Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Résidences

Villa Marguerite Yourcenar. Centre de résidence d'écrivains européens

photo Villa Marguerite Yourcenar. Centre de résidence d'écrivains européens

Photo : Photothèque Conseil général du Nord

Identité et historique

Villa Marguerite Yourcenar. Centre de résidence d'écrivains européens
Nord
France
http://lenord.fr/villayourcenar

Historique et missions Située au cœur des Monts de Flandre, à la frontière avec la Belgique et à 40 km de Lille, la Villa Marguerite Yourcenar, Centre de résidence d'écrivains européens géré par le Conseil départemental du Nord, accueille chaque année, durant un à deux mois, des écrivains venus du monde entier pour y poursuivre ou y achever un manuscrit sur le site exceptionnel et verdoyant de l’ancienne propriété familiale de Marguerite Yourcenar (1903-1987) désormais classé Espace naturel sensible.
Peuvent poser leur candidature les auteurs ayant publié au moins un livre chez un éditeur professionnel. Tous les genres littéraires (roman, nouvelles, poésie, théâtre, essai, roman graphique, littérature jeunesse à partir de 12 ans, scénario, traduction d'œuvres littéraires) sont acceptés. Les candidats sont sélectionnés par un jury indépendant constitué de spécialistes et de personnalités issus du monde littéraire européen.

 

Manifestation littéraire La Villa Marguerite Yourcenar organise chaque année Les Saisons de la Villa.

Structure organisatrice Conseil départemental du Nord

Statut Collectivité territoriale

Année de création 1997

> Haut de page

Contact

Responsable Mme Marianne Petit, Responsable

Contact Mme Françoise Bultez, Médiatrice culturelle

Adresse 2266, route du Parc
59270 Saint-Jans-Cappel
France

Tel 03 59 73 48 90 / Fax 03 59 73 48 95

Mel villayourcenar@lenord.fr ; francoise.bultez@lenord.fr

Site ou page internet http://lenord.fr/villayourcenar

> Haut de page

Conditions

Durée du séjour Un à deux mois.

Sessions annuelles De mars à juillet et de septembre à novembre.

Date limite de dépôt de dossier 31 janvier.

Nombre de bénéficiaires Quinze à vingt auteurs (trois écrivains peuvent être accueillis simultanément).

Genres littéraires Toutes écritures, excepté les ouvrages collectifs, ceux concernant la recherche universitaire (thèses, travaux scientifiques...), les manuels scolaires et autres ouvrages didactiques ne relevant pas de la création littéraire.

Conditions d'accès Peuvent poser leur candidature les auteurs ayant publié chez un éditeur professionnel au moins un livre (les publications à compte d’auteur sont exclues). Les écrivains proposent deux périodes préférentielles pour leur séjour. L'équipe de la Villa Marguerite Yourcenar en tiendra compte pour l'établissement du planning de résidence (mars à juillet et septembre à novembre).
Cf. le dossier de candidature et le formulaire d'inscription.
Les dossiers de candidature sont évalués annuellement, en juin, par un jury indépendant de spécialistes et personnalités littéraires européens. 

Allocation Les écrivains résidents perçoivent une bourse d'environ 2000 euros par mois de présence effective. Cette bourse de résidence est versée par virement administratif, au plus tard 60 jours après le début du séjour.

Participation financière Un forfait de 300 euros est ajouté au montant de la bourse, pour la prise en charge des frais de déplacement. La Villa Marguerite Yourcenar offre aux écrivains résidents le logement, le petit déjeuner et le repas du soir, sauf weekends et jours fériés.

Rencontres / Production Les écrivains en résidence consacrent leur séjour à l'écriture d'un manuscrit. Ils sont également invités à participer à une ou plusieurs rencontres publiques lors d'évènements littéraires à la Villa Marguerite Yourcenar ou hors les murs (soirée littéraire mensuelle, rencontres scolaires, salon du livre, séance de dédicace en librairie, cafés littéraires...).

