques chaque année, des rencontres littéraires et théâtrales, un prix annuel de littérature mondiale, des soutiens financiers octroyés à des projets littéraires et, depuis le printemps 2017, des résidences d'écriture.
Pensée comme une petite cité à l'abri d'une canopée, la Fondation Jan Michalski offre un lieu de rencontres unique, tourné sur le monde, où se mêlent écrivains, artistes et public.

 

Structure organisatrice Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature

Année de création 2016

> Haut de page

Contact

Contact M. Guillaume Dollmann

Adresse Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature
En Bois Désert 10
CH-1147 Montricher
Suisse

Mel guillaume.dollmann@fondation-janmichalski.ch

Site ou page internet http://www.fondation-janmichalski.com

> Haut de page

Conditions

Durée du séjour Deux semaines, un, trois ou six mois. La durée du séjour demandée doit correspondre aux besoins du projet.

Genres littéraires Toutes écritures

Conditions d'accès Les résidences sont ouvertes à tout type d’écriture sans aucune restriction d'âge et de nationalité. Les débutants sont acceptés. Si écrivains et traducteurs sont accueillis en priorité, la Fondation reste ouverte à d’autres disciplines où l’écriture serait au centre du projet. Les séjours peuvent être effectués individuellement ou en binôme (écrivain-traducteur, écrivain-autre discipline, écrivain-écrivain, etc.).
L’évaluation des candidatures se fera sur la qualité du projet, l’adéquation entre le projet et la durée du séjour demandée ainsi que sur le parcours professionnel du candidat. Pour les candidats débutants, sur la qualité de leur projet et la motivation qu’ils sauront mettre en avant dans leur dossier.

Allocation Les résidents reçoivent une allocation forfaitaire de 1200 CHF par mois.

Participation financière Le petit déjeuner et le déjeuner sont assurés aux résidents par la Fondation. Leur voyage aller-retour depuis leur lieu d’habitation est également pris en charge.

Rencontres / Production Les résidents ont aussi la possibilité de participer aux activités culturelles organisées par la Fondation.

> Haut de page

Prochains dépôts de dossier

31 août 2018
Période : Février - Décembre 2019

Informations complémentaires En 2019, un pourcentage des résidences sera réservé au nature writing, une forme de fiction ou de non-fiction créative qui sensibilise à la nature, prépare à un mode de vie durable, et aide à comprendre de façon profonde les interconnections socio-environnementales et les conséquences des actions humaines sur la nature. Les séjours peuvent être effectués individuellement ou en binôme.


> Haut de page

Sessions en cours ou à venir

30 mai - 29 août 2018
Bénéficiaires Federica Chiocchetti (Italie)

Informations complémentaires Écrivaine, commissaire d’exposition et conférencière spécialiste de la photographie, née en 1983, Federica Chiocchetti est titulaire d’un master en littérature comparée du University College de Londres.



13 juin - 25 juillet 2018
Bénéficiaires Elisabeth Tonnard (Pays-Bas)

Informations complémentaires Née en 1973, Elisabeth Tonnard est une artiste et poète néerlandaise spécialisée dans les livres d’artistes, la photographie et la littérature. Depuis 2003, elle a publié plus de quarante ouvrages dont les textes et images extraits d’archives culturelles sont traités et organisés de façon à mettre en lumière leurs messages sous-jacents. Présentant chacune un concept particulier – du « livre invisible » au « livre piscine » –, ses œuvres figurent dans nombre de collections, et notamment celles du Centre Pompidou, de l’université de Colombia, du Getty Museum, de la bibliothèque du MoMA, de la New York Public Library et de la Tate Library. Elisabeth Tonnard s’est vu remettre plusieurs distinctions, dont récemment le Kleine Hans 2013. En 2014, le musée Van Abbemusem a présenté une rétrospective de ses ouvrages. En 2017, l’auteur signe une réinterprétation des poèmes de P.C. Boutens dans un opus expérimental intitulé De wolk qui paraît dans la série néerlandaise Slibreeks. La même année, elle publie Voor het ideaal, lees de schaal, son premier véritable recueil de poésie aux éditions belges het balanseer.



