Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Résidences

Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature

photo Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature
Identité et historique

Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature
Suisse
http://www.fondation-janmichalski.com

Historique et missions Située en pleine nature, au pied du Jura vaudois, en Suisse, la Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature a été créée à l'initiative de Vera Michalski-Hoffmann en mémoire de son époux, afin de perpétuer leur engagement commun envers les acteurs de l'écrit. Sa mission est de favoriser la création littéraire et d'encourager le goût de lire à travers diverses actions et activités.
La Fondation Jan Michalski propose ainsi une véritable bibliothèque multilingue de 70000 ouvrages, ouverte à tous, trois expositions thématiques chaque année, des rencontres littéraires et théâtrales, un prix annuel de littérature mondiale, des soutiens financiers octroyés à des projets littéraires et, depuis le printemps 2017, des résidences d'écriture.
Pensée comme une petite cité à l'abri d'une canopée, la Fondation Jan Michalski offre un lieu de rencontres unique, tourné sur le monde, où se mêlent écrivains, artistes et public.

 

Structure organisatrice Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature

Année de création 2016

> Haut de page

Contact

Contact M. Guillaume Dollmann

Adresse Fondation Jan Michalski pour l'écriture et la littérature
En Bois Désert 10
CH-1147 Montricher
Suisse

Mel guillaume.dollmann@fondation-janmichalski.ch

Site ou page internet http://www.fondation-janmichalski.com

> Haut de page

Conditions

Durée du séjour Deux semaines, un, trois ou six mois. La durée du séjour demandée doit correspondre aux besoins du projet.

Genres littéraires Toutes écritures

Conditions d'accès Délibérément ouvertes à tout type d’écriture, sans aucune restriction d'âge et de nationalité, les résidences accueillent en priorité écrivains et traducteurs mais restent accessibles à d’autres disciplines où l’écriture serait au centre du projet. Comme les années précédentes, un pourcentage des résidences sera réservé au nature writing, une forme de fiction ou de non-fiction créative qui sensibilise à la nature, prépare à un mode de vie durable, et aide à comprendre de façon profonde les interconnections socio-environnementales et les conséquences des actions humaines sur la nature. Les séjours peuvent être effectués individuellement ou en binôme.
L’évaluation des candidatures se fera sur la qualité du projet, l’adéquation entre le projet et la durée du séjour demandée ainsi que sur le parcours professionnel du candidat. Pour les candidats débutants, sur la qualité de leur projet et la motivation qu’ils sauront mettre en avant dans leur dossier.
Le dossier est à compléter en ligne à cette adresse : http://www.fondation-janmichalski.com/residence-pour-ecrivains/devenir-resident/.

Allocation Les résidents reçoivent une allocation forfaitaire de 1200 CHF par mois.

Participation financière Le petit déjeuner et le déjeuner sont assurés aux résidents par la Fondation. Leur voyage aller-retour depuis leur lieu d’habitation est également pris en charge.

Rencontres / Production Les résidents ont aussi la possibilité de participer aux activités culturelles organisées par la Fondation.

> Haut de page

Prochains dépôts de dossier

21 septembre 2021
Période : Février - Décembre 2022

> Haut de page

Sessions en cours ou à venir

4 août - 21 septmbre 2021
Bénéficiaires Sama Moayeri (Iran)

Informations complémentaires Étudiante à l’Université de Téhéran, Sama Moayeri est détentrice d’un Bachelor en communication visuelle et fait partie de la National Elites Foundation d’Iran. Elle enseigne également depuis deux ans l’histoire de l’art et la création visuelle. Férue d’arts, de littérature et d’histoire, elle est par ailleurs photographe et traductrice. Elle traduit actuellement l’ouvrage italien Il nome della madre de Roberto Camurri en farsi. 



11 août - 21 septembre 2021
Bénéficiaires Karol Lesman (Pays-Bas)

Informations complémentaires Traducteur, Karol Lesman, né en 1951 d’une mère néerlandaise et d’un père polonais, a étudié la littérature polonaise à Amsterdam et Cracovie, villes dans lesquelles il vit en alternance. Il a traduit plus de soixante ouvrages de prose et de poésie, parmi lesquels les œuvres des Prix Nobel Czesław Miłosz, Wisława Szymborska et Olga Tokarczuk. Il traduit actuellement le roman de Wiesław Myśliwski Ucho Igielne [Le chas de l’aiguille].