> Haut de page

Sessions en cours ou à venir

2 - 29 mai 2019
Bénéficiaires Françoise Henry

Informations complémentaires Françoise Henry connaît une carrière multiple ; tour à tour professeur d’allemand, secrétaire pour des maisons d’édition, comédienne sur les planches et pour la radio et doubleuse de films, elle est aussi dramaturge et romancière. En 1998, elle publie son premier roman, Journée d’anniversaire. Neuf autres suivront dans lesquels le ton oscille toujours entre puissance et délicatesse, gravité et sensibilité. Françoise Henry est aussi auteure de fictions pour France Inter et France Culture.
Derniers titres parus : Sans garde-fou, Grasset, 2013 ; Plusieurs mois d'avril, Gallimard, 2012 ; Le drapeau de Picasso, Grasset, 2010 ; Le rêve de Martin, Grasset, 2006, Finaliste du Femina, Prix Marguerite Audoux, Juste avant l’hiver, Grasset, 2006, Finaliste du Femina, Prix de la Fondation C. Oulmont, Prix de la ville d’Ambronay.
Résidence du 2.05 au 29.05 et du 04.11 au 03.12.2019.



2 - 29 mai 2019
Bénéficiaires Samantha Barendson

Informations complémentaires Née en Espagne d’un père italien et d’une mère argentine, Samantha Barendson partage son enfance entre les pays, les cultures et les langues. Elle vit aujourd’hui à Lyon, où elle a étudié la littérature hispano-américaine. Cet héritage polyglotte lui permet de composer dans plusieurs langues des textes riches de toutes les rencontres qu’elle fait. Auteure essentiellement de poésie, l’oralité et la transmission tiennent une place prégnante dans son travail. Son recueil Mon citronnier (prix René Leynaud en 2015), introspection
poétique sur le père qu’elle n’a pas connu, devient en 2017 un roman. Elle y décrit « les vides qu’elle cherche à combler au fil des pages, à coup de questions, de réminiscences
vagues, de recherches, de rêveries ».
Derniers titres parus : Mon citronnier, Jean-Claude Lattès, 2017 (français) ; Insomnies, en attente de publication, 2018 (français) ; Alto mare, en attente de publication, 2018 (italien) ; Machine arrière, La passe du vent, 2017 (français).



3 juin - 1er juillet 2019
Bénéficiaires Laura Pariani (Italie)

Informations complémentaires Née en Lombardie, Laura Pariani est diplômée d’histoire de la philosophie. Elle publie depuis 1993 des romans et recueils de nouvelles dans lesquels elle questionne les notions de marginalité et de métissage linguistique. Nourrie de la tradition orale paysanne, liée à l’Argentine terre d’émigration, elle réussit à unir particularismes régionaux et cosmopolitisme. Son œuvre, déjà importante et l’originalité de sa démarche la placent parmi les écrivains de référence dans l’Italie d’aujourd’hui. Laura Pariani est aussi scénariste et traductrice.
Sa résidence à la Villa Marguerite Yourcenar lui donnera l’occasion d’explorer à nouveau l’univers féminin, à travers les figures mythologiques de Phèdre et Ariane.
Derniers titres parus : Domani è un altro giorno » disse Rossella O’Hara, Einaudi, 2017 ; Caddi e rimase la mia carne sola, Effigie, 2017 ; Per me si va nella grotta oscura, Didattica attiva, 2016 ; Avec Nicola Fantini, Che Guevara aveva un gallo, Sellerio, 2016.