22 juin - 1er octobre 2018
Bénéficiaires Pablo Martín Sánchez (Espagne)

Informations complémentaires Né à Reus en Espagne en 1977, Pablo Martín Sánchez est l’auteur d’un recueil de nouvelles Fricciones (E.D.A., 2011), traduit en français sous le titre Frictions (La contre-allée, 2016) et de deux romans : El anarquista que se llamaba como yo (Acantilado, 2012, à paraître prochainement en anglais) et Tuyo es el mañana (Acantilado, 2016) paru en français sous le titre L’Instant décisif (La contre-allée, 2017). Il est membre de l’Oulipo depuis 2014 et réside actuellement à Barcelone, où travaille comme professeur d’écriture et de traduction.



4 - 25 juillet 2018
Bénéficiaires Sika Fakambi

Informations complémentaires Née au Bénin en 1976, Sika Fakambi est traductrice littéraire. Elle a vécu à Ouidah, Cotonou, Paris, Dublin, Sydney, Toronto, Montréal et réside à présent à Nantes. Sa traduction du roman de Nii Ayikwei Parkes, Notre quelque part, publiée aux éditions Zulma en 2014, est couronnée du prix Baudelaire et du prix Laure Bataillon. Chez Zulma ont paru ensuite ses traductions de l’anthologie Snapshots (recueil de six nouvelles saluées par le Caine Prize pour la littérature anglophone d’Afrique) et du recueil Love is Power, ou quelque chose comme ça de A. Igoni Barrett, puis elle a entrepris une nouvelle traduction de Their Eyes Were Watching God de Zora Neale Hurston. En 2017, elle a également créé la collection « Corp/us » aux éditions Isabelle Sauvage.
 Deuxième période de résidence : du 3 au 24 octobre 2018



11 juillet - 8 août 2018
Bénéficiaires Giorgio Fontana, Italie

Informations complémentaires Giorgio Fontana, né en 1981, est un écrivain italien, auteur notamment du roman Mort d’un homme heureux (prix Campiello 2014, traduit en français au Seuil en 2016). Il se consacre actuellement à un essai littéraire qui traite de son auteur favori, également sa plus grande source d’inspiration, Franz Kafka. Son ambition est de brosser un portrait plus complexe et plus authentique de l’écrivain tchèque, en se concentrant sur certains aspects négligés de son œuvre : le burlesque, la lutte contre le pouvoir et le combat pour la résistance (« même s’il n’y aura aucun salut »).



11 juillet - 8 août 2018
Bénéficiaires Sarah Bahr, Allemagne

Informations complémentaires Sarah Bahr est née en Allemagne en 1986 et vit en France depuis 2009. Formée aux Beaux-Arts de Lyon et à l’Institut des Études théâtrales appliquées de Gießen, elle poursuit des travaux à trajectoires multiples, qui prennent la forme de performances et de textes écrits en français. Elle a publié dans diverses revues et fait paraître un recueil de poésie intitulé Embâcle aux éditions Les petits matins (2015). Sa pièce Décompression Panama, ou comment survivre en milieu hostile sera créée en 2018 (Plateforme Locus Solus).



18 juillet - 15 août 2018
Bénéficiaires Chien-Cheng Hou, Taïwan

Informations complémentaires Hou Chien Cheng, né en 1981 à Kaohsiung City, Taïwan, est écrivain et artiste visuel. Il se consacre à l’autobiographie. En 2012, Hou entame une trilogie littéraire – Brown, Green et White – qui commente la vie de l’artiste tout en abordant des problèmes sociaux. Brown est publié en 2014, suivi de Green en 2016. Hou travaille actuellement à son troisième ouvrage intitulé White et à l’œuvre audiovisuelle qui l’accompagne. Il est établi à Berlin, en Allemagne.



