Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Résidences

Villa Marguerite Yourcenar. Centre de résidence d'écrivains européens

photo Villa Marguerite Yourcenar. Centre de résidence d'écrivains européens

Photo : Photothèque Conseil général du Nord

Identité et historique

Villa Marguerite Yourcenar. Centre de résidence d'écrivains européens
Nord
France
http://lenord.fr/villayourcenar

Historique et missions Située au cœur des Monts de Flandre, à la frontière avec la Belgique et à 40 km de Lille, la Villa Marguerite Yourcenar, Centre de résidence d'écrivains européens géré par le Conseil départemental du Nord, accueille chaque année, durant un à deux mois, des écrivains venus du monde entier pour y poursuivre ou y achever un manuscrit sur le site exceptionnel et verdoyant de l’ancienne propriété familiale de Marguerite Yourcenar (1903-1987) désormais classé Espace naturel sensible.
Peuvent poser leur candidature les auteurs ayant publié au moins un livre chez un éditeur professionnel. Tous les genres littéraires (roman, poésie, théâtre, essai, BD, littérature jeunesse…) sont acceptés. Les candidats sont sélectionnés par un jury indépendant constitué de spécialistes et de personnalités issus du monde littéraire européen.

 

Manifestation littéraire La Villa Marguerite Yourcenar organise chaque année Les Saisons de la Villa.

Structure organisatrice Conseil départemental du Nord

Statut Collectivité territoriale

Année de création 1997

> Haut de page

Contact

Responsable Mme Marianne Petit, Responsable

Contact Mme Françoise Bultez, Médiatrice culturelle

Adresse 2266, route du Parc
59270 Saint-Jans-Cappel
France

Tel 03 59 73 48 90 / Fax 03 59 73 48 95

Mel villayourcenar@lenord.fr ; francoise.bultez@lenord.fr

Site ou page internet http://lenord.fr/villayourcenar

> Haut de page

Conditions

Durée du séjour Un à deux mois.

Sessions annuelles De mars à juillet et de septembre à novembre.

Date limite de dépôt de dossier 31 janvier.

Nombre de bénéficiaires Quinze (trois écrivains peuvent être accueillis simultanément).

Genres littéraires Toutes écritures, excepté les ouvrages collectifs, ceux concernant la recherche universitaire (thèses, travaux scientifiques...), les manuels scolaires et autres ouvrages didactiques ne relevant pas de la création littéraire.

Conditions d'accès Peuvent poser leur candidature les auteurs ayant publié chez un éditeur professionnel au moins un livre (les publications à compte d’auteur sont exclues). Les écrivains proposent deux périodes préférentielles pour leur séjour. L'équipe de la Villa Marguerite Yourcenar en tiendra compte pour l'établissement du planning de résidence (mars à juillet et septembre à novembre).
Cf. le dossier de candidature.
Les dossiers de candidature sont évalués annuellement, en juin, par un jury indépendant de spécialistes et personnalités littéraires européens. 

Allocation Les écrivains résidents perçoivent une bourse d'environ 2000 euros par mois de présence effective. Cette bourse de résidence est versée par virement administratif, au plus tard 90 jours après le début du séjour.

Participation financière Un voyage (aller-retour) des écrivains résidents depuis une adresse en Europe est pris en charge par le Conseil départemental du Nord. Le secrétariat de la Villa se charge de l’achat des billets ou s’occupe du remboursement des frais kilométriques en cas d’utilisation du véhicule personnel. La Villa Marguerite Yourcenar offre aux écrivains résidents le logement, le petit déjeuner et le repas du soir, sauf weekends et jours fériés.

Rencontres / Production Les écrivains en résidence consacrent leur séjour à l'écriture d'un manuscrit. Ils sont également invités à participer à une ou plusieurs rencontres publiques lors d'évènements littéraires à la Villa Marguerite Yourcenar ou hors les murs (soirée littéraire mensuelle, rencontres scolaires, salon du livre, séance de dédicace en librairie, cafés littéraires...).