3 juin - 1er juillet 2019
Bénéficiaires Laurence Vilaine

Informations complémentaires Laurence Vilaine est née à Tours. Après des études universitaires d’anglais, elle parcourt les pays d’Europe de l’Est puis s’installe ensuite à Nantes pour se consacrer à des travaux journalistiques et à l’écriture de livres de voyage. Son premier roman, Le silence ne sera qu’un souvenir, est publié en 2011 chez Gaïa Éditions. À travers les confessions du personnage de Mikluš, son récit s’attache à l’histoire d’une communauté rom installée sur une rive slovaque du Danube. Pendant sa résidence à la Villa Marguerite Yourcenar,
elle travaillera à l’écriture d’un roman intitulé La Géante, du nom d’une montagne que deux femmes montent péniblement un soir d’hiver, « comme si une réponse attendait au sommet ».
Derniers titres parus : La Grande Villa, Gaïa, 2016 (roman) ; Apulée, Zulma, 2018 ; Étoiles d’encre, hors série « Au cœur de l’errance », Éditions chèvre-feuille étoilée, février 2018 (revues littéraires).



3 juin - 1er juillet 2019
Bénéficiaires Luc Tartar

Informations complémentaires Né à Saint-Omer, Luc Tartar a commencé par être comédien. Sa « fréquentation gourmande des plateaux de théâtre » est à l’origine de son écriture. Son univers est celui d’un « théâtre de la déglingue, tour à tour lapidaire et hémorragique, dédale de cris et de fous rires, dans lequel circule uneurgence absolue, celle de dire ce monde d’aujourd’hui qui nous échappe en même temps qu’il nous traverse de part en part. ».
Il a été auteur associé au théâtre d’Arras de 1996 à 2006 et son œuvre est traduite en anglais, espagnol, allemand, roumain, serbe, polonais et persan.
Derniers titres parus : Clémence, 2018 (roman) ;  Pièces de Théâtre : S’embrasent et Roulez jeunesse, Éditions Lansman, 2017 ; En majuscules, Éditions Théâtrales, 2016 ; Madame Placard à l’hôpital, Éditions Lansman, 2016 ; Journal : Les bassines, Éditions de l’Amandier, 2014.
Résidence du 03.06 au 01.07 et du 29.08 au 27.09. 2019.



3 juillet - 2 août 2019
Bénéficiaires François-Henri Désérable

Informations complémentaires Ayant grandi à Amiens, François-Henri Déserable fut joueur de hockey sur glace professionnel durant dix ans. À vingt-six ans, il publie un premier roman, Tu montreras ma tête au peuple, qui lui vaut le prix Amic de l’Académie Française et le prix littéraire de la vocation. Ses deux romans suivants couronneront ce succès précoce. Que sa passion pour l’histoire lui fasse écrire sur des guillotinés de la Révolution, un prodige des mathématiques mort en duel à 20 ans ou un personnage sorti d’un roman de Romain Gary, il ne cesse de nous dire
que « le pouvoir suprême de la littérature est de sortir les gens du tombeau ». Ses romans sont traduits dans une dizaine de langues.
Derniers titres parus : Un certain M. Piekielny, Gallimard, 2017 ; Evariste, Gallimard, 2015 ; Tu montreras ma tête au peuple, Gallimard, 2013.
Résidence du 03.07 au 02.08 et du 02.10 au 30.10. 2019.

 



3 juillet - 2 août 2019
Bénéficiaires Carine Fernandez

Informations complémentaires Fille de républicains espagnols, Carine Fernandez épouse à 16 ans un étudiant saoudien et s’expatrie au Moyen-Orient (Liban, Egypte, Arabie Saoudite). Après une thèse sur le « Voyage en Orient » de Nerval soutenue en 1983, elle rentre en France et commence à publier dans des revues ; un premier roman, La servante abyssine, paraît en 2003 chez Actes Sud.
Peinture sans concessions de la société saoudienne, le récit consomme sa rupture définitive avec ce pays et une partie de sa vie. Bien que sa connaissance intime du Moyen Orient ait inspiré nombre de ses romans et nouvelles, elle rejette la classification d’auteur « orientaliste ». Elle est actuellement enseignante et vit à Lyon.
Derniers titres parus : Mille ans après la guerre, Les Escales, 2017 ; Les routes prémonitoires, La Passe du vent, à paraître printemps 2018.