1er août - 12 septembre 2018
Bénéficiaires Marie de Quatrebarbes, Yohanna My Nguyen

Informations complémentaires Née en 1984, Marie de Quatrebarbes est poète, éditrice et designer formée à l’École nationale supérieure des Arts décoratifs de Paris. Elle a publié Les pères fouettards me hantent toujours (Lanskine, 2012), La vie moins une minute (Lanskine, 2014), ainsi que des textes en revues. Son prochain livre Gommage de tête est à paraître aux éditions Eric Pesty. Ses textes ont été traduits en norvégien, en suédois, en anglais, en néerlandais et en arabe. Elle a cofondé la revue littéraire La tête et les cornes, et prépare une nouvelle collection de poésie étrangère en collaboration avec Eric Pesty.
Yohanna My Nguyen est typographe et compositrice, née en 1985. Ses productions prennent pour appui le texte dans ses différentes existences, questionnant la notion d’appropriation. Ses réalisations récentes prennent la forme d’une publication de textes autour du réalisateur Alain Cavalier, d’une série de compositions musicales à partir du travail d’Émile Cohl pour le musée d’Orsay et d’une installation sonore pour la bibliothèque de l’université Paris 8. Elle enseigne à la Haute École des arts du Rhin à Strasbourg.



15 août - 12 septembre 2018
Bénéficiaires Iosi Havilio (Argentine)

Informations complémentaires Écrivain et scénariste né à Buenos Aires en 1974, Iosi Havilio a suivi des études de philosophie, de musique et de cinéma. Il a publié plusieurs romans, dont Opendoor (Entropía, 2007), Estocolmo (Mondadori, 2010), Paraísos (Mondadori/Caballo de Troya, 2012), La Serenidad (Entropía, 2014) et Pequeña flor (PRH, 2015) paru en français sous le titre Petite fleur (jamais ne meurt) (Denoël, 2017). Ses œuvres ont été traduites en différentes langues. Il a également participé à divers anthologies, mises en scène et scénarios cinématographiques.



22 août - 21 novembre 2018
Bénéficiaires Laurent Perez

Informations complémentaires Né en 1980, historien de formation, ancien enseignant, Laurent Perez a fait depuis plusieurs années de l’écriture son activité principale. Parallèlement à divers projets personnels, dont un essai biographique sur Jean Arp, paru en 2016, il a fondé en 2011 la revue La lecture, avant de devenir un collaborateur régulier du cahier livres de la revue Artpress et plus occasionnellement de revues alsaciennes comme Poly et Les saisons d’Alsace. Il est par ailleurs traducteur littéraire et audiovisuel.



5 - 19 septembre 2018
Bénéficiaires Aleksander Kaczorowski

Informations complémentaires Né en 1969, Aleksander Kaczorowski est un auteur polonais et traducteur littéraire du tchèque. Parmi ses ouvrages les plus récents figurent Hrabal. Słodka apokalipsa [Hrabal. Une douce apocalypse] (2016) et Havel. Zemsta bezsilnych [Havel. Une revanche des impuissants] (2014). Il a également traduit des écrits de Bohumil Hrabal, Josef Škvorecký, Egon Bondy, Peter Demetz et Helga Weiss. Il a obtenu le prix Ambassador of New Europe en 2015 pour sa biographie de Václav Havel et le prix Václav Burian en 2016 pour sa contribution culturelle au dialogue des pays d’Europe centrale.



5 septembre - 19 décembre 2018
Bénéficiaires Violaine Bérot

Informations complémentaires Violaine Bérot, 50 ans, 6 romans. Vie et écriture sont depuis toujours entremêlées dans son parcours. Elle utilise ses émotions de femme pour écrire, ses ressentis, ses intuitions. Née dans la montagne pyrénéenne, quelques temps égarée en ville, la fille de la nature qu’elle est vite retournée à ses sources. Délaissant modernité et croissance contre élevage et vie sobre, elle réfléchit à ce que vivre en notre monde contemporain signifie et écrit sur nos errements.
https://violaineberot.wordpress.com/



19 septembre - 21 novembre 2018
Bénéficiaires Alain Serge Dzotap (Cameroun)

Informations complémentaires Alain Serge Dzotap est né le 18 septembre 1978 à Bafoussam au Cameroun. C’est sûr. Par contre, il ne sait pas à quelle heure. Ses premières histoires, il les lit dans ses livres d’école primaire. Depuis, il n’a plus arrêté d’en lire, de toutes les couleurs, venues des quatre coins du monde. Il a des histoires à lui en français, en anglais et en chinois, et il ne désespère pas de les voir un jour traduites en antilope, en petits cailloux du chemin ou en éléphant, trois langues en v.o.