> Haut de page

Sessions en cours ou à venir

31 août - 27 septembre 2018
Bénéficiaires Nina Kéhayan (France/Russie)

Informations complémentaires Nina Kéhayan est née en France en 1946. Agrégée de russe, elle a enseigné la langue, la littérature et la civilisation russes à Marseille, ville où elle réside toujours. Elle est également traductrice de littérature russe contemporaine. Avec son mari, le journaliste et écrivain Jean Kéhayan, et leurs deux enfants, elle passera deux ans à Moscou. Ils en rapporteront un témoignage à deux voix très intéressant sur la société soviétique qui remporta un vif succès en France et à l’étranger, intitulé Rue du Prolétaire rouge, paru au Seuil en 1978. Ils écriront ensemble encore deux autres ouvrages sur ce sujet : Le Chantier de la place rouge, Seuil 1988, et La Complainte du dernier kolhoze, Seuil 1995. Son roman, Un Soldat dans la neige, est paru aux éditions L’Aube en 1994. Elle est enfin l’auteure d’un récit, Tauba, Juive de Bessarabie à Paris paru en 2016 aux éditions Le Bord de l’eau.



31 août - 27 septembre 2018
Bénéficiaires Irina Teodorescu (France/Roumanie)

Informations complémentaires Irina Teodorescu est née à l’Est où elle a appris les chats, la poésie, les cerisiers et les gens qui dorment à quatre la nuit. À 19 ans, elle débarque et s’installe à Paris alors qu’elle ne parlait pas un mot de la langue de Molière. Elle vit depuis 18 ans entre Paris et Rennes, entre l’écriture et le dessin, entre une pièce de théâtre et un quatrième roman.
Dans ses écrits, Irina Teodorescu fait preuve d’une entraînante énergie narrative. Avec légèreté et grâce, elle dépeint un monde très coloré, tantôt réaliste, tantôt presque irréel et imaginaire, dont l’écriture se fait habilement l’écho. Son deuxième roman, Les Etrangères, est une fable lumineuse et onirique, tandis que son premier, La Malédiction du bandit moustachu, est un conte disjoncté et tragique qui se lit en souriant. Son troisième roman, Celui qui comptait être heureux longtemps, paraîtra en 2018 aux éditions Gaïa.



31 août - 30 octobre 2018
Bénéficiaires Antoine Mouton

Informations complémentaires Antoine Mouton est né en 1981. Son premier livre, Au Nord tes parents, publié aux éditions La Dragonne en 2004, remporte le Prix des Apprentis et Lycéens de la Région PACA. Il écrit des romans, des nouvelles, de la poésie et travaille parfois pour le théâtre. Ses textes donnent souvent lieu à des performances, en collaboration avec des musiciens, une chorégraphe, ou seul. Il est actuellement libraire au théâtre de la Colline à Paris. En 2008, est publié Berthe pour la nuit, en 2011, Où vont ceux qui s’en vont ?, aux éditions la Dragonne. En 2013, le récit intitulé Les chevals morts, est publié aux éditions Les Effarées. En 2015, son roman, Le metteur en scène polonais, paraît chez Christian Bourgois éditeur. En 2017, paraissent deux récits : Chômage monstre, aux éditions de La Contre-Allée, et Imitation de la vie, chez Christian Bourgois éditeur.



1er - 30 octobre 2018
Bénéficiaires Nicolas Idier

Informations complémentaires Agrégé d’histoire et docteur en histoire de l’art (Paris-Sorbonne), Nicolas Idier est sinologue et membre du Centre de Recherche sur l’Extrême-Orient de Paris IV Sorbonne. Il a également été attaché culturel à l’ambassade de France en Chine et officie actuellement à New Delhi, en tant que Directeur du Bureau du Livre au sein de l’Institut français en Inde. Il vit actuellement à New Delhi, véritable « précipité de vie humaine » selon ses propres mots. Les ouvrages qu’il a écrits et/ou dirigés démontrent son attirance pour la culture de l’Extrême-Orient, à l’image de Shanghai. Histoire, promenade, anthologie et dictionnaire publié à l’occasion de l’exposition universelle de 2010. Ses romans, tels La Ville noire publié en 2011 aux éditions de Corlevour et La musique des pierres (éditions Gallimard, 2013), font partie des sélections des grands prix.