1er - 29 septembre 2021
Bénéficiaires Pablo Ingberg (Argentine)

Informations complémentaires Écrivain et traducteur littéraire argentin, Pablo Ingberg est né à Dolores en 1960. Il écrit dans divers genres : roman, poésie, essai et fiction pour la jeunesse. Il a traduit près d’une centaine d’ouvrages, du grec ancien, du latin, de l’anglais et de l’italien vers l’espagnol, dont Sappho, Sophocle, Virgile, Shakespeare, Jane Austen, Charles Dickens, Herman Melville, Walt Whitman, Edgar Allan Poe, Lewis Carroll, James Joyce, Virginia Woolf, Luigi Pirandello, Italo Svevo ou Alberto Nessi.



15 septembre - 13 octobre 2021
Bénéficiaires Rokus Hofstede (Belgique)

Informations complémentaires Rokus Hofstede, né en 1959 aux Pays-Bas, est un traducteur et essayiste néerlandais, résidant en Belgique. Ses traductions, aussi bien d’essais que de fictions, portent notamment sur des textes de Pierre Bourdieu, Roland Barthes, Annie Ernaux, Régis Jauffret, ainsi que l’intégralité des écrits de Pierre Michon. En 2015, en collaboration avec Martin Haan, il publie une nouvelle traduction de Du côté de chez Swann (Swanns kant op, Athenaeum – Polak & van Gennep). En 2019 a paru sa traduction de La grande peur dans la montagne de C.-F. Ramuz.



21 septembre - 13 octobre 2021
Bénéficiaires Patrick Barkham (Royaume-Uni)

Informations complémentaires Patrick Barkham, né en 1975, est un écrivain et journaliste britannique. Il collabore depuis vingt ans au Guardian comme rédacteur nature et a publié cinq ouvrages de nature writing chez Granta Books, dont The Butterfly Isles (2010), Badgerlands (2013, East Anglian Book Award), Coastlines (2015), Islander (2017, National Geographic Traveler Magazine 2018 Book of the Year) et Wild Child : Coming Home to Nature (2020).



22 septembre - 3 novembre 2021
Bénéficiaires Nadine Eghels

Informations complémentaires Née en 1957, Nadine Eghels a étudié la psychologie clinique à l’Université libre de Bruxelles avant d’entrer, en 1984, au Théâtre Varia où elle dirige la communication et organise des « journées particulières » autour des spectacles. En 1991, elle rejoint Jean-Pierre Vincent au théâtre Nanterre-Amandiers comme directrice de la communication. En 1999, elle crée TEXTES & VOIX et y conçoit depuis des lectures et rencontres littéraires, en collaboration avec de nombreux écrivains et comédiens.



28 septembre - 14 octobre 2021
Bénéficiaires Tim Mohr (États-Unis)

Informations complémentaires Écrivain et traducteur, Tim Mohr est spécialisé dans les sujets rock et punk. Il a traduit, de l’allemand à l’anglais, les ouvrages de Wolfgang Herrndorf, Alina Bronsky, Charlotte Roche ou encore Sybille Berg. Auteur d’une histoire du mouvement punk en RDA, Burning Down the Haus (Algonquin Books, 2018), il est aussi biographe de Gil Scott-Heron, de Duff McKagan des Guns N’ Roses ou encore de Paul Stanley du groupe Kiss. Il a par ailleurs été DJ à Berlin.



5 octobre - 15 décembre 2021
Bénéficiaires Lina Mounzer (Liban)

Informations complémentaires Lina Mounzer est une traductrice et écrivaine établie à Beyrouth. Son travail d’écriture est paru dans Bidoun, Warscapes, The Berlin Quarterly, The Paris Review, et Literary Hub, ainsi que dans différents recueils dont Hikayat : An Anthology of Lebanese Women’s Writing (Telegram Books, 2007) et Tales of Two Planets (Penguin Books, 2020), une anthologie de textes sur le climat et les inégalités. Elle traduit de l’arable vers l’anglais des fictions et des essais, notamment de l’écrivain algérien Salah Badis et des écrivains libanais Hassan Daoud et Chaza Charafeddine.