19 septembre - 19 décembre 2018
Bénéficiaires Miriam Bird Greenberg (États-Unis)

Informations complémentaires Miriam Bird Greenberg, née en 1980, est l’auteur des recueils de poèmes All night in the new country, Pact-Blood, Fevergrass et récemment In the Volcano’s Mouth. Lauréate du prix Agnes Lynch Starrett 2015, elle a également obtenu plusieurs bourses du fonds NEA, de l’association Poetry Foundation et du Fine Arts Work Center. Ancienne bénéficiaire de la bourse Wallace Stegner, elle est aujourd’hui établie à Berkeley, où elle contribue depuis plusieurs années à la création de spectacles in situ spécialement imaginés pour un public restreint. Elle travaille actuellement à l’écriture d’un ouvrage de poésie ethnographique avec pour thèmes les migrants économiques et les demandeurs d’asile à Hong Kong.



19 septembre - 19 décembre 2018
Bénéficiaires Eliza Robertson (Canada)

Informations complémentaires Née en 1987, Eliza Robertson a étudié l’écriture créative à l’université de Victoria puis à l’université d’East Anglia, où elle obtient la bourse du Man Booker International Prize ainsi que le prix Curtis Brown. En 2013, elle remporte le prix consacrant l’écriture de nouvelles, le Commonwealth Short Story Prize, et a été sélectionnée pour les prix Journey et CBC Short Story. Intitulé Wallflowers, son premier recueil est nominé aux East Anglia Book Award et Danuta Gleed Short Story Prize, et élu coup de cœur de la rédaction du New York Times. Son premier roman Demi-Gods a paru à l’automne 2017 aux éditions Penguin Canada et Bloomsbury.



30 octobre - 19 décembre 2018
Bénéficiaires Bilia Bah (Guinée)

Informations complémentaires Né en 1980, Bilia Bah découvre le théâtre à travers le théâtre dit d’intervention, avant de suivre des ateliers d’écriture à Conakry et à Cotonou. Lauréat Visas pour la création en 2008, il a effectué plusieurs résidences en France et au Burkina. Il dirige la compagnie de théâtre La Muse depuis 2012 ainsi que le festival l’Univers des mots, qui accueille et accompagne des artistes francophones des quatre coins du monde, explorant les écritures dramaturgiques contemporaines. Il vit en Guinée où il écrit toujours pour le théâtre forum.
 



> Haut de page

Informations pratiques

Hébergement Les résidents se voient attribuer un logement individuel dans l’une des sept cabanes pour la durée nécessaire à la réalisation de leur projet d’écriture. Cette cabane leur permet de vivre de façon autonome. Pour les projets en binôme, chacun des deux lauréats se voit respectivement allouer une cabane. Six cabanes de la résidence font face au lac Léman et aux Alpes, la septième se tournant vers la forêt jurassienne. Une cabane fait office d’espace de cuisine, de vie en commun et de détente pour les écrivains. Une cabane est adaptée aux personnes à mobilité réduite. La Fondation Jan Michalski se trouve à environ 30 minutes de Lausanne et à une heure de Genève. Il est possible de venir en train depuis Morges jusqu’à la gare de Montricher.

Equipements La bibliothèque de la Fondation est mise à la disposition des résidents pendant la journée ainsi qu’un local commun où ils ont la possibilité de cuisiner et prendre leur repas ensemble. Des vélos sont également mis à leur disposition.

> Haut de page

Historique des bénéficiaires

2018
Volker Hagedorn (Allemagne), Matías Battistón (Argentine), Mireille Vignol (Australie-France), Miguel Del Castillo (Brésil), Theo Hakola (Etats-Unis), Ryszard Wojnakowski (Pologne), Nicolas Couchepin (Suisse), Emmanuel Adely, Constance Chlore, Frédéric Dumond, Sika Fakambi, Barbara Fontaine, Donatien Garnier, Marie Le Drian, Alban Lefranc, Denis Michelis

> Haut de page