1er - 30 octobre 2018
Bénéficiaires Sara Rosenberg (Argentine)

Informations complémentaires Écrivaine et dramaturge, Sara Rosenberg est née en Argentine, dans la province de Tucumàn. Elle réside aujourd’hui à Madrid.
Auteure de nombreux romans et de pièces de théâtre, elle évoque, notamment dans son premier roman Un fil rouge (Un hilo rojo) publié aux éditions de la Contre-Allée en 2012, quelques éléments de son passé, en particulier son engagement politique au cours des années 70. Sara Rosenberg a vécu la difficile situation politique de l’Argentine puisqu’elle a été arrêtée et emprisonnée pendant trois ans. Son crime : être une jeune militante de gauche dans un pays qui sombre alors dans la dictature, en particulier dans la province dont elle est originaire. Tous ses écrits révèlent son engagement politique et sociétal. Scénariste, directrice artistique et créatrice, elle a exposé ses œuvres à Madrid, Paris, Buenos Aires…Son dernier ouvrage, Contre-jour, est paru aux éditions de la Contre-Allée en 2017.



2 - 30 novembre 2018
Bénéficiaires Alexandre Bergamini

Informations complémentaires Alexandre Bergamini, écrivain et poète né en 1968, est également un grand voyageur. Il a publié des récits âpres et denses, Sang damné (Seuil, 2011) où il évoque les années Sida, le procès du sang contaminé et le sort des malades et Quelques roses sauvages (Arléa en 2015), où il retrace l’histoire d’une photographie de deux jeunes survivants des camps nazis. Alexandre Bergamini a également publié en 2003 Autopsie du sauvage chez Dumerchez, avec des dessins réalisés par Pierre Buraglio, Retourner l’infâme et Cargo Mélancolie chez Zulma en 2005 et 2008, Asile chez Dumerchez en 2011, Nue india, journal d’un vagabond chez Arléa en 2014. Écrivain solitaire et errant, il préfère l’écriture à la publication, il écrit beaucoup et publie peu. Il pense comme Ibsen qu’« écrire c’est prononcer une sentence contre soi-même ».

 



2 - 30 novembre 2018
Bénéficiaires Lenka Hornakova-Civade (France/République Tchèque)

Informations complémentaires Née en République Tchèque, Lenka Hornakova-Civade mène un cursus en économie et entreprend, en parallèle, des études de philosophie à Prague.
Elle voyage ensuite en Europe et s’installe à Paris. Passionnée d’art et de dessin, elle suit les cours à l’école des Beaux-Arts. En 1998, elle part en Provence et rejoint un cercle d’artistes internationaux. Elle obtient une licence d’arts plastiques en 2009 et expose en France et en République tchèque.
Son premier livre paraît en tchèque en 2010. Suivent d’autres livres comme Praha–Paríž avec Anne Delaflotte Mehdevi publié en France sous le titre Entre Seine et Vltava en 2014. Elle écrit et enregistre pour la radio tchèque des commentaires, feuilletons et nouvelles. En 2016, elle publie son premier roman écrit en français, Giboulées de soleil. Le roman a obtenu le Prix Renaudot des Lycéens en 2016.



Mars - Novembre 2019

Informations complémentaires Sélection en cours.



> Haut de page

Historique des sessions

2 - 30 juillet 2018
Bénéficiaires Pierre Puchot

Informations complémentaires Journaliste reporter pour La Croix puis Mediapart, spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient auxquels il a consacré plusieurs ouvrages dont Le combat nous a été prescrit, une histoire du jihad en France, éditions Stock, 2017, ouvrage co-écrit avec Romain Caillet, Pierre Puchot est aussi écrivain et a publié sonpremier roman La traversée du chien, éditions Galaade, en 2014.



2 - 30 juillet 2018
Bénéficiaires Laurent Contamin

Informations complémentaires Laurent Contamin est auteur, metteur en scène et comédien. Il a publié une vingtaine de pièces de théâtre jouées en Europe, en Amérique et en Afrique. Il explore, dans son écriture textuelle et scénique, le théâtre de marionnettes, l’ombre, le cirque, la danse, et écrit également pour la radio : ses fictions et/ou documentaires sont diffusés sur France Culture, France Inter, la première/RTBF. Il publie des recueils de nouvelles et de poésie, adapte et met en scène Claudel, Saint-Exupéry, Rilke, Kleist, Büchner et Bosco. Il est lauréat de la Villa Médicis Hors les Murs, boursier du Centre National du Théâtre et du Centre National du Livre, lauréat des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre. Il enseigne l’art dramatique en conservatoire et anime de nombreux ateliers d’écriture et de théâtre.