6 octobre - 10 novembre 2021
Bénéficiaires Lancelot Hamelin

Informations complémentaires Lancelot Hamelin, né en 1972, est comédien, metteur en scène, journaliste et auteur de théâtre, de fictions, de séries télé et de bande dessinée. Il a publié deux romans à L’Arpenteur, Le couvre-feu d’octobre (2012) et À la crête des vagues (2016), ainsi que chez Glénat les BD La mort aux yeux de cristal avec le dessinateur Etienne Oburie (2018) et Dans les eaux glacées du calcul égoïste avec le dessinateur Luca Erbetta (deux tomes, 2018 et 2020). De 2014 à 2018, il a travaillé sur la vie onirique, en résidence au théâtre Nanterre-Amandiers et à la Villa Médicis. Il mène actuellement une enquête collaborative sur un lieu psychiatrique médiéval d’Alep, avec un groupe de patients et le cinéaste Christophe Bisson.



6 octobre - 25 novembre 2021
Bénéficiaires Valentina Ramona de Jesús (Colombie)

Informations complémentaires Poète, traductrice et journaliste colombienne, Valentina Ramona de Jesús a grandi en Inde et a publié son premier recueil de poésie Dos metros cuadrados de piel aux Éditions KLAK en 2019. Ses nouvelles et textes poétiques sont par ailleurs parus dans diverses anthologies. Elle réside actuellement à Berlin et travaille sur la première traduction anglaise de l’étude Viaje a pie du philosophe colombien Fernando González Ochoa (1895-1964), issue d’une année de pérégrinations à travers son pays.



19 octobre - 15 décembre 2021
Bénéficiaires Cristina Rivera Garza (Mexique)

Informations complémentaires Écrivaine, critique, traductrice et historienne, Cristina Rivera Garza est née en 1964 à la frontière nord-est du Mexique, à Matamoros. Docteur en histoire de l’Amérique latine et professeure d’écriture créative en espagnol à l’Université de Houston, elle partage sa vie entre le Mexique et les États-Unis. Elle est l’auteure de six romans qui lui ont valu une reconnaissance internationale, dont Personne ne me verra pleurer (Phébus, 2013), lauréat du Meilleur Roman au Mexique en 2000 et du Prix Roger Caillois 2013 pour sa traduction en français. Son œuvre interroge le langage, la mémoire et le genre d’un point de vue transnational.



19 octobre - 15 décembre 2021
Bénéficiaires Yaghoub Yadali (Liban)

Informations complémentaires Yaghoub Yadali est un écrivain iranien, auteur de recueils de nouvelles et de romans. Il a travaillé comme producteur à la télévision iranienne jusqu’en 2007, quand sa condamnation à un an de prison pour avoir dépeint une relation adultère dans son roman Rituals of Restlessness (Phoneme, 2016, pour la traduction anglaise) le contraint à l’exil aux États-Unis. Il contribue aux médias Words Without Borders, Consequence Magazine, Sampsonia Way Magazine, et bénéficie notamment des programmes d’écrivains en résidence des Universités de l’Iowa et de Harvard, et de l’organisation City of Asylum, à Pittsburgh.



9 novembre - 15 décembre 2021
Bénéficiaires Céline Burnand (Suisse)

Informations complémentaires Artiste pluridisciplinaire, Céline Burnand a étudié les arts visuels à la Haute École d’art et de design (HEAD) à Genève, puis l’histoire de l’art, la littérature et l’histoire du cinéma à Lausanne, et enfin l’anthropologie visuelle à Berlin. Après quelques années de travail en Suisse et à l’étranger (San Francisco, Paris, Madrid), elle s’est installée au Caire en 2017 pour explorer les réalités sociales au-delà de son atelier et partage son temps entre enseignement, recherche en anthropologie et création visuelle.



> Haut de page

Informations pratiques

Hébergement Les résidents se voient attribuer un logement individuel dans l’une des sept cabanes pour la durée nécessaire à la réalisation de leur projet d’écriture. Cette cabane leur permet de vivre de façon autonome. Pour les projets en binôme, chacun des deux lauréats se voit respectivement allouer une cabane. Six cabanes de la résidence font face au lac Léman et aux Alpes, la septième se tournant vers la forêt jurassienne. Une cabane fait office d’espace de cuisine, de vie en commun et de détente pour les écrivains. Une cabane est adaptée aux personnes à mobilité réduite. La Fondation Jan Michalski se trouve à environ 30 minutes de Lausanne et à une heure de Genève. Il est possible de venir en train depuis Morges jusqu’à la gare de Montricher.