Mars - Novembre 2020

Informations complémentaires Sélection en cours.



> Haut de page

Historique des sessions

1er - 29 avril 2019
Bénéficiaires Gouzel Iakhina (Russie)

Informations complémentaires Gouzel Iakhina est née à Kazan, au Tatarstan (Russie). Elevée dans la culture tatare, le russe ne devient sa langue qu’une fois scolarisée. Elle étudie l’anglais et l’allemand à l’université de l’état Tatar, puis rentre en 1999 dans une école de cinéma à Moscou, se spécialisant dans l’écriture de scénarios. Après avoir été publiée dans plusieurs revues littéraires, elle sort en 2015 son premier roman : Zouleïkha ouvre les yeux. Magistral récit de vie par lequel elle renoue avec la grande fresque épique russe.
Derniers titres romans et récits parus : Дети мои (Mes enfants), Éditions AST, 2018 ; Zouleikha ouvre les yeux, Les Éditions Noir sur Blanc, 2017 ;  « Schweilpolt », publié dans le magazine Esquire (Moscou), juin 2016.



15 - 28 mars 2019
Bénéficiaires Anne Bourrel

Informations complémentaires Anne Bourrel vit et travaille à Montpellier. Auteure de romans noirs, de théâtre, de poésie et de nouvelles, elle est aussi performeuse et propose des lectures/spectacles autour de ses textes, accompagnée d’artistes et de musiciens. En 2012, avec Gran Madam’s, elle fait une entrée remarquée dans le monde des lettres qui la voit aujourd’hui lauréate de six prix littéraires. C’est sans doute sa passion dévorante pour le tango qui lui fait dire que « dans le tunnel des mots, elle cherche des entrées, des passages, des avancées. L’écriture est une route qu’elle a choisie pour avancer en glissant. Écrire, c’est glisser »
Derniers titres parus : Le dernier invité, Manufacture de livres, 2018 ; Voyez comme on danse, Manufacture des livres, 2018 ; L’invention de la neige, Pocket, 2017



28 février - 14 mars 2019
Bénéficiaires Geneviève Parot

Informations complémentaires Femme de théâtre puis professeure de lettres modernes, Geneviève Parot se fait remarquer avec son premier et intense roman, Trois sœurs. Elle se consacre aujourd’hui pleinement à l’écriture. À la Villa Marguerite Yourcenar, elle travaillera à un projet intitulé 33° Nord/29° Sud, mettant en parallèle le destin des passagers d’un avion s’abîmant dans la Méditerranée et celui de naufragés (volontaires ?) embarqués sur un frêle canot gonflable. Au cœur de ce roman et avec le style inventif et puissant qui la caractérise, la question des migrants sera abordée à travers « une écriture polyphonique mêlant les points de vue et les voix de ces derniers, à celles des passagers de l’avion, des habitants de l’île refuge, d’astronomes, d’opérateurs radio, ou de commentateurs… ».
Derniers titres parus : La Folie des solitudes, Gallimard, 2009 ; Neapolis, Éditions, Buchet-Chastel, 2008 ; Trois sœurs, Un long silence, Gallimard, 2005 (romans) ; « Les Lacs amers » dans Les Nouvelles Nuits, Editions Nestiveqnen, 2002 (nouvelle)
Résidence : du 28.02 au 14.03 et du 15.04 au 29.05.



28 février - 29 avril 2019
Bénéficiaires Abdelaziz Baraka Sakin (Autriche)

