Contenu | Navigation | Politique d'accessibilité | Crédits Lettre internet

Actualités

Réflexion sur l’enseignement de la littérature avec le numérique

Cette réflexion a fait l’objet d’un colloque international les 7 et 8 mars 2017 à l’Université Grenoble Alpes, dont le programme « Temps des écrivains à l’Université » était partenaire.

Comment le numérique reconfigure-t-il notre rapport à la littérature quand nous sommes en situation d’enseigner ce que l’on nomme les Lettres ou le français ? Telle était la question initiale des travaux prévus les 7-8 mars 2017. Or il semblait capital de pouvoir interroger des écrivains sensibles à ces questions, car la plupart ne sont pas simplement servis (ou desservis) par le numérique, ils se comportent aussi comme acteurs et créateurs dans ce champs.

Ainsi, le comité d’organisation de ce colloque porté par des équipes de recherche de l’Université du Québec et de l’Université Grenoble Alpes a souhaité donner la parole non seulement à des chercheurs en didactique de la littérature et de la multimodalité, mais également à des praticiens créateurs, des « experts engagés ». Voilà pourquoi le public des journées et de la soirée du mardi a pu bénéficier de la participation de quatre ou cinq écrivains qui ont tous un rapport créatif au numérique : tenue d’un journal en ligne, présence sur le web, productions littéraires avec des outils numériques, renouvellement littéraire de la textualité informatique, gestes éditoriaux, posture réflexive sur les rapports entre littérature, numérique et multimodalité. 
Chacun des auteurs est invité pour une ou plusieurs de ces raisons.
Voici le texte de la prise de parole de François Bon