Equipements La bibliothèque de la Fondation est mise à la disposition des résidents pendant la journée ainsi qu’un local commun où ils ont la possibilité de cuisiner et prendre leur repas ensemble. Des vélos sont également mis à leur disposition.

> Haut de page

Historique des bénéficiaires

2021
Ariel Dilon (Argentine), Sacha Filipenko (Biélorussie), Madeleine Thien (Canada), Esther Cruz Santaella (Espagne), Márta Éles (Hongrie), Andrea Inglese (Italie), Diego Amando Moreno Garza (Mexique), Krystyna Dąbrowska (Pologne), Susana Moreira Marques (Portugal), Raluca Maria Hanea (Roumanie), Phoebe Power (Royaume-Uni), Serguei Lebedev (Russie), Guy Chevalley (Suisse), Asiya Wadud (États-Unis), Yann Apperry, Paul Besson, Anne Collongues, Mickaël Correia, Roxane Duru, Lucas Ferrero, Patrick Hersant, Marie-Eve Lacasse, Axel Sourisseau

2020
Julia von Lucadou (Allemagne), Pablo Ingberg (Argentine), Daniel Galera (Brésil), Jaspreet Singh (Canada), Valentina Ramona de Jesús (Colombie), Gabi Martínez (Espagne), Marina Skalova (France/Russie), Yaghoub Yadali (Iran), Francesca Ilaria Faiella (Italie), Yvonne Adhiambo Owuor (Kenya), Diego Olavarría (Mexique), Anna Bikont (Pologne), Susana Moreira Marques (Portugal), Nicholas Jubber (Royaume-Uni), Isabelle Sbrissa (Suisse), Oksana Zaboujko (Ukraine, Jennifer Croft (États-Unis), Suzanne Doppelt, Matthieu Duperrex, Célia Houdart, Marie-Eve Lacasse, Sabine Macher, Élodie Glerum (Suisse / Pays-Bas), Anita Rochedy

2019
Michaela Vieser (Allemagne), Boris Tilquin (Belgique), Sacha Filipenko (Biélorussie), Isaac Yuen (Canada), Shirin Barghnavard (Iran), Simona Mambrini (Italie), Michal Romanek (Pologne), Ramiro S. Osorio (Portugal), Christopher Howe (Royaume-Uni), Maria Mushtrieva (Russie), Dmitri Bortnikov (Russie/France), Adrien Gygax (Suisse), Raluca Antonescu (Suisse/Roumanie), Katja Petrowskaja (Ukraine), Ryan Ireland (États-Unis), Elisa Wouk Almino (États-Unis/Brésil), Fatin Abbas (États-Unis/Soudan), Margot Carlier, Laurent Cauwet, Camille De Toledo, Jocelyne Desverchère, Pierre Ducrozet, Sandra de Vivies & Élise Fouin, Sylvain Maestraggi, Fabienne Radi (Suisse) & Cyrille Martinez, Marie Nimier, Elisabeth Monteiro Rodrigues, Oliver Rohe, Frank Smith, Woosung Sohn (Corée du Sud)

2018
Volker Hagedorn (Allemagne), Iosi Havilio (Argentine), Mireille Vignol (Australie-France), Miguel Del Castillo (Brésil), Alain Serge Dzotap (Cameroun), Eliza Robertson (Canada), Pablo Martín Sánchez (Espagne), Theo Hakola (Etats-Unis), Bilia Bah (Guinée), Federica Chiocchetti (Italie), Elisabeth Tonnard (Pays-Bas), Ryszard Wojnakowski (Pologne), Nicolas Couchepin (Suisse), Miriam Bird Greenberg (États-Unis), Emmanuel Adely, Allemagne, Sarah Bahr, Violaine Bérot, Constance Chlore, Frédéric Dumond, Sika Fakambi, Barbara Fontaine, Giorgio Fontana, Donatien Garnier, Chien-Cheng Hou, Italie, Aleksander Kaczorowski, Marie Le Drian, Alban Lefranc, Denis Michelis, Yohanna My Nguyen, Laurent Perez, Marie de Quatrebarbes, Taïwan

> Haut de page