1er - 28 juin 2018
Bénéficiaires Maxime Rovere

Informations complémentaires Élève de l’École Normale Supérieure et de l’École du Louvre, Maxime Rovere enseigne actuellement la philosophie à la Pontifícia Universidade Católica de Rio de Janeiro au Brésil. Spécialiste de Spinoza, il a écrit Spinoza. Méthodes pour exister (CNRS Éditions, 2010) et Le Clan Spinoza (Flammarion,2017), liant ainsi littérature et philosophie. Il a commencé la traduction complète des œuvres du célèbre philosophe hollandais en publiant sa Correspondance en 2010. Par ailleurs, il poursuit une abondante activité de traducteur littéraire (V. Woolf, E. Wharton,etc.) et d’écrivain pour la jeunesse en publiant récemment Les Souvenirs du Vieux Chêne (Éditions Milan).



1er juin - 30 juillet 2018
Bénéficiaires Anne Gorouben

Informations complémentaires Née à Paris en 1959, cette artiste crée des œuvres singulières et poétiques, mêlant les images aux mots et textes. Exposées en France et à l’étranger, ses œuvres figurent dans des collections publiques et privées. Diplômée de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, section peinture, elle commence sa carrière d’artiste en travaillant surtout aux pastels, parfois en format monumental. Ses œuvres se nourrissent de ses lectures, notamment des œuvres de Kafka, Rilke ou de Proust qu’elle affectionne : les titres donnés à ses créations picturales révèlent à quel point la littérature devient source d’inspiration ou d’accompagnement. Le pas est franchi en 2011 avec le livre 100, boulevard du Montparnasse, publié aux éditions Les Cahiers dessinés, où elle mêle œuvre écrite et dessinée, puis avec la parution en 2015 de Mon Kafka aux éditions Encre Marine, fragments du Journal dessinés. Anne Gorouben prépare la suite de son premier livre qui devrait paraître aux Cahiers Dessinés en 2018.



3 - 30 mai 2018
Bénéficiaires Louis-Philippe Dalembert

Informations complémentaires Né en Haïti en 1962, Louis-Philippe Dalembert débute son voyage littéraire par la poésie. Écrivain d’expression française et créole, il publie son premier recueil de poésie à l’âge de dix neuf ans. Il obtient son diplôme de lettres classiques à l’École Normale Supérieure de Port-au-Prince, travaille comme journaliste puis s’installe à Paris où il obtient un doctorat en littérature comparée.
Actuellement, il vit entre Port-au-Prince et Paris. Son voyage littéraire s’ouvre sur de nouveaux horizons : Louis-Philippe Dalembert s’essaie à tous les genres littéraires (romans, essais, nouvelles…). Son œuvre variée et reconnue lui vaut de nombreuses distinctions : Chevalier des Arts et des Lettres en 2010, son œuvre a été maintes fois primée. En 2017, il est lauréat du prix Orange. Son dernier roman, Avant que les ombres s’effacent, publié en 2017 chez Sabine Wespieser, est un parcours à la fois dans le temps et dans l’espace entre la Pologne et Haïti dans lequel il offre ses talents de conteur.



3 - 30 mai 2018
Bénéficiaires Kenan Görgün (Belgique/Turquie)

Informations complémentaires Kenan Görgün est une idée. Parfois Belge, parfois Turc. Né à Gand en 1977 dans une famille modeste et multilingue, il développe des romans, des essais et des nouvelles pour en faire des récits addictifs et incisifs. Auteur prolifique, son dernier roman, Delia on mymind, est publié chez maelstrÖm, boutiquelibrairie et maison d’édition bruxelloise, et reçoit le Prix Marcel Thiry en 2016.
Son dernier recueil de nouvelles, Le détecteur de mes songes, est paru aux éditions Quadrature en 2016 et a été couronné du prix Franz de Wever de l’Académie Royale de Belgique récompensant le meilleur recueil de nouvelles de l’année. Si vous cherchez l’auteur, l’application KenanGörgünGo vous permettra de le situer vers Liège, mais ce n’est pas si sûr : Kenan Görgün est une idée, et les idées circulent.