Informations complémentaires Né au Soudan, mais ses racines sont au Darfour et au Tchad, Abdelaziz Baraka Sakin est aujourd’hui réfugié politique en Autriche. Quand il reçoit en 2009 le prestigieux prix Tayeb Salih, ses livres sont aussitôt saisis et détruits par les autorités soudanaises. Conteur poétique du quotidien de son peuple, toute son écriture est un engagement pour la liberté. En résidence, il retrouvera le temps et la sérénité nécessaires à la poursuite d’un roman, inspiré de l’histoire de l’épopée de son grandpère. Abdelaziz Baraka Sakin collabore à plusieurs magazines en langue arabe et fait des traductions pour les demandeurs d’asile. Le messie du Darfour, fable cruelle sur la guerre des années 2000, est son premier roman publié en français.
Derniers titres parus :  The Jungo-Stakes of the Earth, Awraq Publishing House, Le Caire, 2009 (paraît en français chez Zulma en 2019) ; Manifesto of the Nubian Cock, Awraq Publishing House, Le Caire, 2016 ; The Khandarees, Awraq Publishing House, Le Caire, 2012 ; The Messiah of Darfur, Awraq Publishing House, Le Caire, 2012 ; “The Butcher’s Daughter”, une nouvelle, publiée dans The Book of Kharthoum, une anthologie de nouvelles soudanaises parue chez Comma Press en 2016.



28 février - 28 mars 2019
Bénéficiaires Celia Levi

Informations complémentaires Avec trois romans publiés, Celia Levi nous raconte l’époque et le monde dans lesquels nous vivons, où rêves et idéaux de naguère ont cédé la place à la brutalité et au cynisme. Ses personnages sont les protagonistes d’un monde qui a changé, et qui ne sera plus ; ses livres, des contes modernes aux dénouements amers. Quand tout menace de nous broyer, faut-il se battre ou abdiquer ? Ses origines familiales chinoises l’ont amené à traduire Liu Xiabo, Prix Nobel de la Paix en 2010. En peignant des personnages qui simultanément se découvrent et découvrent la réalité de leur environnement, Celia Levi cherche à renouveler le roman d’apprentissage dans une forme contemporaine et personnelle.
Derniers titres parus : Dix Yuans Un Kilo de Concombres, roman, édition Tristram, 2014 ; Intermittences, roman, édition Tristram, 2010 ; Les Insoumises, roman, édition Tristram, 2009
Résidence : du 28.02 au 28.03 et du 29.08 au 27.09.



> Haut de page

Informations pratiques

Hébergement De style néo-normand, la Villa Marguerite Yourcenar a été construite dans les années 1930. Elle peut accueillir simultanément trois écrivains en résidence individuelle. Elle comprend, au rez-de-chaussée, une cuisine, une bibliothèque-salle-à-manger, une grande salle réservée aux rencontres publiques et à l'étage, trois studios équipés d'une salle de bain, une salle informatique, un salon bibliothèque-télé-CD.

Equipements Ordinateur (accès internet), photocopieuse, bibliothèques, TV, lecteur CD, voiture, vélos, cuisine équipée, machine à laver…

* Apporter son ordinateur.

> Haut de page

Historique des bénéficiaires

2019
Abdelaziz Baraka Sakin (Autriche), Gouzel Iakhina (Russie), Anne Bourrel, Celia Levi, Geneviève Parot

2018
Sara Rosenberg (Argentine), Vladimir Vertlib (Autriche), Emmanuelle Pirotte (Belgique), Kenan Görgün (Belgique/Turquie), Angel de la Calle (Espagne), Irina Teodorescu (France/Roumanie), Nina Kéhayan (France/Russie), Pierre Adrian, Alexandre Bergamini, Laurent Contamin, Louis-Philippe Dalembert, Anne Gorouben, Nicolas Idier, Anaïs Llobet, Antoine Mouton, Paola Pigani, Pierre Puchot, Sonia Ristic, Patrice Robin, Maxime Rovere, Lenka Hornakova-Civade (France/République Tchèque)

2017
Sidonia Bauer (Allemagne), Victor del Arbol (Espagne), Amanda Michalopoulou (Grèce), Jānis Jonevs (Lettonie), Lidia Jorge (Portugal), Saleh Diab (Syrie), Andreï Kourkov (Ukraine), Laure Anders, Violaine Bérot, Pierre Ducrozet, René Guitton, Gaspard-Marie Janvier, Denis Michelis