1er mai - 28 juin 2018
Bénéficiaires Vladimir Vertlib (Autriche)

Informations complémentaires Né à Leningrad en 1966, Vladimir Vertlib quitte l’URSS avec sa famille et sillonne une grande partie de l’Europe avant de s’installer de manière plus pérenne en Autriche. Ces nombreuses migrations ont profondément marqué l’écrivain. Il a ensuite suivi un cursus en économie politique à l’Université de Vienne et commence sa carrière professionnelle dans différents secteurs. En 1993, il se lance dans l’écriture et son premier livre est publié en 1995. Son ouvrage le plus connu est L’Étrange mémoire de Rosa Masur, publié en allemand en 2001 et traduit en français en 2016 aux éditions Métailié : il a reçu pour ce roman le prix Anton Wildgans. Son dernier roman, Lucia Binar et l’âme russe, sera publié en français aux éditions Métailié en 2018.



Avril 2018
Bénéficiaires Anaïs Llobet

Informations complémentaires Écrivaine et journaliste installée à Moscou, Anaïs Llobet est née en 1988 à Lisbonne : son père est catalan et sa mère alsacienne. Tout en gardant un lien très fort avec la langue française grâce à la littérature, elle passe une très grande partie de sa vie à l’étranger, notamment en Argentine, aux Pays-Bas et en Italie... En 2013, alors qu’elle s’est installée aux Philippines et exerce ses activités de journaliste, un violent typhon ravage l’île où elle se trouve et tue plus de 7000 personnes en quelques heures. Perdre un être aimé, vivre l’impensable et survivre en s’oubliant. Son premier roman Les Mains lâchées, publié chez Plon en 2016, s’interroge sur le travail de mémoire où l’amnésie remplace parfois le courage.



Avril 2018
Bénéficiaires Paola Pigani

Informations complémentaires Née dans une famille d’immigrés italiens en Charente dans les années 60, Paola Pigani vit à Lyon. Longtemps éducatrice, elle est restée sensible au langage et à l’observation des enfants, des gens de peu et des marginaux. Inspirée par le monde rural de son origine, elle aime aussi écrire sur la ville, l’exil, la photographie et la peinture.
Depuis 2013, elle participe à des rencontres régulières en milieu scolaire et carcéral. Ses romans sont présentés au baccalauréat en option littérature et société. L’un d’entre eux,
N’entre pas dans mon âme avec tes chaussures publié aux éditions Liana Levi en 2013, a reçu 9 prix et, grâce à ce dernier, Paola Pigani a été finaliste du Goncourt du premier roman. Son dernier roman, Venus d’ailleurs, est paru en 2015 aux éditions Liana Levi.



Avril 2018
Bénéficiaires Patrice Robin

Informations complémentaires Né en 1953, Patrice Robin a tout d’abord été ouvrier dans une usine de constructions nautiques puis a exercé divers métiers. Depuis 1992, il vit et écrit à Lille où il anime des ateliers d’écriture. Son dernier ouvrage, intitulé Des bienfaits du jardinage, est paru en 2016 aux éditions P.O.L. Ses cinq premiers romans constituent un cycle où il tente de répondre à cette question : comment devient-on ce que l’on désire être ? Contre quoi (nos origines sociales et culturelles), contre qui, avec qui ? À partir du Voyage à Blue Gap, son sixième roman paru aux éditions P.O.L en 2011, il s’éloigne de ce travail d’« autobiographie rapprochée»  afin de dire comment la rencontre avec l’autre peut modifier le regard que nous portons sur lui et notre vie. Mon histoire avec Robert, livre auquel il mettra la dernière main à la Villa, dira l’une de ces rencontres.



3 - 30 mai 2018
Bénéficiaires Emmanuelle Pirotte (Belgique)

Informations complémentaires Fille de l’écrivain Jean-Claude Pirotte, elle effectue deux années au Conservatoire de Bruxelles en art dramatique puis entreprend des études en Histoire de l’Art à l’Université Libre de Bruxelles. Elle soutient une thèse en 1999 autour des évangéliaires insulaires du Moyen Âge et commence une carrière scientifique comme chercheur au FNRS (Fonds de la Recherche Scientifique). Elle se consacre ensuite à l’écriture de scénarii de documentaires et de fictions. Today we live, publié aux éditions du Cherche midi en septembre 2015, est son premier roman : il reçoit en 2016 le prix Edmée de la Rochefoucauld, le prix Historia et en 2017 le Prix des Lycéens de Littérature. Emmanuelle Pirotte vit en Belgique, dans un village du Condroz. Elle publie son deuxième roman, De Profundis, en 2016 aux éditions du Cherche midi.



Mars 2018
Bénéficiaires Pierre Adrian
Projet de d'auteur Cent-quarante ans après la publication du "Tour de France de deux enfants", manuel scolaire le plus célèbre de notre histoire, Pierre Adrian propose de repartir pour un tour en compagnie de deux nouveaux protagonistes à la découverte d’un pays devenu introuvable à force de division et de fragmentation : la France.

Informations complémentaires Âgé de 26 ans, après un cursus en histoire et en journalisme, ce jeune écrivain prometteur a déjà signé deux ouvrages très remarqués, publiés aux éditions des Équateurs : La Piste Pasolini, récit romanesque consacré au cinéaste Pier Paolo Pasolini publié en 2015, et Des âmes simples, en 2017. Pierre Adrian connaît le succès dès son premier roman qui remporte en 2016 deux prix prestigieux : le Prix des Deux-Magots et le Prix François-Mauriac de l’Académie française. En 2017, son dernier roman remporte le Prix des Spiritualités et le prix Roger-Nimier. Passionné de football et de cyclisme, il est aussi chroniqueur dans le journal L’ Équipe.



Mars 2018
Bénéficiaires Angel de la Calle (Espagne)

Informations complémentaires Né en 1958 dans un village proche de Salamanque, Angel de la Calle part avec sa famille dans les Asturies. Ayant débuté un cursus en arts plastiques, il choisit la bande dessinée et travaille pour des revues nationales et étrangères. Dans les années 90, il crée les Journées Internationales de la Bande Dessinée Villa de Avilés et se consacre au design graphique, aux illustrations pour enfants et à l’écriture. Désireux de créer des bandes dessinées plus ambitieuses, il publie en 2007 aux éditions Sinsentido Modotti, una mujer del siglo XX, biographie de la photographe italienne Tina Modotti traduite dans cinq langues. Son second roman-fleuve graphique, Pinturas de Guerra, paraît en France en 2017 aux éditions Otium (trad. Cathy Fourez).



Mars 2018
Bénéficiaires Sonia Ristic
Projet de d'auteur Tous les écrits – y compris les pièces de théâtre – de Sonia Ristic posent, encore et toujours, la question du dialogue existant entre l’intime et le collectif. C’est Berlin la scène où se jouent les destins croisés du roman que l’auteure a prévu d’achever à la Villa Marguerite Yourcenar.

Informations complémentaires Née en 1972 à Belgrade, Sonia Ristic a grandi entre l’ex-Yougoslavie et l’Afrique : elle vit à Paris depuis 1991. Après des études de lettres et de théâtre, elle a travaillé comme comédienne, assistante à la mise en scène et pour des ONG importantes, autour des questions de droits de l’Homme durant les guerres en ex-Yougoslavie, avant de se consacrer à l’écriture. Dans les années 2000, elle a fait partie du collectif du Théâtre de Verre et a créé sa compagnie, Seulement pour les fous. Elle encadre des ateliers d’écriture et de jeu en France et à l’étranger. La plupart de ses pièces sont publiées, créées ou mises en ondes. Elle a reçu plusieurs prix pour ses textes, romans, nouvelles et pièces de théâtre. Sa dernière œuvre est une pièce de théâtre intitulée Pourvu qu’il pleuve, publiée en 2017 aux éditions Lansman.



> Haut de page

Informations pratiques

Hébergement De style néo-normand, la Villa Marguerite Yourcenar a été construite dans les années 1930. Elle peut accueillir simultanément trois écrivains en résidence individuelle. Elle comprend, au rez-de-chaussée, une cuisine, une bibliothèque-salle-à-manger, une grande salle réservée aux rencontres publiques et à l'étage, trois studios équipés d'une salle de bain, une salle informatique, un salon bibliothèque-télé-CD.

Equipements Ordinateur (accès internet), photocopieuse, bibliothèques, TV, lecteur CD, voiture, vélos, cuisine équipée, machine à laver…

* Apporter son ordinateur.