2016
Ricardo Romero (Argentine), Geneviève Damas (Belgique), Sanja Lovrencic (Croatie), Françoise Major (Québec/Mexique), Anneli Furmark (Suède), Franck Balandier, Miguel Bonnefoy, Veronika Boutinova, Roberto Ferrucci, Nadine Laporte, Karim Miské, Robert Rapilly, Marion Richez, Emmanuel Ruben, Nils Trede, Marie de Varney

2015
Julia Schoch (Allemagne), Ariel Dilon (Argentine), Karla Suarez (Cuba/Portugal), Núria Perpinyà (Espagne), Makenzy Orcel (Haïti), Eva Almassy (Hongrie/France), Karthika Naïr (Inde/France), Ales Steger (Slovénie), Mario Campana (Équateur/Espagne), Claire Audhuy, Dominique Bromberger, Richard Couaillet, Marie-Christine D’Welles, Philippe Fusaro, Lancelot Hamelin, Marc Molk

2014
Hernán Ronsino (Argentine), Guillermo Roz (Argentine/Espagne), Ara de Haro (Espagne), Bah Mamadou Malal (Guinée/Belgique), Amruta Patil (Inde), Yigit Bener (Turquie), Rafael Cadenas (Venezuela), Tuyêt-Nga Nguyên (Vietman/Belgique), Claudine Aubrun, Véronique Brindeau, Olivier Brunhes, David Homel (États-Unis/ Canada), Julia Deck, Kaoutar Harchi, Maria Poblete, Alice Zeniter

2013
Caroline Lamarche (Belgique), András Petöcz (Hongrie), Marlena Braester (Israël), Catherine Lovey (Suisse), Brian Chikwava (Zimbabwe/GrandeBretagne), Joël Baqué, Paule du Bouchet, Éric Chauvier, Frank Deroche, Pascale Fautrier, Olivier Germain-Thomas, Guillaume Jan, Nikola Madzirov (République de Macédoine), Alice Seelow, Malika Wagner

2012
Alain Bertrand (Belgique), Juan Antonio Gonzalez Iglesias (Espagne), Dimitris Nollas (Grèce), Jean-Lorin Sterian (Roumanie), Kjell Eriksson (Suède), Asli Erdoğan (Turquie), Françoise Arnault, Hervé Carn, Christophe Fourvel, Stéphanie Hochet, Emmanuel Jaffelin, Emanuelle Delle Piane (Italie / Suisse), Anne-Constance Vigier

2011
Arezki Mellal (Algérie), Rouja Lazarova (Bulgarie/France), Myriam Montoya (Colombie/France), Juhyun Choi (Corée-du-Sud/France), Kazimierz Brakoniecki (Pologne), Gabriela Adamesteanu (Roumanie), Patrick Ourednik (République-tchèque/France), Eddy L.Harris (États-Unis/France), Patrick Autréaux, Joël Bastard, Amina Danton, Olivier Grojnowski, Lorette Nobécourt, Marc Pautrel

2010
Maria Eugenia Almeida (Argentine), Merete Pryds Helle (Danemark), Jesus Ferrero (Espagne), Ersi Sotiropoulos (Grèce), Attila Bartis (Hongrie), Abdelmajid Benjelloun (Maroc), Lidia Amejko (Pologne), Draco Jancar (Slovénie), Gisèle Bienne, Denis Grozdanovitch, Bertrand Leclair, Diane Meur, Stéphane Michaka, Corinne Roche, Minna Sif, Béatrice Wilmos

2009
Noni Benegas (Espagne), Tobias Hill (GB), Gabor Csordas (Hongrie), Carmen Véronica Steiciuc (Roumanie), Alain Nadaud (Tunisie), Sema Kaygusuz (Turquie), Samira El Ayachi, Sylvie Deshors, Tanguy Dohollau, Daniel Grojnowski, Jérôme Leroy, Vivian Lofiego, Hervé Mestron, Sélim Nassib, Christiane Rolland Hasler