> Haut de page

Historique des bénéficiaires

2018
Vladimir Vertlib (Autriche), Emmanuelle Pirotte (Belgique), Kenan Görgün (Belgique/Turquie), Angel de la Calle (Espagne), Pierre Adrian, Laurent Contamin, Louis-Philippe Dalembert, Anne Gorouben, Anaïs Llobet, Paola Pigani, Pierre Puchot, Sonia Ristic, Patrice Robin, Maxime Rovere

2017
Sidonia Bauer (Allemagne), Victor del Arbol (Espagne), Amanda Michalopoulou (Grèce), Jānis Jonevs (Lettonie), Lidia Jorge (Portugal), Saleh Diab (Syrie), Andreï Kourkov (Ukraine), Laure Anders, Violaine Bérot, Pierre Ducrozet, René Guitton, Gaspard-Marie Janvier, Denis Michelis

2016
Ricardo Romero (Argentine), Geneviève Damas (Belgique), Sanja Lovrencic (Croatie), Françoise Major (Québec/Mexique), Anneli Furmark (Suède), Franck Balandier, Miguel Bonnefoy, Veronika Boutinova, Roberto Ferrucci, Nadine Laporte, Karim Miské, Robert Rapilly, Marion Richez, Emmanuel Ruben, Nils Trede, Marie de Varney

2015
Julia Schoch (Allemagne), Ariel Dilon (Argentine), Karla Suarez (Cuba/Portugal), Núria Perpinyà (Espagne), Makenzy Orcel (Haïti), Eva Almassy (Hongrie/France), Karthika Naïr (Inde/France), Ales Steger (Slovénie), Mario Campana (Équateur/Espagne), Claire Audhuy, Dominique Bromberger, Richard Couaillet, Marie-Christine D’Welles, Philippe Fusaro, Lancelot Hamelin, Marc Molk

2014
Hernán Ronsino (Argentine), Guillermo Roz (Argentine/Espagne), Ara de Haro (Espagne), Bah Mamadou Malal (Guinée/Belgique), Amruta Patil (Inde), Yigit Bener (Turquie), Rafael Cadenas (Venezuela), Tuyêt-Nga Nguyên (Vietman/Belgique), Claudine Aubrun, Véronique Brindeau, Olivier Brunhes, David Homel (États-Unis/ Canada), Julia Deck, Kaoutar Harchi, Maria Poblete, Alice Zeniter

2013
Caroline Lamarche (Belgique), András Petöcz (Hongrie), Marlena Braester (Israël), Catherine Lovey (Suisse), Brian Chikwava (Zimbabwe/GrandeBretagne), Joël Baqué, Paule du Bouchet, Éric Chauvier, Frank Deroche, Pascale Fautrier, Olivier Germain-Thomas, Guillaume Jan, Nikola Madzirov (République de Macédoine), Alice Seelow, Malika Wagner

2012
Alain Bertrand (Belgique), Juan Antonio Gonzalez Iglesias (Espagne), Dimitris Nollas (Grèce), Jean-Lorin Sterian (Roumanie), Kjell Eriksson (Suède), Asli Erdoğan (Turquie), Françoise Arnault, Hervé Carn, Christophe Fourvel, Stéphanie Hochet, Emmanuel Jaffelin, Emanuelle Delle Piane (Italie / Suisse), Anne-Constance Vigier

2011
Arezki Mellal (Algérie), Rouja Lazarova (Bulgarie/France), Myriam Montoya (Colombie/France), Juhyun Choi (Corée-du-Sud/France), Kazimierz Brakoniecki (Pologne), Gabriela Adamesteanu (Roumanie), Patrick Ourednik (République-tchèque/France), Eddy L.Harris (États-Unis/France), Patrick Autréaux, Joël Bastard, Amina Danton, Olivier Grojnowski, Lorette Nobécourt, Marc Pautrel

2010
Maria Eugenia Almeida (Argentine), Merete Pryds Helle (Danemark), Jesus Ferrero (Espagne), Ersi Sotiropoulos (Grèce), Attila Bartis (Hongrie), Abdelmajid Benjelloun (Maroc), Lidia Amejko (Pologne), Draco Jancar (Slovénie), Gisèle Bienne, Denis Grozdanovitch, Bertrand Leclair, Diane Meur, Stéphane Michaka, Corinne Roche, Minna Sif, Béatrice Wilmos

2009
Noni Benegas (Espagne), Tobias Hill (GB), Gabor Csordas (Hongrie), Carmen Véronica Steiciuc (Roumanie), Alain Nadaud (Tunisie), Sema Kaygusuz (Turquie), Samira El Ayachi, Sylvie Deshors, Tanguy Dohollau, Daniel Grojnowski, Jérôme Leroy, Vivian Lofiego, Hervé Mestron, Sélim Nassib, Christiane Rolland Hasler

2008 Stéphane Audeguy, Frédéric Boudet, Jean-Moïse Braitberg, Didier Cornaille, Abha Dawesar, Philippe Denis, Christine Flament, Vanessa Gault, Philippe Lacoche, Michèle Lesbre, Antoine Piazza, Danièle Saint-Bois, Morgan Sportès, Agata Tuszinska, Bart Van Loo, Hyam Yared

2007 Frank Adam, Roberto Alajmo, Carlos Batista, Sabine Bouyala, John Burnside, Lambros Couloubaritsis, Christophe Etematzadeh, José Manuel Fajardo, Christian Ganachaud, Simonetta Greggio, Anne Sophie Jacouty, Dan Lungu, Timour Muhidine, Caroline Price, Foulek Ringelheim, Jean-Marc Turine, Lourdes Ventura

2005-2006 Dmitriev Andreï, Johnston Adrew, O'Faolain Nuala, Stefani Rémi, Salzman Eva, Snajder Slobodan, Bérès Stanislaw, Daoud Zakya, Volante Michela, Rosa Mendes Pedro, Jourde Pierre, Kanor Fabienne, Noiville Florence, Delecroix Vincent, Saïd, Suel Lucien, Ikonnikov Alexandre

2004-2005 Sébastien Ortiz, Virginie Reisz, John Retallack, Paul Nizon, Marc-Alfred Pellerin, Jean-Pierre Spilmont, Claudine Galea, Akli Tadjer, Fatou Diome, Alexandre Stamatis, Fouad Laroui, François Perche, Thorsten Becker, Soumya Ammar Kodja, Marie Le Drian

2003-2004 Eduardo Berti, Vincent Borel, Tereza Brdechova, Laszlo Darvasi, Manfred Flügge, Dorota Maslowska, Boris Pahor, Sandra Petrignani, Isabelle Rossignol, Mikhail Shishkin, Michèle Sigal, Luan Starova, Magdalena Tulli

2002-2003 Claude Duneton, Elsa Osorio, Martina Wachendorff, Antonio Soler, Jean-Paul Dekiss, Jacques Gélat, Patrice Delbourg, Florence Delaporte, Marie-Hélène Lafon, Elisabetta Rasy, Zafer Senocak, Marinella Carosso

2001-2002 Denitza Bantcheva, Nadine Ribault, Abdelkader Djemai, Nicolas Bokov, Parviz Khazrai Seguier, Lise Martin, Eric Laurrent, Eric Durnez, Anca Cristofovici, Alesandro Barbero, Luuk Gruwez, Colette Nys Masure, Hans Christoph Buch, Jean Rolin

2000-2001 Stefan Hertmans, Christophe Huysman, Philippe Beaussant, François Cheng, Juan de Luis, Mark Kharitonov, Jachym Topol, Ippolita Avalli, Sophie Kepes, Kader Abdollah, Sylvie Richter, Fatima Gallaire, Jacques Serena, Mona Thomas

1999-2000 Hélène Lenoir, Stefan Ludmilla Wieszner, Paul Emond, Pentti Holappa, Esther David, Jordan Plevnes, Michèle Lesbre, Nadine Diamant, Pascale Tison, Sylvie Doizelet, Sylvie Germain, Gisèle Pineau, Anouar Benmalek

1998-1999 Nedim Gursel, James Woodall, Olga Tokarczuk, Olivier Charneux, Anna-Maria Carpi, Fatos Kongoli, Marek Bienczyck, Eduardo Manet, Patrick Deville, Susan Wicks Collins, Nedim Gursel, Véra Feyder, Olivier Bleys, Charles Juliet

1997-1998 Annie Saumont, Ludmila Oulitskaja, Jean-Claude Pirotte, Nina Malinovski, Xavier Bazot, Dominique Noguez, Helena Sinervo, Philippe de La Genardière, Philippe Braz, Peter Lengyel

> Haut de page