2008 Stéphane Audeguy, Frédéric Boudet, Jean-Moïse Braitberg, Didier Cornaille, Abha Dawesar, Philippe Denis, Christine Flament, Vanessa Gault, Philippe Lacoche, Michèle Lesbre, Antoine Piazza, Danièle Saint-Bois, Morgan Sportès, Agata Tuszinska, Bart Van Loo, Hyam Yared

2007 Frank Adam, Roberto Alajmo, Carlos Batista, Sabine Bouyala, John Burnside, Lambros Couloubaritsis, Christophe Etematzadeh, José Manuel Fajardo, Christian Ganachaud, Simonetta Greggio, Anne Sophie Jacouty, Dan Lungu, Timour Muhidine, Caroline Price, Foulek Ringelheim, Jean-Marc Turine, Lourdes Ventura

2005-2006 Dmitriev Andreï, Johnston Adrew, O'Faolain Nuala, Stefani Rémi, Salzman Eva, Snajder Slobodan, Bérès Stanislaw, Daoud Zakya, Volante Michela, Rosa Mendes Pedro, Jourde Pierre, Kanor Fabienne, Noiville Florence, Delecroix Vincent, Saïd, Suel Lucien, Ikonnikov Alexandre

2004-2005 Sébastien Ortiz, Virginie Reisz, John Retallack, Paul Nizon, Marc-Alfred Pellerin, Jean-Pierre Spilmont, Claudine Galea, Akli Tadjer, Fatou Diome, Alexandre Stamatis, Fouad Laroui, François Perche, Thorsten Becker, Soumya Ammar Kodja, Marie Le Drian

2003-2004 Eduardo Berti, Vincent Borel, Tereza Brdechova, Laszlo Darvasi, Manfred Flügge, Dorota Maslowska, Boris Pahor, Sandra Petrignani, Isabelle Rossignol, Mikhail Shishkin, Michèle Sigal, Luan Starova, Magdalena Tulli

2002-2003 Claude Duneton, Elsa Osorio, Martina Wachendorff, Antonio Soler, Jean-Paul Dekiss, Jacques Gélat, Patrice Delbourg, Florence Delaporte, Marie-Hélène Lafon, Elisabetta Rasy, Zafer Senocak, Marinella Carosso

2001-2002 Denitza Bantcheva, Nadine Ribault, Abdelkader Djemai, Nicolas Bokov, Parviz Khazrai Seguier, Lise Martin, Eric Laurrent, Eric Durnez, Anca Cristofovici, Alesandro Barbero, Luuk Gruwez, Colette Nys Masure, Hans Christoph Buch, Jean Rolin

2000-2001 Stefan Hertmans, Christophe Huysman, Philippe Beaussant, François Cheng, Juan de Luis, Mark Kharitonov, Jachym Topol, Ippolita Avalli, Sophie Kepes, Kader Abdollah, Sylvie Richter, Fatima Gallaire, Jacques Serena, Mona Thomas

1999-2000 Hélène Lenoir, Stefan Ludmilla Wieszner, Paul Emond, Pentti Holappa, Esther David, Jordan Plevnes, Michèle Lesbre, Nadine Diamant, Pascale Tison, Sylvie Doizelet, Sylvie Germain, Gisèle Pineau, Anouar Benmalek

1998-1999 Nedim Gursel, James Woodall, Olga Tokarczuk, Olivier Charneux, Anna-Maria Carpi, Fatos Kongoli, Marek Bienczyck, Eduardo Manet, Patrick Deville, Susan Wicks Collins, Nedim Gursel, Véra Feyder, Olivier Bleys, Charles Juliet

1997-1998 Annie Saumont, Ludmila Oulitskaja, Jean-Claude Pirotte, Nina Malinovski, Xavier Bazot, Dominique Noguez, Helena Sinervo, Philippe de La Genardière, Philippe Braz, Peter Lengyel

> Haut de page